Les deux plus grandes stars de l'histoire du football ukrainien n'entendent pas manquer ce rendez-vous. Oleg Blokhine, le Ballon d'Or 1975, dirige désormais la sélection alors qu'Andriy Shevchenko, Ballon d'Or 2004, reste à 35 ans le maître à jouer de l'équipe à l'occasion du dernier grand rendez-vous de sa carrière.

"Je suis prêt à donner tout ce qui me reste comme force sur le terrain", a même déclaré l'ancienne vedette de l'AC Milan et de Chelsea, aujourd'hui revenu au Dynamo Kiev.

Mais alors qu'il y a quelques années encore, il n'était pas question de critiquer 'Sheva', le magazine Komanda n'hésite plus à écrire : "Le Shevchenko d'aujourd'hui, à notre grand regret, n'est plus le Andriy d'autrefois".

Blokhine a encore conservé des quarts de finalistes du Mondial 2006 deux autres valeurs sûres Anatoliy Tymoshchuk (33 ans) et Andriy Voronin (32 ans).

Le plus gros problème ukrainien pourrait se révéler le poste de gardien de but. Avec trois blessés à cette position, le rôle va probablement être confié à Andriy Pyatov.

Face à lui, il y aura très probablement un certain Zlatan Ibrahimovic, le buteur suédois qui a trouvé à 29 reprises le chemin des filets cette saison avec l'AC Milan.

L'entraîneur suédois Erik Hamren a annoncé qu'il avait l'intention de renforcer sa défense et a exhorté son équipe à "une extrême concentration durant 90 minutes", si elle veut réussir une performance similaire à la Grèce, contre la Pologne (1-1), voire à celle du Danemark, contre les Pays-Bas (0-1).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les deux plus grandes stars de l'histoire du football ukrainien n'entendent pas manquer ce rendez-vous. Oleg Blokhine, le Ballon d'Or 1975, dirige désormais la sélection alors qu'Andriy Shevchenko, Ballon d'Or 2004, reste à 35 ans le maître à jouer de l'équipe à l'occasion du dernier grand rendez-vous de sa carrière. "Je suis prêt à donner tout ce qui me reste comme force sur le terrain", a même déclaré l'ancienne vedette de l'AC Milan et de Chelsea, aujourd'hui revenu au Dynamo Kiev. Mais alors qu'il y a quelques années encore, il n'était pas question de critiquer 'Sheva', le magazine Komanda n'hésite plus à écrire : "Le Shevchenko d'aujourd'hui, à notre grand regret, n'est plus le Andriy d'autrefois". Blokhine a encore conservé des quarts de finalistes du Mondial 2006 deux autres valeurs sûres Anatoliy Tymoshchuk (33 ans) et Andriy Voronin (32 ans). Le plus gros problème ukrainien pourrait se révéler le poste de gardien de but. Avec trois blessés à cette position, le rôle va probablement être confié à Andriy Pyatov. Face à lui, il y aura très probablement un certain Zlatan Ibrahimovic, le buteur suédois qui a trouvé à 29 reprises le chemin des filets cette saison avec l'AC Milan. L'entraîneur suédois Erik Hamren a annoncé qu'il avait l'intention de renforcer sa défense et a exhorté son équipe à "une extrême concentration durant 90 minutes", si elle veut réussir une performance similaire à la Grèce, contre la Pologne (1-1), voire à celle du Danemark, contre les Pays-Bas (0-1). Sportfootmagazine.be, avec Belga