Croatie-Espagne : malheur au vaincu, si l'Italie l'emporte face à l'Irlande. Mais si la Squadra ne gagne pas alors les deux équipes seront qualifiées.

En cas d'égalité doublée d'une victoire italienne, un nul supérieur ou égal à 2-2 qualifierait Croates et Espagnols. Un score de 1-1 obligerait les Azzurri à gagner par une autre victoire que 1-0, 2-0, 2-1 ou 3-2 tandis qu'un 0-0 les propulserait carrément en tête du groupe aux détriments des hommes de Slaven Bilic qui seraient éliminés.

Jusqu'à présent, l'équipe aux Damiers a fière allure dans cet Euro. Elle a dominé l'Irlande dans tous les compartiments de jeu lors de son premier match (victoire 1-3). Dans le second, menés 1-0 par l'Italie à la mi-temps, les Croates ont ensuite pris le match en main, fait reculé la Squadra et glané un point mérité (1-1).

L'Espagne fut dans un premier temps surprise par l'organisation italienne, lors de son premier match. Mais après le but italien, la Roja est parvenue à développer son jeu et obtenir le nul (1-1). Les Espagnols, très dangereux en fin de rencontre auraient même pu revendiquer la victoire. Leur deuxième rencontre a montré une toute autre physionomie : une équipe espagnole des grands jours dominant des Irlandais complètement dépassés (victoire 4-0).

Les équipes en présence

Mario Mandzukic, révélation et buteur, ou Darijo Srna, danger permanent sur le flanc droit, pourraient déjouer les plans de la Roja. Slaven Bilic, le coach croate, en est convaincu : "Nous jouons notre meilleur football lorsque nous sommes opposés à de bonnes équipes. Peut-être que l'Espagne est meilleure que nous mais nous sommes compacts et solides", affirme-t-il sur uefa.com.

Avec Iniesta à la manoeuvre, Silva très inspiré et Torres en vrai numéro 9, les tenants du titre sont confiants. L'entraîneur Vicente Del Bosque se refuse toutefois à toute euphorie : "En football, la surprise est toujours possible, nous devons nous préparer pour cette équipe croate qui va nous causer des difficultés", prévient-il sur le site de l'UEFA.

Une première en match officiel

Les deux pays ne se sont jamais rencontrés en match officiel. Croates et Espagnols se sont croisés à quatre reprises en amical. Le bilan est de deux victoires espagnoles, un succès croate et un nul. Le dernière confrontation date déjà de 2006, la Roja l'avait emporté 2-1.

Les compos probables

Croatie : Pletikosa - Srna (C), Corluka, Schildenfeld, Strinic - Rakitic (ou Dujmovic), Modric, Vukojevic, Perisic (ou Pranjic) - Jelavic, Mandzukic

Espagne : Casillas (C) - Arbeloa, Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Xavi, Busquets, X.Alonso - D.Silva, Torres, Iniesta

Sportfootmagazine.be

Croatie-Espagne : malheur au vaincu, si l'Italie l'emporte face à l'Irlande. Mais si la Squadra ne gagne pas alors les deux équipes seront qualifiées. En cas d'égalité doublée d'une victoire italienne, un nul supérieur ou égal à 2-2 qualifierait Croates et Espagnols. Un score de 1-1 obligerait les Azzurri à gagner par une autre victoire que 1-0, 2-0, 2-1 ou 3-2 tandis qu'un 0-0 les propulserait carrément en tête du groupe aux détriments des hommes de Slaven Bilic qui seraient éliminés. Jusqu'à présent, l'équipe aux Damiers a fière allure dans cet Euro. Elle a dominé l'Irlande dans tous les compartiments de jeu lors de son premier match (victoire 1-3). Dans le second, menés 1-0 par l'Italie à la mi-temps, les Croates ont ensuite pris le match en main, fait reculé la Squadra et glané un point mérité (1-1). L'Espagne fut dans un premier temps surprise par l'organisation italienne, lors de son premier match. Mais après le but italien, la Roja est parvenue à développer son jeu et obtenir le nul (1-1). Les Espagnols, très dangereux en fin de rencontre auraient même pu revendiquer la victoire. Leur deuxième rencontre a montré une toute autre physionomie : une équipe espagnole des grands jours dominant des Irlandais complètement dépassés (victoire 4-0). Les équipes en présence Mario Mandzukic, révélation et buteur, ou Darijo Srna, danger permanent sur le flanc droit, pourraient déjouer les plans de la Roja. Slaven Bilic, le coach croate, en est convaincu : "Nous jouons notre meilleur football lorsque nous sommes opposés à de bonnes équipes. Peut-être que l'Espagne est meilleure que nous mais nous sommes compacts et solides", affirme-t-il sur uefa.com. Avec Iniesta à la manoeuvre, Silva très inspiré et Torres en vrai numéro 9, les tenants du titre sont confiants. L'entraîneur Vicente Del Bosque se refuse toutefois à toute euphorie : "En football, la surprise est toujours possible, nous devons nous préparer pour cette équipe croate qui va nous causer des difficultés", prévient-il sur le site de l'UEFA. Une première en match officiel Les deux pays ne se sont jamais rencontrés en match officiel. Croates et Espagnols se sont croisés à quatre reprises en amical. Le bilan est de deux victoires espagnoles, un succès croate et un nul. Le dernière confrontation date déjà de 2006, la Roja l'avait emporté 2-1. Les compos probables Croatie : Pletikosa - Srna (C), Corluka, Schildenfeld, Strinic - Rakitic (ou Dujmovic), Modric, Vukojevic, Perisic (ou Pranjic) - Jelavic, Mandzukic Espagne : Casillas (C) - Arbeloa, Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Xavi, Busquets, X.Alonso - D.Silva, Torres, Iniesta Sportfootmagazine.be