Les Anglais, très attentistes et regroupés en défense, avaient ouvert la marque par Lescott (30e) avant l'égalisation française signée Nasri (39e).

L'Angleterre laissa d'emblée l'initiative aux Bleus, préférant attendre dans sa moitié de terrain avec une double ligne campée devant le rectangle, à la manière de Chelsea en Ligue des champions. A la récupération du ballon, les Anglais filaient très vite en contres et sur l'un d'eux, au quart d'heure, Milner, esseulé, évita Lloris mais ne put redresser le ballon.

La France, maître du ballon, ne parvenait pas à trouver la faille faute d'accélération. Le danger vint de tirs de Cabaye (16e) et Debuchy (28e) que Hart capta.

Le but d'ouverture anglais, une reprise de la tête de Lescott (30e), sur un long coup-franc de Gerrard, redonna du souffle au match. La France accentua sa pression et il fallut un arrêt réflexe de Hart pour empêcher Diarra d'égaliser d'une tête fulgurante (35e). Le portier anglais s'avoua finalement battu sur un tir de Nasri (39e) qui récompensait le jeu en combinaisons français.

A la reprise, la rencontre se poursuivit sur un faux rythme. Les Français demeuraient plus actifs sans réussir à déstabiliser l'arrière-garde anglaise. Ils eurent recours pour menacer le but anglais à des tirs lointains de Benzema (65e, 90e+3), Ribéry (75e) ou Cabaye (80e).

Avec Belga.

Les Anglais, très attentistes et regroupés en défense, avaient ouvert la marque par Lescott (30e) avant l'égalisation française signée Nasri (39e). L'Angleterre laissa d'emblée l'initiative aux Bleus, préférant attendre dans sa moitié de terrain avec une double ligne campée devant le rectangle, à la manière de Chelsea en Ligue des champions. A la récupération du ballon, les Anglais filaient très vite en contres et sur l'un d'eux, au quart d'heure, Milner, esseulé, évita Lloris mais ne put redresser le ballon. La France, maître du ballon, ne parvenait pas à trouver la faille faute d'accélération. Le danger vint de tirs de Cabaye (16e) et Debuchy (28e) que Hart capta. Le but d'ouverture anglais, une reprise de la tête de Lescott (30e), sur un long coup-franc de Gerrard, redonna du souffle au match. La France accentua sa pression et il fallut un arrêt réflexe de Hart pour empêcher Diarra d'égaliser d'une tête fulgurante (35e). Le portier anglais s'avoua finalement battu sur un tir de Nasri (39e) qui récompensait le jeu en combinaisons français. A la reprise, la rencontre se poursuivit sur un faux rythme. Les Français demeuraient plus actifs sans réussir à déstabiliser l'arrière-garde anglaise. Ils eurent recours pour menacer le but anglais à des tirs lointains de Benzema (65e, 90e+3), Ribéry (75e) ou Cabaye (80e). Avec Belga.