Andriy Shevchenko (capitaine et auteur des deux buts de l'Ukraine) : "C'est une victoire fantastique. Je me sens comme si j'avais 20 ans et non 35."

Oleg Blokhine (sélectionneur de l'Ukraine) : "J'ai rêvé que Andriy (Shevchenko) marque deux buts. Je n'ai pas trouvé très sportif qu'ils ne mettent pas le ballon dehors alors qu'un de nos joueurs était étendu au sol. Ils ont ouvert la marque (0-1) juste après cela. A la fin du match, nous les avons trop laissés nous presser."

Zlatan Ibrahimovic (capitaine et buteur de la Suède) : "C'est dur. Nous n'aurions pas dû perdre ce match. Nous avions une avance confortable. Cela n'aurait jamais dû arriver."

Erik Hamren (sélectionneur de la Suède) : "Les deux équipes étaient très nerveuses au début. Ensuite, on a bien commencé la deuxième période, récupérant plus haut, et on a su marquer. Malheureusement, ils ont égalisé rapidement. Dans ces cas-là, ça donne de l'élan. Les 20 dernières minutes, on n'avait rien à perdre et on a été bons. Je pense qu'un nul aurait été mérité, on a eu beaucoup d'occasions. Mais en première période, on a été trop timides, on aurait dû faire mieux. On savait comment ils allaient jouer. C'est plus notre performance qui a été insuffisante. On a besoin de 11 joueurs au top, nous ne sommes pas une si grosse équipe. En première période, il y en a peut-être cinq ou six seulement qui ont répondu à cette attente, ce n'est pas suffisant. On savait qu'il y aurait des centres. Mais il y a un super joueur en face. Sur le corner, Shevchenko passe devant +Ibra+ (Ibrahimovic, ndlr). Ça arrive. On n'a pas atteint le niveau que nous voulions. Ni techniquement ni tactiquement. Mais vous avez vu les 20 dernières minutes. Que l'on joue comme ça tout le temps, c'est ma responsabilité de coach. Nous aurions dû marquer sur les grosses occasion qu'on a eues à la fin."

Andreas Granqvist (défenseur de la Suède) : "On s'attendait à une grosse pression de l'Ukraine. En deuxième période, on a mis plus de pression sur leur défense. L'égalisation si rapide a fait mal à l'équipe. On n'a pas été bons. C'est une grosse déception, on espérait trois points. Mais on est encore là, les deux autres équipes ont fait match nul."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Andriy Shevchenko (capitaine et auteur des deux buts de l'Ukraine) : "C'est une victoire fantastique. Je me sens comme si j'avais 20 ans et non 35." Oleg Blokhine (sélectionneur de l'Ukraine) : "J'ai rêvé que Andriy (Shevchenko) marque deux buts. Je n'ai pas trouvé très sportif qu'ils ne mettent pas le ballon dehors alors qu'un de nos joueurs était étendu au sol. Ils ont ouvert la marque (0-1) juste après cela. A la fin du match, nous les avons trop laissés nous presser." Zlatan Ibrahimovic (capitaine et buteur de la Suède) : "C'est dur. Nous n'aurions pas dû perdre ce match. Nous avions une avance confortable. Cela n'aurait jamais dû arriver." Erik Hamren (sélectionneur de la Suède) : "Les deux équipes étaient très nerveuses au début. Ensuite, on a bien commencé la deuxième période, récupérant plus haut, et on a su marquer. Malheureusement, ils ont égalisé rapidement. Dans ces cas-là, ça donne de l'élan. Les 20 dernières minutes, on n'avait rien à perdre et on a été bons. Je pense qu'un nul aurait été mérité, on a eu beaucoup d'occasions. Mais en première période, on a été trop timides, on aurait dû faire mieux. On savait comment ils allaient jouer. C'est plus notre performance qui a été insuffisante. On a besoin de 11 joueurs au top, nous ne sommes pas une si grosse équipe. En première période, il y en a peut-être cinq ou six seulement qui ont répondu à cette attente, ce n'est pas suffisant. On savait qu'il y aurait des centres. Mais il y a un super joueur en face. Sur le corner, Shevchenko passe devant +Ibra+ (Ibrahimovic, ndlr). Ça arrive. On n'a pas atteint le niveau que nous voulions. Ni techniquement ni tactiquement. Mais vous avez vu les 20 dernières minutes. Que l'on joue comme ça tout le temps, c'est ma responsabilité de coach. Nous aurions dû marquer sur les grosses occasion qu'on a eues à la fin." Andreas Granqvist (défenseur de la Suède) : "On s'attendait à une grosse pression de l'Ukraine. En deuxième période, on a mis plus de pression sur leur défense. L'égalisation si rapide a fait mal à l'équipe. On n'a pas été bons. C'est une grosse déception, on espérait trois points. Mais on est encore là, les deux autres équipes ont fait match nul." Sportfootmagazine.be, avec Belga