On est jamais mieux servi que par soi-même dit l'adage. Une expression que le joueur- coach Mark Bentley de Gray Athletic, pensionnaire de 5e division anglaise, a décidé de prendre au pied de la lettre.

En football, la tactique de l'entraîneur est primordiale. Les choix du coach sont aussi déterminants, surtout pour débloquer des situations souvent fâcheuses. On félicite d'ailleurs les entraîneurs qui excellent dans ce qu'on appelle les "choix gagnants." A ce petit jeu, Mark Bentley est un as.

Alors que son équipe de Gray United est menée 2-0 par Hampton & Richmond Borough, Mark Bentley décide de profiter de sa double casquette. Il quitte son rôle d'entraîneur en deuxième mi-temps pour endosser celui de joueur. La suite ? Pour le plus grand bonheur de ses partenaires et des supporters de Gray, Mark Bentley se décide à lâcher les chevaux.

Coaching gagnant

Après une première mi-temps calamiteuse, Mark remplace un de ses milieux de terrain. Quelques minutes plus tard, il s'illustre une première fois en catapultant de la tête un corner bien tiré. Un de ses coéquipiers se chargera de ramener les deux équipes à 2-2. A la 81e minute, c'est le drame pour l'équipe qui reçoit : une faute du gardien de Gray entraîne son expulsion et par la même occasion, un penalty. C'est alors que Mark Bentley se décide à jouer le sauveur de luxe. Il enfile les gants et parvient à plonger du bon côté, réalisant ainsi un arrêt ultra important pour les siens. Dans les arrêts de jeu, Gray Athletic parvient à marquer un dernier but et l'emporte sur le score de 3-2.

Ce quart d'heure de gloire Warholien, Mark Bentley ne s'y attendait absolument pas. "Je reçois des tonnes de messages, mon compte Twitter est devenu ingérable ! En plus, la vidéo Youtube a déjà été vue plus de 300 000 fois. Je me dis que j'aurais dû faire un plus bel arrêt sur le penalty !"

Habitué aux ligues inférieures anglaises, même s'il a joué quelques années en 4e et 3e division, L'entraîneur-joueur n'a pas l'habitude de susciter autant de réactions! Il a déclaré à la BBC : "C'est très étrange. En jouant en Isthmian League (équivalent au 5e échelon national), on n'a pas vraiment l'habitude d'avoir ce genre de médiatisation."

Mark Bentley était déjà le pilote de Gray Athletic, avec sa performance, il vient de donner un sacré coup d'accélérateur à la fin de saison des siens. Priceless.

On est jamais mieux servi que par soi-même dit l'adage. Une expression que le joueur- coach Mark Bentley de Gray Athletic, pensionnaire de 5e division anglaise, a décidé de prendre au pied de la lettre.En football, la tactique de l'entraîneur est primordiale. Les choix du coach sont aussi déterminants, surtout pour débloquer des situations souvent fâcheuses. On félicite d'ailleurs les entraîneurs qui excellent dans ce qu'on appelle les "choix gagnants." A ce petit jeu, Mark Bentley est un as.Alors que son équipe de Gray United est menée 2-0 par Hampton & Richmond Borough, Mark Bentley décide de profiter de sa double casquette. Il quitte son rôle d'entraîneur en deuxième mi-temps pour endosser celui de joueur. La suite ? Pour le plus grand bonheur de ses partenaires et des supporters de Gray, Mark Bentley se décide à lâcher les chevaux.Après une première mi-temps calamiteuse, Mark remplace un de ses milieux de terrain. Quelques minutes plus tard, il s'illustre une première fois en catapultant de la tête un corner bien tiré. Un de ses coéquipiers se chargera de ramener les deux équipes à 2-2. A la 81e minute, c'est le drame pour l'équipe qui reçoit : une faute du gardien de Gray entraîne son expulsion et par la même occasion, un penalty. C'est alors que Mark Bentley se décide à jouer le sauveur de luxe. Il enfile les gants et parvient à plonger du bon côté, réalisant ainsi un arrêt ultra important pour les siens. Dans les arrêts de jeu, Gray Athletic parvient à marquer un dernier but et l'emporte sur le score de 3-2.Ce quart d'heure de gloire Warholien, Mark Bentley ne s'y attendait absolument pas. "Je reçois des tonnes de messages, mon compte Twitter est devenu ingérable ! En plus, la vidéo Youtube a déjà été vue plus de 300 000 fois. Je me dis que j'aurais dû faire un plus bel arrêt sur le penalty !" Habitué aux ligues inférieures anglaises, même s'il a joué quelques années en 4e et 3e division, L'entraîneur-joueur n'a pas l'habitude de susciter autant de réactions! Il a déclaré à la BBC : "C'est très étrange. En jouant en Isthmian League (équivalent au 5e échelon national), on n'a pas vraiment l'habitude d'avoir ce genre de médiatisation."Mark Bentley était déjà le pilote de Gray Athletic, avec sa performance, il vient de donner un sacré coup d'accélérateur à la fin de saison des siens. Priceless.