L'Espagne rêve de devenir la première nation à conserver son titre européen et à réussir la passe des trois grandes compétitions internationales consécutives. Cependant, quelques faiblesses sont apparues lors du premier tour. Les Espagnols n'avaient pas leur habituelle maîtrise du jeu. Mais la Roja reste la Roja, et elle peut toujours compter sur la vista de son magicien Iniesta ou encore sur la finition de son buteur retrouvé, Fernando Torres.

La France n'a quant à elle pas pu être jugée à sa juste valeur face aux Anglais dans ce qui a été un match très fermé, avec peu d'occasions. Les Bleus ont par contre été convaincants face à l'Ukraine, grâce à un excellent Franck Ribéry à la manoeuvre et un Karim Benzema transformé en donneur d'assits. Ils ont asphyxié leurs adversaires, prenant le jeu à leur compte, avec une reconversion offensive très rapide et de nombreuses occasions.

Peut-on considérer leur match face aux Suédois comme un "off-day" total ? En tous cas, les échanges entre staff et joueurs après la rencontre ont été francs et nerveux. Ils se sont réunis pour aplanir les différends et il semble qu'une fois la frustration passée, l'équipe s'est reconcentrée sur la suite du tournoi. Les vieux démons du Mondial 2010 n'étaient pas loin...

Les équipes en présence

Quel que soit l'opposant, l'Espagne évolue selon son style de jeu habituel basé sur la possession du ballon et dynamisé par de nombreuses passes rapides, le plus souvent en un temps, jusqu'à trouver la faille dans la défense adverse. L'entraîneur Del Bosque va par contre devoir mettre en garde ses défenseurs. Ils ont subi une forte pression lors du premier match contre l'Italie et ils n'ont dû leur salut qu'à un excellent Casillas face aux Croates.

Laurent Blanc va lui devoir modifier son système ce soir. "Il va falloir beaucoup courir pour bloquer les espaces, et ensuite, offensivement, avoir de la vitesse et de la profondeur", a-t-il précisé en conférence de presse.

Mais avec quels joueurs ? Nasri a déçu dans son rôle de meneur de jeu, sera-t-il maintenu ? Autour d'un Ribéry incontournable, le sélectionneur français a l'embarras du choix : Benzema , Menez, Giroud ou Martin peuvent former la ligne d'attaque.

Les rencontres Espagne-France à l'Euro

L'Espagne n'a jamais battu la France en match officiel. En Championnat d'Europe des nations, deux de leurs affrontements restent parmi les plus mauvais souvenirs des Espagnols : lors de l'Euro 84 en France, quand les Bleus l'ont emporté en finale (2-0) et à l'Euro 2000 en Belgique, lorsque les Français ont gagné 2-1 en quarts...

Les compos probables

Espagne : Casillas (C) - Arbeloa, Piqué, Ramos, Alba - Busquets, Hernandez, X. Alonso - Iniesta, Silva ou Frabregas, Torres.

France : Lloris (C) - Debuchy, Rami, Koscielny, Evra - M'Vila, Cabaye, Malouda - Nasri ou Ménez, Benzema, Ribéry

C'est l'arbitre italien Nicola Rizzoli qui dirigera la rencontre.

Sportfootmagazine.be

L'Espagne rêve de devenir la première nation à conserver son titre européen et à réussir la passe des trois grandes compétitions internationales consécutives. Cependant, quelques faiblesses sont apparues lors du premier tour. Les Espagnols n'avaient pas leur habituelle maîtrise du jeu. Mais la Roja reste la Roja, et elle peut toujours compter sur la vista de son magicien Iniesta ou encore sur la finition de son buteur retrouvé, Fernando Torres. La France n'a quant à elle pas pu être jugée à sa juste valeur face aux Anglais dans ce qui a été un match très fermé, avec peu d'occasions. Les Bleus ont par contre été convaincants face à l'Ukraine, grâce à un excellent Franck Ribéry à la manoeuvre et un Karim Benzema transformé en donneur d'assits. Ils ont asphyxié leurs adversaires, prenant le jeu à leur compte, avec une reconversion offensive très rapide et de nombreuses occasions. Peut-on considérer leur match face aux Suédois comme un "off-day" total ? En tous cas, les échanges entre staff et joueurs après la rencontre ont été francs et nerveux. Ils se sont réunis pour aplanir les différends et il semble qu'une fois la frustration passée, l'équipe s'est reconcentrée sur la suite du tournoi. Les vieux démons du Mondial 2010 n'étaient pas loin... Les équipes en présence Quel que soit l'opposant, l'Espagne évolue selon son style de jeu habituel basé sur la possession du ballon et dynamisé par de nombreuses passes rapides, le plus souvent en un temps, jusqu'à trouver la faille dans la défense adverse. L'entraîneur Del Bosque va par contre devoir mettre en garde ses défenseurs. Ils ont subi une forte pression lors du premier match contre l'Italie et ils n'ont dû leur salut qu'à un excellent Casillas face aux Croates. Laurent Blanc va lui devoir modifier son système ce soir. "Il va falloir beaucoup courir pour bloquer les espaces, et ensuite, offensivement, avoir de la vitesse et de la profondeur", a-t-il précisé en conférence de presse. Mais avec quels joueurs ? Nasri a déçu dans son rôle de meneur de jeu, sera-t-il maintenu ? Autour d'un Ribéry incontournable, le sélectionneur français a l'embarras du choix : Benzema , Menez, Giroud ou Martin peuvent former la ligne d'attaque. Les rencontres Espagne-France à l'Euro L'Espagne n'a jamais battu la France en match officiel. En Championnat d'Europe des nations, deux de leurs affrontements restent parmi les plus mauvais souvenirs des Espagnols : lors de l'Euro 84 en France, quand les Bleus l'ont emporté en finale (2-0) et à l'Euro 2000 en Belgique, lorsque les Français ont gagné 2-1 en quarts... Les compos probables Espagne : Casillas (C) - Arbeloa, Piqué, Ramos, Alba - Busquets, Hernandez, X. Alonso - Iniesta, Silva ou Frabregas, Torres. France : Lloris (C) - Debuchy, Rami, Koscielny, Evra - M'Vila, Cabaye, Malouda - Nasri ou Ménez, Benzema, Ribéry C'est l'arbitre italien Nicola Rizzoli qui dirigera la rencontre. Sportfootmagazine.be