Après Daniel Van Buyten, c'est Eden Hazard qui s'est qualifié hier soir pour une finale européenne. C'est la première fois que deux Belges sont en finale d'une coupe européenne la même année. Un an après la victoire en Ligue des Champions, Chelsea, qui a battu Bâle 3-1, aura l'occasion de se consoler en enfilant une deuxième coupe d'Europe d'affilée contre Benfica. Même s'il s'agit de l'Europa League, la performance reste belle.

Eden Hazard, que Sport/Foot Magazine a rencontré à l'issue de la rencontre, se montrait satisfait : "Je suis venu ici pour gagner des finales et remporter des titres et là, j'en ai l'occasion", a-t-il expliqué. "Il y avait de la satisfaction et des sourires dans le vestiaire mais on ne s'emballe pas car avant de penser à la finale, on doit encore aborder des matches importants (NDLR : Chelsea se bat pour un ticket en Ligue des Champions, occupe actuellement la 3e place avec trois points d'avance sur Tottenham, 5e, et doit rencontrer Manchester United et Tottenham en une semaine). On va profiter ce soir mais après, il faudra oublier un peu."

Sorti à la 75e minute sur une légère blessure, Hazard commence à ressentir la succession des efforts, lui qui a déjà joué 60 matches cette saison. "Mon corps le sent (Il rit). A la fin, j'avais un peu mal aux jambes mais les entraînements et les massages servent à récupérer."

L'adaptation au football anglais s'est donc globalement bien déroulée pour celui qui avait été acheté 40 millions par Chelsea. "Évoluer avec des joueurs de légende comme John Terry, Frank Lampard, Ashley Cole, cela m'a donné beaucoup d'expérience. Malgré leur statut de stars mondiales, ces joueurs restent simples. Ils arrivent les premiers à l'entraînement et repartent les derniers. Cela montre le chemin qu'il nous reste de parcourir."

Stéphane Vande Velde

Après Daniel Van Buyten, c'est Eden Hazard qui s'est qualifié hier soir pour une finale européenne. C'est la première fois que deux Belges sont en finale d'une coupe européenne la même année. Un an après la victoire en Ligue des Champions, Chelsea, qui a battu Bâle 3-1, aura l'occasion de se consoler en enfilant une deuxième coupe d'Europe d'affilée contre Benfica. Même s'il s'agit de l'Europa League, la performance reste belle. Eden Hazard, que Sport/Foot Magazine a rencontré à l'issue de la rencontre, se montrait satisfait : "Je suis venu ici pour gagner des finales et remporter des titres et là, j'en ai l'occasion", a-t-il expliqué. "Il y avait de la satisfaction et des sourires dans le vestiaire mais on ne s'emballe pas car avant de penser à la finale, on doit encore aborder des matches importants (NDLR : Chelsea se bat pour un ticket en Ligue des Champions, occupe actuellement la 3e place avec trois points d'avance sur Tottenham, 5e, et doit rencontrer Manchester United et Tottenham en une semaine). On va profiter ce soir mais après, il faudra oublier un peu." Sorti à la 75e minute sur une légère blessure, Hazard commence à ressentir la succession des efforts, lui qui a déjà joué 60 matches cette saison. "Mon corps le sent (Il rit). A la fin, j'avais un peu mal aux jambes mais les entraînements et les massages servent à récupérer." L'adaptation au football anglais s'est donc globalement bien déroulée pour celui qui avait été acheté 40 millions par Chelsea. "Évoluer avec des joueurs de légende comme John Terry, Frank Lampard, Ashley Cole, cela m'a donné beaucoup d'expérience. Malgré leur statut de stars mondiales, ces joueurs restent simples. Ils arrivent les premiers à l'entraînement et repartent les derniers. Cela montre le chemin qu'il nous reste de parcourir." Stéphane Vande Velde