L'équipe de Jürgen Klinsmann menait en effet 2-1 (mi-temps: 0-1), lorsque Cristiano Ronaldo, échappé sur le flanc droit, réussit le centre parfait pour Varela qui égalisa de la tête à bout portant à la 5-ème et dernière minute du temps additionnel (2-2, 90-ème +5)!
Le sélectionneur belge Marc Wilmots qui s'apprêtait déjà à ranger toutes ses fiches concernant cette poussive équipe portugaise, pourrait finalement en avoir quand même besoin.

La situation du Portugal reste néanmoins critique. Les Etats-Unis ont de leur côté raté le coche en laissant échapper la victoire du 6 sur 6 et de la qualification "à la belge" à la dernière seconde.

Le Portugal a ouvert le score par Nani, d'un tir en force du droit sous la barre de Tim Howard, dès la cinquième minute. Les Etats-Unis ont tout fait pour égaliser avant la pause, même si Nani a tiré sur le poteau à la 44-ème, la reprise d'Eder étant miraculeusement détournée par Howard.

C'est finalement Jermaine Jones qui remit méritoirement les deux équipes à égalité grâce à un envoi magnifique aux 20 mètres qui laissa Beto sans réaction (1-1, 64-ème). Le capitaine US Clint Dempsey pensait bien offrir la victoire à son équipe en donnant l'avantage aux Etats-Unis à la 81-ème (2-1). Mais vous connaissez la suite...

L'équipe de Jürgen Klinsmann menait en effet 2-1 (mi-temps: 0-1), lorsque Cristiano Ronaldo, échappé sur le flanc droit, réussit le centre parfait pour Varela qui égalisa de la tête à bout portant à la 5-ème et dernière minute du temps additionnel (2-2, 90-ème +5)! Le sélectionneur belge Marc Wilmots qui s'apprêtait déjà à ranger toutes ses fiches concernant cette poussive équipe portugaise, pourrait finalement en avoir quand même besoin. La situation du Portugal reste néanmoins critique. Les Etats-Unis ont de leur côté raté le coche en laissant échapper la victoire du 6 sur 6 et de la qualification "à la belge" à la dernière seconde. Le Portugal a ouvert le score par Nani, d'un tir en force du droit sous la barre de Tim Howard, dès la cinquième minute. Les Etats-Unis ont tout fait pour égaliser avant la pause, même si Nani a tiré sur le poteau à la 44-ème, la reprise d'Eder étant miraculeusement détournée par Howard. C'est finalement Jermaine Jones qui remit méritoirement les deux équipes à égalité grâce à un envoi magnifique aux 20 mètres qui laissa Beto sans réaction (1-1, 64-ème). Le capitaine US Clint Dempsey pensait bien offrir la victoire à son équipe en donnant l'avantage aux Etats-Unis à la 81-ème (2-1). Mais vous connaissez la suite...