Agé de 28 ans, Emond s'est engagé pour deux ans et demi. Selon plusieurs médias, l'accord entre les deux clubs pour le transfert tourne autour de 3 millions d'euros.

Le joueur a été formé à Virton (2e division belge), dont son père était président, à quelques kilomètres de Sedan. Il s'est ensuite révélé à Beveren avant de passer cinq ans au Standard, où il a inscrit 37 buts ces deux dernières années.

C'est un joueur solide (1m86, 78 kilos), comme l'était Emiliano Sala, l'attaquant italo-argentin dont la mort dans un accident d'avion juste après son transfert à Cardiff a profondément marqué le club il y a près d'un an.

"C'était un joueur qui donnait tout sur un terrain, qui se battait comme un fou. C'est un peu mon profil. Je cours plus de 12 km par match et j'essaie de me battre sur tous les ballons. Et puis c'était un buteur, un finisseur. Je me vois un peu dans ce profil-là", a expliqué Emond lors de sa conférence de presse de présentation jeudi à la mi-journée.

A Nantes, il retrouvera son compatriote Anthony Limbombe, que le club a fait revenir fin décembre après six mois de prêt au Standard de Liège.

Les Nantais sont actuellement cinquièmes de Ligue 1 et se déplacent dimanche à Saint-Etienne pour la 20e journée de championnat, où Emond, remis d'une élongation à une cuisse, pourrait faire ses débuts. Cette saison, Nantes présente la 5e défense de Ligue 1 (18 buts encaissés) mais seulement la 17e attaque (17 buts marqués).

"Je vais essayer d'apporter quelque chose de différent de ce qui existe dans le noyau pour pouvoir marquer plus de buts et peut-être tuer un peu plus les matches un peu plus tôt aussi", a promis Emond.

Pour lui, jouer en Ligue 1 représente "un nouveau palier", et peut-être aussi l'espoir d'un tremplin vers l'équipe nationale avant l'Euro-2020 l'été prochain: "Je sais qu'en Belgique on me regardait un petit peu. Maintenant (...), je pense que si je marque des buts en Ligue 1, j'aurais peut-être une chance d'être sélectionné."

Agé de 28 ans, Emond s'est engagé pour deux ans et demi. Selon plusieurs médias, l'accord entre les deux clubs pour le transfert tourne autour de 3 millions d'euros.Le joueur a été formé à Virton (2e division belge), dont son père était président, à quelques kilomètres de Sedan. Il s'est ensuite révélé à Beveren avant de passer cinq ans au Standard, où il a inscrit 37 buts ces deux dernières années.C'est un joueur solide (1m86, 78 kilos), comme l'était Emiliano Sala, l'attaquant italo-argentin dont la mort dans un accident d'avion juste après son transfert à Cardiff a profondément marqué le club il y a près d'un an."C'était un joueur qui donnait tout sur un terrain, qui se battait comme un fou. C'est un peu mon profil. Je cours plus de 12 km par match et j'essaie de me battre sur tous les ballons. Et puis c'était un buteur, un finisseur. Je me vois un peu dans ce profil-là", a expliqué Emond lors de sa conférence de presse de présentation jeudi à la mi-journée.A Nantes, il retrouvera son compatriote Anthony Limbombe, que le club a fait revenir fin décembre après six mois de prêt au Standard de Liège.Les Nantais sont actuellement cinquièmes de Ligue 1 et se déplacent dimanche à Saint-Etienne pour la 20e journée de championnat, où Emond, remis d'une élongation à une cuisse, pourrait faire ses débuts. Cette saison, Nantes présente la 5e défense de Ligue 1 (18 buts encaissés) mais seulement la 17e attaque (17 buts marqués)."Je vais essayer d'apporter quelque chose de différent de ce qui existe dans le noyau pour pouvoir marquer plus de buts et peut-être tuer un peu plus les matches un peu plus tôt aussi", a promis Emond.Pour lui, jouer en Ligue 1 représente "un nouveau palier", et peut-être aussi l'espoir d'un tremplin vers l'équipe nationale avant l'Euro-2020 l'été prochain: "Je sais qu'en Belgique on me regardait un petit peu. Maintenant (...), je pense que si je marque des buts en Ligue 1, j'aurais peut-être une chance d'être sélectionné."