Le pays hôte aura bien besoin du soutien de tout un pays ce mardi soir pour venir à bout d'une sélection anglaise solide, composée de grands gabarits et dotée d'une belle force de frappe en attaque.

Les 'Three Lions' ont débuté cet euro sur un mode mineur face à la France : peu d'occasions, peu de mouvements et une équipe cantonnée en défense. Ils ont montré un tout autre visage contre la Suède, en développant le vrai style de jeu britannique fait de débordements et de centres vers les grands formats offensifs. Le premier but de Carroll, de la tête, sur une longue passe de Gerrard en est la meilleure illustration.

Par contre, la défense anglaise devra être plus attentive sur phase arrêtée pour éviter de prendre des buts de la tête, un comble pour les spécialistes du genre, comme sur le deuxième but suédois inscrit par Mellberg.

L'Ukraine avait, elle, bien débuté son Euro face à la Suède. Menés au score, Shevchenko et les siens avaient ensuite assommé leurs adversaires en huit minutes. Contre la France, les joueurs d' Oleg Blokhin semblaient fatigués, sans inspiration ni poids offensif. La défense est également à pointer du doigt après avoir encaissé deux buts en trois minutes.

Anatoliy Tymoshchuk, le médian ukrainien donne son explication sur le site uefa.com : "On a battu la Suède, un adversaire solide. Ensuite, on a perdu contre une équipe de France très forte. Ce n'est pas sympa de perdre mais cette défaite n'a eu aucun effet négatif pour nous. C'est possible que certains joueurs aient eu un excès de confiance mais tout est redevenu normal maintenant."

Les équipes au coup d'envoi

Roy Hodgson, l'entraîneur des 'Three Lions' récupère Wayne Rooney (28 buts en 74 sélections)de retour de suspension. On voit mal le coach anglais se passer de ses services. Ce sera au détriment d'Andy Carroll ou Danny Welbeck qui ont tout deux fait forte impression en attaque lors des deux premiers matches.

Andreï Shevchenko s'est plaint de douleur au genou gauche et ses chances de jouer serait de 50%, selon son entraîneur Oleg Blokhin.

Statistiques à l'avantage de l'Angleterre

Les deux pays se sont rencontrés à quatre reprises, dont deux fois en match amical. Les Anglais l'ont emporté trois fois mais la dernière rencontre s'est soldée par une victoire ukrainienne (1-0), dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2010.

Les compos probables

Angleterre : Hart - Cole, Lescott, Terry, Johnson - Milner, Parker, Gerrard (C), Oxlade-Chamberlain ou Young - Welbeck ou Carroll, Rooney

Ukraine : Pyatov - Gusev, Khacheridi, Mikhalik, Selin - Tymoshchuk, Yarmilenko, Konoplyanka, Nazarenko - Shevchenko ( ?), Voronin

Sportfootmagazine.be

Le pays hôte aura bien besoin du soutien de tout un pays ce mardi soir pour venir à bout d'une sélection anglaise solide, composée de grands gabarits et dotée d'une belle force de frappe en attaque. Les 'Three Lions' ont débuté cet euro sur un mode mineur face à la France : peu d'occasions, peu de mouvements et une équipe cantonnée en défense. Ils ont montré un tout autre visage contre la Suède, en développant le vrai style de jeu britannique fait de débordements et de centres vers les grands formats offensifs. Le premier but de Carroll, de la tête, sur une longue passe de Gerrard en est la meilleure illustration. Par contre, la défense anglaise devra être plus attentive sur phase arrêtée pour éviter de prendre des buts de la tête, un comble pour les spécialistes du genre, comme sur le deuxième but suédois inscrit par Mellberg.L'Ukraine avait, elle, bien débuté son Euro face à la Suède. Menés au score, Shevchenko et les siens avaient ensuite assommé leurs adversaires en huit minutes. Contre la France, les joueurs d' Oleg Blokhin semblaient fatigués, sans inspiration ni poids offensif. La défense est également à pointer du doigt après avoir encaissé deux buts en trois minutes. Anatoliy Tymoshchuk, le médian ukrainien donne son explication sur le site uefa.com : "On a battu la Suède, un adversaire solide. Ensuite, on a perdu contre une équipe de France très forte. Ce n'est pas sympa de perdre mais cette défaite n'a eu aucun effet négatif pour nous. C'est possible que certains joueurs aient eu un excès de confiance mais tout est redevenu normal maintenant." Les équipes au coup d'envoi Roy Hodgson, l'entraîneur des 'Three Lions' récupère Wayne Rooney (28 buts en 74 sélections)de retour de suspension. On voit mal le coach anglais se passer de ses services. Ce sera au détriment d'Andy Carroll ou Danny Welbeck qui ont tout deux fait forte impression en attaque lors des deux premiers matches. Andreï Shevchenko s'est plaint de douleur au genou gauche et ses chances de jouer serait de 50%, selon son entraîneur Oleg Blokhin. Statistiques à l'avantage de l'Angleterre Les deux pays se sont rencontrés à quatre reprises, dont deux fois en match amical. Les Anglais l'ont emporté trois fois mais la dernière rencontre s'est soldée par une victoire ukrainienne (1-0), dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2010. Les compos probables Angleterre : Hart - Cole, Lescott, Terry, Johnson - Milner, Parker, Gerrard (C), Oxlade-Chamberlain ou Young - Welbeck ou Carroll, Rooney Ukraine : Pyatov - Gusev, Khacheridi, Mikhalik, Selin - Tymoshchuk, Yarmilenko, Konoplyanka, Nazarenko - Shevchenko ( ?), Voronin Sportfootmagazine.be