La République démocratique du Congo s'est qualifiée dimanche pour la dernière phase de qualification de la zone africaine en vue de la Coupe du monde de football au Qatar (21 novembre-18 décembre 2022). La victoire 2-0 contre le Bénin lui a permis de remporter son groupe J. Lundi, la joie est retombée. L'entraîneur national Hector Cuper a commis une erreur en effectuant ses remplacements. Elle pourrait remettre en cause cette qualification.

Le sélectionneur argentin des Léopards n'a remplacé que quatre joueurs - cinq remplacements étaient autorisés - mais il l'a fait à quatre moments différents. Ce qui n'est pas autorisé. Les cinq substitutions possibles ne peuvent avoir lieu qu'à trois moments distincts.

Le Bénin a déjà déposé une plainte auprès de la Fédération internationale de football (FIFA). L'exclusion menace la RDC.

Une défaite sur tapis vert permettrait au Bénin de terminer premier et de jouer les barrages. Les dix vainqueurs de groupe de la deuxième phase de qualifications de la zone Afrique se disputent cinq billets pour la Coupe du monde au cours de barrages (aller et retour) dont le tirage au sort aura lieu le 18 décembre à Doha.

De nombreux anciens joueurs de la Jupiler Pro League étaient présents sur le terrain dimanche. Dieumerci Mbokani (ancien attaquant d'Anderlecht, du Standard et de l'Atnwerp) a inscrit le premier but sur penalty. Christian Luyindama (ex-Standard), Chancel Mbemba et Yannick Bolasie (ex-Anderlecht) ont également débuté la rencontre, tout comme l'actuel milieu de terrain du Standard Samuel Bastien. Edo Kayembe (Eupen) et Jackson Muleka (Standard) sont entrés au jeu en cours de match. Le Congo n'a pu se qualifier pour la Coupe du monde qu'une seule fois par le passé, en 1974, sous son ancien nom de Zaïre.

La République démocratique du Congo s'est qualifiée dimanche pour la dernière phase de qualification de la zone africaine en vue de la Coupe du monde de football au Qatar (21 novembre-18 décembre 2022). La victoire 2-0 contre le Bénin lui a permis de remporter son groupe J. Lundi, la joie est retombée. L'entraîneur national Hector Cuper a commis une erreur en effectuant ses remplacements. Elle pourrait remettre en cause cette qualification. Le sélectionneur argentin des Léopards n'a remplacé que quatre joueurs - cinq remplacements étaient autorisés - mais il l'a fait à quatre moments différents. Ce qui n'est pas autorisé. Les cinq substitutions possibles ne peuvent avoir lieu qu'à trois moments distincts. Le Bénin a déjà déposé une plainte auprès de la Fédération internationale de football (FIFA). L'exclusion menace la RDC. Une défaite sur tapis vert permettrait au Bénin de terminer premier et de jouer les barrages. Les dix vainqueurs de groupe de la deuxième phase de qualifications de la zone Afrique se disputent cinq billets pour la Coupe du monde au cours de barrages (aller et retour) dont le tirage au sort aura lieu le 18 décembre à Doha. De nombreux anciens joueurs de la Jupiler Pro League étaient présents sur le terrain dimanche. Dieumerci Mbokani (ancien attaquant d'Anderlecht, du Standard et de l'Atnwerp) a inscrit le premier but sur penalty. Christian Luyindama (ex-Standard), Chancel Mbemba et Yannick Bolasie (ex-Anderlecht) ont également débuté la rencontre, tout comme l'actuel milieu de terrain du Standard Samuel Bastien. Edo Kayembe (Eupen) et Jackson Muleka (Standard) sont entrés au jeu en cours de match. Le Congo n'a pu se qualifier pour la Coupe du monde qu'une seule fois par le passé, en 1974, sous son ancien nom de Zaïre.