"L'UEFA a encore une fois montré son engagement à rester au fait des initiatives antidopage dans le football d'élite en mettant en place un programme complet de contrôles antidopage sur toutes les équipes et tous les joueurs participant à l'Euro. L'association de contrôles avant le tournoi et pendant le tournoi, ainsi que l'usage de l'analyse en laboratoire, n'a laissé place à aucune triche de la part des joueurs. Encore une fois, nous avons assisté à un tournoi et à un programme antidopage dont nous pouvons être fiers", a estimé Michel D'Hooghe, le président belge de la commission médicale de l'UEFA.

Dix joueurs des seize équipes présentes ont été contrôlés hors compétition tandis que deux joueurs de chaque équipe après chaque rencontre ont subi des contrôles aussi bien sanguins qu'urinaires. Un bilan appréciable pour l'Euro 2012 qui s'est déroulé en Pologne et en Ukraine.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"L'UEFA a encore une fois montré son engagement à rester au fait des initiatives antidopage dans le football d'élite en mettant en place un programme complet de contrôles antidopage sur toutes les équipes et tous les joueurs participant à l'Euro. L'association de contrôles avant le tournoi et pendant le tournoi, ainsi que l'usage de l'analyse en laboratoire, n'a laissé place à aucune triche de la part des joueurs. Encore une fois, nous avons assisté à un tournoi et à un programme antidopage dont nous pouvons être fiers", a estimé Michel D'Hooghe, le président belge de la commission médicale de l'UEFA. Dix joueurs des seize équipes présentes ont été contrôlés hors compétition tandis que deux joueurs de chaque équipe après chaque rencontre ont subi des contrôles aussi bien sanguins qu'urinaires. Un bilan appréciable pour l'Euro 2012 qui s'est déroulé en Pologne et en Ukraine. Sportfootmagazine.be, avec Belga