Les dirigeants du Real ont coché une date : le dimanche 7 mars. Jour du derby face à l'Atlético. Si los Blancos veulent garder un espoir de titre, il faudra gagner ce match. Et ceux qui précéderont, contre Valence, Villareal, la Real Sociedad. Le gaspi ne peut plus durer. Le Real a cinq points de retard sur son voisin, qui compte deux matches de moins.

Pas sûr qu'Eden Hazard soit opérationnel pour le clash de la capitale. On avait d'abord parlé de quatre à six semaines d'arrêt, mais le dernier pronostic est quand même plus optimiste. On l'a revu jeudi sur le terrain d'entraînement, se contentant de trottiner. Il a fait un peu de place à l'infirmerie. Car celle-ci est full de chez full. Pour le match contre Getafe, seulement douze joueurs du noyau A étaient opérationnels, ce qui a obligé Zinédine Zidane à convoquer des inconnus comme Sergio Arribas ou Marvin Park.

Dans la presse espagnole, Eden est comparé à des joueurs en cristal, comme Kakà et Gareth Bale.

L'absence de longue durée de Sergio Ramos est une épine (de plus) dans le pied de Zizou. Le capitaine en avait ras-le-bol de jouer sous infiltrations et a décidé de passer sur le billard pour retaper son ménisque. On prévoit une indisponibilité de six à huit semaines. Un sale coup, encore un, à un moment où le championnat arrive déjà dans une phase décisive. Federico Valverde, Marcelo, Dani Carvajal, Rodrygo, Lucas Vázquez, Eder Militão, Alvaro Odriozola... tous out. Et dans une dizaine de jours, il y a aussi un déplacement à Bergame en Ligue des Champions.

Encouragez Eden

Pendant ce temps-là, la presse espagnole continue à s'amuser des soucis physiques d'Eden Hazard. Il est comparé à des joueurs en cristal, comme Kakà et Gareth Bale. Heureusement que le niveau d'espagnol du génie de Braine est limité, sans quoi ça ne le ferait sûrement pas rire. Très peu de gens savent comment il sent aujourd'hui dans la tête, à un moment où il suit une nouvelle rééducation. Si le cercle est vicieux - et on peut commencer à le craindre -, alors son EURO est en danger. Des Diables rouges sans Eden Hazard, c'est comme une frites sans sel, un bistrot sans bibine, un hamburger sans oignons.

Le but, pour tous les Belges, c'est évidemment de voir sur les pelouses du championnat d'Europe l'Eden de gala qu'on a admiré à la Coupe du monde russe. Parce qu'il faudra pouvoir disposer d'un Hazard au taquet pour avoir une chance d'aller en finale et de la gagner. Qu'est-ce que ce serait bon de remporter le titre européen après une année aussi pourrie !

Revoir le grand Hazard, on veut, oui Du coup, on a eu une idée. On a lancé l'action "Encouragez Eden Hazard", où on vous demande de réaliser votre propre vidéo d'encouragement, qu'on se chargera de faire parvenir à notre capitaine.

D'avance, merci.

Les dirigeants du Real ont coché une date : le dimanche 7 mars. Jour du derby face à l'Atlético. Si los Blancos veulent garder un espoir de titre, il faudra gagner ce match. Et ceux qui précéderont, contre Valence, Villareal, la Real Sociedad. Le gaspi ne peut plus durer. Le Real a cinq points de retard sur son voisin, qui compte deux matches de moins.Pas sûr qu'Eden Hazard soit opérationnel pour le clash de la capitale. On avait d'abord parlé de quatre à six semaines d'arrêt, mais le dernier pronostic est quand même plus optimiste. On l'a revu jeudi sur le terrain d'entraînement, se contentant de trottiner. Il a fait un peu de place à l'infirmerie. Car celle-ci est full de chez full. Pour le match contre Getafe, seulement douze joueurs du noyau A étaient opérationnels, ce qui a obligé Zinédine Zidane à convoquer des inconnus comme Sergio Arribas ou Marvin Park.L'absence de longue durée de Sergio Ramos est une épine (de plus) dans le pied de Zizou. Le capitaine en avait ras-le-bol de jouer sous infiltrations et a décidé de passer sur le billard pour retaper son ménisque. On prévoit une indisponibilité de six à huit semaines. Un sale coup, encore un, à un moment où le championnat arrive déjà dans une phase décisive. Federico Valverde, Marcelo, Dani Carvajal, Rodrygo, Lucas Vázquez, Eder Militão, Alvaro Odriozola... tous out. Et dans une dizaine de jours, il y a aussi un déplacement à Bergame en Ligue des Champions.Pendant ce temps-là, la presse espagnole continue à s'amuser des soucis physiques d'Eden Hazard. Il est comparé à des joueurs en cristal, comme Kakà et Gareth Bale. Heureusement que le niveau d'espagnol du génie de Braine est limité, sans quoi ça ne le ferait sûrement pas rire. Très peu de gens savent comment il sent aujourd'hui dans la tête, à un moment où il suit une nouvelle rééducation. Si le cercle est vicieux - et on peut commencer à le craindre -, alors son EURO est en danger. Des Diables rouges sans Eden Hazard, c'est comme une frites sans sel, un bistrot sans bibine, un hamburger sans oignons.Le but, pour tous les Belges, c'est évidemment de voir sur les pelouses du championnat d'Europe l'Eden de gala qu'on a admiré à la Coupe du monde russe. Parce qu'il faudra pouvoir disposer d'un Hazard au taquet pour avoir une chance d'aller en finale et de la gagner. Qu'est-ce que ce serait bon de remporter le titre européen après une année aussi pourrie !Revoir le grand Hazard, on veut, oui Du coup, on a eu une idée. On a lancé l'action "Encouragez Eden Hazard", où on vous demande de réaliser votre propre vidéo d'encouragement, qu'on se chargera de faire parvenir à notre capitaine.D'avance, merci.