A la 24e minute, Pepe coupe de la tête au premier poteau un corner de Moutinho. Joie immense, et confirmation que ce défenseur central est un joueur de tête. A plus d'un titre. Car son style de jeu est toujours aussi énervant pour ses détracteurs, toujours à râler, à contester les décisions de l'arbitre. Voire à morigéner son partenaire de défense centrale Bruno Alves, pourtant son aîné. Bref, à tenir tête à la Terre entière.

Précieux sur les coups de pied arrêtés, il a affiché une grande assurance derrière, même si deux absences auraient pu coûter cher, avec les deux buts marqués de près par Bendtner, lui aussi de la tête (41-ème, 80-ème). Mais c'est Pepe qui dégage un centre de Mikkelsen, que l'avant-centre danois attendait, et fait en sorte qu'il ne se procure aucune occasion nette.

Pepe a pris de l'ampleur dans la Selecçao depuis quelques années, où il s'est imposé en devenant le patron de la défense à la place de Ricardo Carvalho, qui s'est lui-même exclu de la sélection.

La surprise Varela

Varela, lui, est revenu du diable Vauvert. Pris dans le groupe en dépit d'une saison très moyenne à Porto, l'attaquant est entré en jeu à la 84e minute à la place de Raul Meireles et a marqué le but de la victoire trois minutes après seulement, en s'y reprenant à deux fois.

Il marquait ainsi son second but pour sa 8e sélection seulement, à 27 ans, d'une frappe puissante le long du poteau gauche du gardien danois, et permit ainsi surtout au Portugal de continuer à espérer atteindre les quarts de finale...

Sportfootmagazine.be, avec Belga

A la 24e minute, Pepe coupe de la tête au premier poteau un corner de Moutinho. Joie immense, et confirmation que ce défenseur central est un joueur de tête. A plus d'un titre. Car son style de jeu est toujours aussi énervant pour ses détracteurs, toujours à râler, à contester les décisions de l'arbitre. Voire à morigéner son partenaire de défense centrale Bruno Alves, pourtant son aîné. Bref, à tenir tête à la Terre entière. Précieux sur les coups de pied arrêtés, il a affiché une grande assurance derrière, même si deux absences auraient pu coûter cher, avec les deux buts marqués de près par Bendtner, lui aussi de la tête (41-ème, 80-ème). Mais c'est Pepe qui dégage un centre de Mikkelsen, que l'avant-centre danois attendait, et fait en sorte qu'il ne se procure aucune occasion nette. Pepe a pris de l'ampleur dans la Selecçao depuis quelques années, où il s'est imposé en devenant le patron de la défense à la place de Ricardo Carvalho, qui s'est lui-même exclu de la sélection.La surprise Varela Varela, lui, est revenu du diable Vauvert. Pris dans le groupe en dépit d'une saison très moyenne à Porto, l'attaquant est entré en jeu à la 84e minute à la place de Raul Meireles et a marqué le but de la victoire trois minutes après seulement, en s'y reprenant à deux fois. Il marquait ainsi son second but pour sa 8e sélection seulement, à 27 ans, d'une frappe puissante le long du poteau gauche du gardien danois, et permit ainsi surtout au Portugal de continuer à espérer atteindre les quarts de finale... Sportfootmagazine.be, avec Belga