Avec 7 points, l'Espagne termine en tête du groupe devant l'Italie (5 pts). La Croatie (4 pts) et l'Irlande (0 pt) s'arrêtent là.

En quarts de finale, l'Espagne, affrontera le 2e du groupe D, samedi à Donetsk, alors que les Italiens affronteront le vainqueur du groupe D, dimanche à Kiev.

Jeudi à Varsovie, la République Tchèque-Portugal et vendredi à Gdansk, Allemagne-Grèce composent les deux premiers quarts de finale.

A Gdansk, l'Espagne pouvait se contenter d'un nul. Finalement au terme d'une prestation faible, Navas, entré en jeu en seconde période, a délivré les siens à la 88e minute en concluant un centre d'Iniesta dans le but vide. Avant cela Casillas avait sauvé son équipe devant Rakitic (59e) et Perisic (79e) et l'Espagne n'était vriament pas rassurée.

A Poznan, l'Italie jouait sa survie dans le tournoi face à des Irlandais, déjà éliminés et qui se battaient pour l'honneur. La "Squadra Azzurra" devait gagner et espérer que la Croatie ne gagne pas. Elle a été satisfaite.

Après un bon premier quart d'heure, les Irlandais se sont rapidement retrouvés sous l'emprise des Italiens. Et logiquement, Cassano ouvrait le score de la tête sur un corner de Pirlo (35e).

Malgré quelques frayeurs, Balotelli, entré en jeu, assurait le succès azzuri d'un retourné à la 90e.

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Avec 7 points, l'Espagne termine en tête du groupe devant l'Italie (5 pts). La Croatie (4 pts) et l'Irlande (0 pt) s'arrêtent là. En quarts de finale, l'Espagne, affrontera le 2e du groupe D, samedi à Donetsk, alors que les Italiens affronteront le vainqueur du groupe D, dimanche à Kiev. Jeudi à Varsovie, la République Tchèque-Portugal et vendredi à Gdansk, Allemagne-Grèce composent les deux premiers quarts de finale. A Gdansk, l'Espagne pouvait se contenter d'un nul. Finalement au terme d'une prestation faible, Navas, entré en jeu en seconde période, a délivré les siens à la 88e minute en concluant un centre d'Iniesta dans le but vide. Avant cela Casillas avait sauvé son équipe devant Rakitic (59e) et Perisic (79e) et l'Espagne n'était vriament pas rassurée. A Poznan, l'Italie jouait sa survie dans le tournoi face à des Irlandais, déjà éliminés et qui se battaient pour l'honneur. La "Squadra Azzurra" devait gagner et espérer que la Croatie ne gagne pas. Elle a été satisfaite. Après un bon premier quart d'heure, les Irlandais se sont rapidement retrouvés sous l'emprise des Italiens. Et logiquement, Cassano ouvrait le score de la tête sur un corner de Pirlo (35e). Malgré quelques frayeurs, Balotelli, entré en jeu, assurait le succès azzuri d'un retourné à la 90e. Sportfootmagzine.be, avec Belga