Tielemans, 22 ans, a bien démarré la saison en club avec son équipe Leicester City qui pointe à une intéressante troisième place après quatre journées de Premier League. Auteur d'un assist et d'un but le week-end dernier, le médian créatif espère emmener cet enthousiasme en sélection. "L'équipe tourne bien en ce début de saison et je me sens très bien sur la pelouse. C'est très positif. Nous voulons conquérir une place en Europe et on a pris un très bon départ. Je veux désormais continuer sur cette même longueur d'onde avec l'équipe nationale."

Protégé de Roberto Martinez, Tielemans a déjà accumulé 23 caps à 22 ans et est bien parti pour devenir le patron de l'entre-jeu noir-jaune-rouge dans les prochaines années. L'absence sur blessure d'Axel Witsel le rend pour le moment incontournable. "C'est au coach de faire ses choix. Moi, je me concentre pour donner le maximum aux entraînements et pendant le match. Mes partenaires dans l'entre-jeu? Cela n'a pas d'importance. Je ferai mon match en fonction des choix du coach", a répondu diplomatiquement Tielemans

Sollicité pour donner un avis sur son nouvel équipier Yari Verschaeren, Tielemans s'est montré plutôt élogieux. "Nous partageons un passé Mauve et Blanc et je me revois un peu en lui. C'est un jeune avec beaucoup de talent. Cela se voit immédiatement. Quand on est en équipe nationale à cette âge là (NDLR: 18 ans), c'est qu'on est bon."