Avec comme seule mission de gagner, l'Ukraine prit le match à son compte et face à une défense anglaise renforcée multiplia les tirs de loin, le plus dangereux étant signé par Gusev (22e).

Les Anglais avaient adopté un dispositif prudent comme face à la France. Ils sortirent de leur réserve après un peu moins d'une demi-heure. Rooney, qui débutait son tournoi, manquait de la tête la plus belle occasion de la mi-temps (28e).

L'Ukraine restait offensive. Une action ponctuée par un excellent tir de Yarmolenko nécessita une belle détente de Hart (30e).

Dès la reprise, les actions ukrainiennes plongèrent lorsque sur un centre de Gerrard, la défense locale et son gardien Pyatov passèrent au travers et Rooney n'eut plus qu'à conclure : 1-0 (48e).

Après un double sauvetage du portier ukrainien Pyatov devant Rooney et Cole (68e), Hart s'illustra dans les buts anglais (73e). La montée au jeu de Shevchenko ne changea rien au score.

Première grave erreur d'arbitrage

Le fait le plus marquant de ce match a eu lieu après 62 minutes de jeu lorsque le but égalisateur de Mario Devic aurait dû être validé. Mais le 5e arbitre, pourtant parfaitement placé, n'a pas vu que le ballon de Devic avait franchi la ligne de but avant que John Terry ne le dégage.

Les conséquences risquent d'être importantes. Pour la première fois dans un grand tournoi, les arbitres étaient cinq sur le terrain, avec l'obligation d'éviter une erreur comme celle d'Allemagne-Angleterre au Mondial 2010. Car une décision à propos de la vidéo sur la ligne de but doit être prise par le Board, instance garantes des lois du jeu, quelques jours après la finale (à Kiev le 1er juillet, réunion du Board le 5 en Suisse).

Cette erreur rappelle le 8e de finale du Mondial en Afrique du Sud entre l'Allemagne et l'Angleterre. L'Allemagne menait 2-1 quand l'Anglais Lampard expédiait une frappe qui touchait le bas de la transversale de Neuer avant de rebondir nettement derrière la ligne. L'arbitre n'accordait pas le but et l'Allemagne l'emportait finalement 4-1.

Mardi à Donetsk, à ce moment-là, l'Angleterre menait 1-0.

L'Euro 2012 s'était déroulé jusqu'ici sans accroc au niveau de l'arbitrage.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Avec comme seule mission de gagner, l'Ukraine prit le match à son compte et face à une défense anglaise renforcée multiplia les tirs de loin, le plus dangereux étant signé par Gusev (22e). Les Anglais avaient adopté un dispositif prudent comme face à la France. Ils sortirent de leur réserve après un peu moins d'une demi-heure. Rooney, qui débutait son tournoi, manquait de la tête la plus belle occasion de la mi-temps (28e). L'Ukraine restait offensive. Une action ponctuée par un excellent tir de Yarmolenko nécessita une belle détente de Hart (30e). Dès la reprise, les actions ukrainiennes plongèrent lorsque sur un centre de Gerrard, la défense locale et son gardien Pyatov passèrent au travers et Rooney n'eut plus qu'à conclure : 1-0 (48e). Après un double sauvetage du portier ukrainien Pyatov devant Rooney et Cole (68e), Hart s'illustra dans les buts anglais (73e). La montée au jeu de Shevchenko ne changea rien au score. Première grave erreur d'arbitrage Le fait le plus marquant de ce match a eu lieu après 62 minutes de jeu lorsque le but égalisateur de Mario Devic aurait dû être validé. Mais le 5e arbitre, pourtant parfaitement placé, n'a pas vu que le ballon de Devic avait franchi la ligne de but avant que John Terry ne le dégage. Les conséquences risquent d'être importantes. Pour la première fois dans un grand tournoi, les arbitres étaient cinq sur le terrain, avec l'obligation d'éviter une erreur comme celle d'Allemagne-Angleterre au Mondial 2010. Car une décision à propos de la vidéo sur la ligne de but doit être prise par le Board, instance garantes des lois du jeu, quelques jours après la finale (à Kiev le 1er juillet, réunion du Board le 5 en Suisse). Cette erreur rappelle le 8e de finale du Mondial en Afrique du Sud entre l'Allemagne et l'Angleterre. L'Allemagne menait 2-1 quand l'Anglais Lampard expédiait une frappe qui touchait le bas de la transversale de Neuer avant de rebondir nettement derrière la ligne. L'arbitre n'accordait pas le but et l'Allemagne l'emportait finalement 4-1. Mardi à Donetsk, à ce moment-là, l'Angleterre menait 1-0. L'Euro 2012 s'était déroulé jusqu'ici sans accroc au niveau de l'arbitrage. Sportfootmagazine.be, avec Belga