Les parcours des deux équipes opposées ce jeudi soir lors du premier quart de finale de l'Euro 2012 sont comparables. Après un départ manqué face aux Russes (défaite 4-1), la Tchéquie a aligné deux victoires : d'abord face aux Grecs (1-2), puis contre les Polonais (1-0). Le Portugal a également perdu d'entrée de jeu face aux Allemands (1-0) avant de se ressaisir et d'enchaîner deux victoires (2-3 contre Danemark et 2-1 face aux Pays-Bas).

Il s'agira avant tout d'une opposition de style ce soir entre une équipe tchèque au collectif fort et une Selecçao, avec un Cristiano Ronaldo à présent buteur, qui développe un jeu basé sur ses individualités et leur vitesse d'exécution.

Les équipes au coup d'envoi

Après la sévère défaite subie lors du premier match face aux Russes, Michal Bilek a renforcé sa défense. Il devrait conserver ce même dispositif pour tenter de contrer la vitesse de Ronaldo, Nani et Hélder Postiga. "On sait que le Portugal possède des joueurs dangereux au milieu et devant. On garde ça en tête et on fera le nécessaire pour être plus vigilants en défense", prévient Bilek sur le site uefa.com. "On ne pourra pas jouer comme on l'a fait face à la Russie. On leur a laissé de l'espace et ils nous ont punis. Nani et Ronaldo nous puniront si on est trop relâchés derrière", a-t-il encore déclaré.

La présence de Tomas Rosicky est quant à elle incertaine. "Il est sûr que Tomas ne jouera pas dès le début du match", a déclaré le manager de la sélection Vladimir Smicer, ancien international, à l'antenne de la télévision publique tchèque CT. Rosicky, 31 ans, qui a laissé le brassard de capitaine au gardien Petr Cech, pourra éventuellement entrer en jeu, selon Smicer.

Le meneur de jeu s'est entraîné mercredi après son retour de Prague, où il a reçu un traitement pour soigner son tendon d'Achille. "Il reste à voir comment la blessure va réagir à l'entraînement mais je pense que mes chances de jouer ont grandi", a-t-il déclaré. Cette blessure lui avait fait manqué la seconde mi-temps contre la Grèce et l'intégralité de la rencontre face à la Pologne.

Côté portugais, l'entraîneur Paulo Bento, affirme que son équipe a bien récupéré physiquement et mentalement, après être sortie du "groupe de la mort". Il devrait aligner le même onze de départ pour la 6e fois d'affilée. "Dans les moments difficiles, il faut savoir rester fidèle à son style de jeu. Garder la tête froide, rester concentré et voir ce que notre adversaire va nous proposer", analyse Bento, sur le site uefa.com.

Les confrontations Tchéquie-Portugal à l'Euro

Lors de l'Euro 1996 en Angleterre, la République tchèque avait éliminé le Portugal au stade des quarts de finale (1-0, but de Poborsky).

Le Portugal l'avait par contre emporté en phase de groupe de l'Euro 2008 en Suisse (1-3) : les buts portugais avaient été inscrits par Deco, Ronaldo et Quaresma, contre un but de Sionko. Baros, Plasil et Cech faisaient déjà partie de l'équipe tchèque, tout comme Pepe, Moutinho et Ronaldo côté portugais.

Les compos probables

Tchéquie : Cech (C) - Limbersky, Kadlec, Sivok, Gebre Selassie - Jiracek, Hübschman, Rosicky ou Kolar, Pilar, Plasil - Baros

Portugal : Rui Patricio - Coentrao, Alves, Pepe, Pereira - Veloso, Moutinho, Meireles - C. Ronaldo (C), Postiga, Nani

L'arbitre anglais Howard Webb dirigera la rencontre.

Sportfootmagazine.be

Les parcours des deux équipes opposées ce jeudi soir lors du premier quart de finale de l'Euro 2012 sont comparables. Après un départ manqué face aux Russes (défaite 4-1), la Tchéquie a aligné deux victoires : d'abord face aux Grecs (1-2), puis contre les Polonais (1-0). Le Portugal a également perdu d'entrée de jeu face aux Allemands (1-0) avant de se ressaisir et d'enchaîner deux victoires (2-3 contre Danemark et 2-1 face aux Pays-Bas). Il s'agira avant tout d'une opposition de style ce soir entre une équipe tchèque au collectif fort et une Selecçao, avec un Cristiano Ronaldo à présent buteur, qui développe un jeu basé sur ses individualités et leur vitesse d'exécution.Les équipes au coup d'envoi Après la sévère défaite subie lors du premier match face aux Russes, Michal Bilek a renforcé sa défense. Il devrait conserver ce même dispositif pour tenter de contrer la vitesse de Ronaldo, Nani et Hélder Postiga. "On sait que le Portugal possède des joueurs dangereux au milieu et devant. On garde ça en tête et on fera le nécessaire pour être plus vigilants en défense", prévient Bilek sur le site uefa.com. "On ne pourra pas jouer comme on l'a fait face à la Russie. On leur a laissé de l'espace et ils nous ont punis. Nani et Ronaldo nous puniront si on est trop relâchés derrière", a-t-il encore déclaré. La présence de Tomas Rosicky est quant à elle incertaine. "Il est sûr que Tomas ne jouera pas dès le début du match", a déclaré le manager de la sélection Vladimir Smicer, ancien international, à l'antenne de la télévision publique tchèque CT. Rosicky, 31 ans, qui a laissé le brassard de capitaine au gardien Petr Cech, pourra éventuellement entrer en jeu, selon Smicer. Le meneur de jeu s'est entraîné mercredi après son retour de Prague, où il a reçu un traitement pour soigner son tendon d'Achille. "Il reste à voir comment la blessure va réagir à l'entraînement mais je pense que mes chances de jouer ont grandi", a-t-il déclaré. Cette blessure lui avait fait manqué la seconde mi-temps contre la Grèce et l'intégralité de la rencontre face à la Pologne. Côté portugais, l'entraîneur Paulo Bento, affirme que son équipe a bien récupéré physiquement et mentalement, après être sortie du "groupe de la mort". Il devrait aligner le même onze de départ pour la 6e fois d'affilée. "Dans les moments difficiles, il faut savoir rester fidèle à son style de jeu. Garder la tête froide, rester concentré et voir ce que notre adversaire va nous proposer", analyse Bento, sur le site uefa.com.Les confrontations Tchéquie-Portugal à l'Euro Lors de l'Euro 1996 en Angleterre, la République tchèque avait éliminé le Portugal au stade des quarts de finale (1-0, but de Poborsky). Le Portugal l'avait par contre emporté en phase de groupe de l'Euro 2008 en Suisse (1-3) : les buts portugais avaient été inscrits par Deco, Ronaldo et Quaresma, contre un but de Sionko. Baros, Plasil et Cech faisaient déjà partie de l'équipe tchèque, tout comme Pepe, Moutinho et Ronaldo côté portugais.Les compos probables Tchéquie : Cech (C) - Limbersky, Kadlec, Sivok, Gebre Selassie - Jiracek, Hübschman, Rosicky ou Kolar, Pilar, Plasil - BarosPortugal : Rui Patricio - Coentrao, Alves, Pepe, Pereira - Veloso, Moutinho, Meireles - C. Ronaldo (C), Postiga, Nani L'arbitre anglais Howard Webb dirigera la rencontre. Sportfootmagazine.be