Cela ne fait pratiquement plus aucun doute : Erling Haaland portera le maillot des Skyblues de Manchester City la saison prochaine. Après leur désillusion européenne contre le Real Madrid, les Anglais ont mis la main au portefeuille (il y a une clause libératoire de 75 millions dans son contrat avec le Borussia Dortmund) pour attirer le numéro neuf qui empêchera Pep Guardiola d'aligner une équipe qui en compte pas, diront les mauvaises langues.

Lundi, la DH annonçait que l'attaquant norvégien avait effectué sa visite médicale pour ce transfert à... l'hôpital Erasme de Bruxelles. Selon L'Equipe de ce mardi,"'accueil et l'organisation des examens auraient été facilités par les dirigeants d'Anderlecht qui entretiennent de bonnes relations avec leurs homologues de City". Le quotidien français rappelle aussi que l'entraîneur des Bruxellois est Vincent Kompany, légende du club Cityzen qui a même droit à sa statue devant le stade. Anderlecht et son coach auraient-il donc aidé à faciliter les choses ?

Pour soumettre Haaland à ce contrôle médical, les dirigeants anglais et l'entourage du joueur cherchaient un milieu géographique entre l'Angleterre et Dortmund. Bruxelles semblait donc l'endroit idéal, même si l'opération n'a pas vraiment été un succès puisqu'elle a finalement été révélée dans les médias.

Cela ne fait pratiquement plus aucun doute : Erling Haaland portera le maillot des Skyblues de Manchester City la saison prochaine. Après leur désillusion européenne contre le Real Madrid, les Anglais ont mis la main au portefeuille (il y a une clause libératoire de 75 millions dans son contrat avec le Borussia Dortmund) pour attirer le numéro neuf qui empêchera Pep Guardiola d'aligner une équipe qui en compte pas, diront les mauvaises langues.Lundi, la DH annonçait que l'attaquant norvégien avait effectué sa visite médicale pour ce transfert à... l'hôpital Erasme de Bruxelles. Selon L'Equipe de ce mardi,"'accueil et l'organisation des examens auraient été facilités par les dirigeants d'Anderlecht qui entretiennent de bonnes relations avec leurs homologues de City". Le quotidien français rappelle aussi que l'entraîneur des Bruxellois est Vincent Kompany, légende du club Cityzen qui a même droit à sa statue devant le stade. Anderlecht et son coach auraient-il donc aidé à faciliter les choses ?Pour soumettre Haaland à ce contrôle médical, les dirigeants anglais et l'entourage du joueur cherchaient un milieu géographique entre l'Angleterre et Dortmund. Bruxelles semblait donc l'endroit idéal, même si l'opération n'a pas vraiment été un succès puisqu'elle a finalement été révélée dans les médias.