"J'étais ému avant le match. Je ne pensais pas disputer l'Euro après ce qui m'était arrivé. J'ai vraiment eu peur. Quand tu risques de mourir, tu prends les choses autrement. J'ai été chanceux, j'ai reçu une grâce", a expliqué Cassano, 29 ans, en conférence de presse mardi à Cracovie.

L'attaquant de l'AC Milan avait été victime d'un malaise après le match contre le Roma le 2 novembre dernier et avait été opéré au coeur quelques jours plus tard. Sa présence à l'Euro est restée incertaine jusqu'au bout.

"Je ne veux pas seulement jouer, je veux être un acteur principal. J'avais hâte de me reprendre, maintenant je poursuis ma route. La seule chose que je regrette, c'est l'absence de Giuseppe Rossi, un joueur fondamental", a-t-il ajouté en parlant de son partenaire au sein de l'attaque italienne pendant les qualifications et qui s'est déchiré les ligaments croisés du genou droit avant l'Euro.

Cassano est également revenu sur l'occasion manquée par Balotelli lors du match contre l'Espagne. "J'ai pensé 'il me donne le ballon'. Mais tout se passe en quelques instants, il ne pensait pas que Sergio Ramos allait revenir. Il m'a dit qu'il voulait me le passer. Moi, je le lui aurais fait la passe, je n'aime pas marquer. Nous n'avons jamais joué ensemble, nous pouvons nous améliorer et très bien jouer".

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"J'étais ému avant le match. Je ne pensais pas disputer l'Euro après ce qui m'était arrivé. J'ai vraiment eu peur. Quand tu risques de mourir, tu prends les choses autrement. J'ai été chanceux, j'ai reçu une grâce", a expliqué Cassano, 29 ans, en conférence de presse mardi à Cracovie. L'attaquant de l'AC Milan avait été victime d'un malaise après le match contre le Roma le 2 novembre dernier et avait été opéré au coeur quelques jours plus tard. Sa présence à l'Euro est restée incertaine jusqu'au bout. "Je ne veux pas seulement jouer, je veux être un acteur principal. J'avais hâte de me reprendre, maintenant je poursuis ma route. La seule chose que je regrette, c'est l'absence de Giuseppe Rossi, un joueur fondamental", a-t-il ajouté en parlant de son partenaire au sein de l'attaque italienne pendant les qualifications et qui s'est déchiré les ligaments croisés du genou droit avant l'Euro. Cassano est également revenu sur l'occasion manquée par Balotelli lors du match contre l'Espagne. "J'ai pensé 'il me donne le ballon'. Mais tout se passe en quelques instants, il ne pensait pas que Sergio Ramos allait revenir. Il m'a dit qu'il voulait me le passer. Moi, je le lui aurais fait la passe, je n'aime pas marquer. Nous n'avons jamais joué ensemble, nous pouvons nous améliorer et très bien jouer". Sportfootmagazine.be, avec Belga