Andrea Pirlo (milieu de l'Italie), sur goal.com : "J'ai vu le gardien assez chargé et faire des mouvements bizarres, j'ai donc décidé de le tirer de cette manière. C'est sûr que leurs tireurs ont eu un peu de pression après cela, d'ailleurs, Young a tiré sur la barre juste après. De Rossi a fait une grande carrière et est en train de faire un grand Euro, j'espère qu'on pourra le récupérer pour la demi-finale. Je n'ai jamais eu peur du hold-up, ils ont seulement chercher à défendre le résultat et nous emmener aux tirs aux buts."

Riccardo Montolivo (milieu de l'Italie) sur uefa.com : "On a poussé un gros ouf de soulagement. Surtout moi. Je me sentais trop mal après mon tir raté, ça a été dur mais heureusement tout s'est bien terminé - on a une sacrée chance d'avoir un gardien comme (Gianluigi) Buffon. Mais la victoire était complètement méritée de toutes façons, on a attaqué presque tout le match et pilonné le but adverse sans pouvoir trouver la faille. Perdre aux tirs au but aurait été cruel. Je pense qu'on a bien joué à tous nos matches du tournoi. Maintenant c'est l'Allemagne en face, la meilleure équipe avec l'Espagne, mais on est prêts à les faire souffrir. On ne craint personne, surtout après notre performance de ce soir."

Cesare Prandelli (sélectionneur de l'Italie) : "Nous allons en profiter, mais il faudra ensuite commencer à penser à l'Allemagne. Ce soir (dimanche), nous avons fait montre de beaucoup de caractère et d'esprit d'équipe, et nous sommes plus qu'heureux de cette qualification. Mais l'Allemagne est favorite en demi-finales."

Roy Hodgson (sélectionneur de l'Angleterre) : "On a fait de notre mieux, on a travaillé le plus dur possible, on a surmonté les crampes et les problèmes physiques. On a essayé, on n'a pas joué pour aller aux tirs au but. On a très bien défendu, surtout lors des périodes de poussée italiennes. Mais on n'a pas pu saisir notre chance. Ces joueurs ont tiré des penalties à l'entraînement, car vous le savez, c'est un peu devenu une obsession dans le football anglais. Et ils ont été très bons, mais il est impossible de reproduire la façon dont ça se passe en match."

Steven Gerrard (milieux de l'Angleterre), sur la BBC : "Je pensais bien que cette fois nous allions avoir un peu de chance, mais ça n'a pas été le cas. Quand vous arrivez à la séance des tirs au but, vous priez pour que ça tourne de votre côté, mais nos prières n'ont pas été entendues. Il faut rendre hommage à l'Italie, une équipe fantastique. Les gars en défense ont été super. A chaque match, on a rendu le pays fier. Mais maintenant, nous rentrons le coeur brisé."

Wayne Rooney (attaquant de l'Angleterre) sur uefa.com : Il est évident que nous sommes tous complètement dégoûtés, mais ce sont des choses qui arrivent et il faut garder la tête haute. Personne ne nous attendait vraiment dans cette compétition mais on a montré qu'on était une bonne équipe. On est bien organisés et, pour le futur, c'est bien engagé. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, cette expérience va les aider, c'est évident. Nous sommes maintenant tous tournés vers le futur et enthousiastes.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Andrea Pirlo (milieu de l'Italie), sur goal.com : "J'ai vu le gardien assez chargé et faire des mouvements bizarres, j'ai donc décidé de le tirer de cette manière. C'est sûr que leurs tireurs ont eu un peu de pression après cela, d'ailleurs, Young a tiré sur la barre juste après. De Rossi a fait une grande carrière et est en train de faire un grand Euro, j'espère qu'on pourra le récupérer pour la demi-finale. Je n'ai jamais eu peur du hold-up, ils ont seulement chercher à défendre le résultat et nous emmener aux tirs aux buts."Riccardo Montolivo (milieu de l'Italie) sur uefa.com : "On a poussé un gros ouf de soulagement. Surtout moi. Je me sentais trop mal après mon tir raté, ça a été dur mais heureusement tout s'est bien terminé - on a une sacrée chance d'avoir un gardien comme (Gianluigi) Buffon. Mais la victoire était complètement méritée de toutes façons, on a attaqué presque tout le match et pilonné le but adverse sans pouvoir trouver la faille. Perdre aux tirs au but aurait été cruel. Je pense qu'on a bien joué à tous nos matches du tournoi. Maintenant c'est l'Allemagne en face, la meilleure équipe avec l'Espagne, mais on est prêts à les faire souffrir. On ne craint personne, surtout après notre performance de ce soir."Cesare Prandelli (sélectionneur de l'Italie) : "Nous allons en profiter, mais il faudra ensuite commencer à penser à l'Allemagne. Ce soir (dimanche), nous avons fait montre de beaucoup de caractère et d'esprit d'équipe, et nous sommes plus qu'heureux de cette qualification. Mais l'Allemagne est favorite en demi-finales." Roy Hodgson (sélectionneur de l'Angleterre) : "On a fait de notre mieux, on a travaillé le plus dur possible, on a surmonté les crampes et les problèmes physiques. On a essayé, on n'a pas joué pour aller aux tirs au but. On a très bien défendu, surtout lors des périodes de poussée italiennes. Mais on n'a pas pu saisir notre chance. Ces joueurs ont tiré des penalties à l'entraînement, car vous le savez, c'est un peu devenu une obsession dans le football anglais. Et ils ont été très bons, mais il est impossible de reproduire la façon dont ça se passe en match." Steven Gerrard (milieux de l'Angleterre), sur la BBC : "Je pensais bien que cette fois nous allions avoir un peu de chance, mais ça n'a pas été le cas. Quand vous arrivez à la séance des tirs au but, vous priez pour que ça tourne de votre côté, mais nos prières n'ont pas été entendues. Il faut rendre hommage à l'Italie, une équipe fantastique. Les gars en défense ont été super. A chaque match, on a rendu le pays fier. Mais maintenant, nous rentrons le coeur brisé."Wayne Rooney (attaquant de l'Angleterre) sur uefa.com : Il est évident que nous sommes tous complètement dégoûtés, mais ce sont des choses qui arrivent et il faut garder la tête haute. Personne ne nous attendait vraiment dans cette compétition mais on a montré qu'on était une bonne équipe. On est bien organisés et, pour le futur, c'est bien engagé. Il y a beaucoup de jeunes joueurs, cette expérience va les aider, c'est évident. Nous sommes maintenant tous tournés vers le futur et enthousiastes. Sportfootmagazine.be, avec Belga