Les choses vont de mal en pis au Real Madrid. Après la défaite 0-1 contre Cadix en Liga et la défaite 2-3 contre le Shakhtar Donetsk en Ligue des champions, la pression se fait de plus en plus forte sur Zinédine Zidane. Car le coach français n'a pas donné l'impression de pouvoir renverser la vapeur lors de ces deux matches.
...

Les choses vont de mal en pis au Real Madrid. Après la défaite 0-1 contre Cadix en Liga et la défaite 2-3 contre le Shakhtar Donetsk en Ligue des champions, la pression se fait de plus en plus forte sur Zinédine Zidane. Car le coach français n'a pas donné l'impression de pouvoir renverser la vapeur lors de ces deux matches. Zizou regarde généralement droit devant lui, comme tel un maître zen essayant de greffer ses réflexions dans le cerveau de ses joueurs. De temps en temps, il tente de renforcer ce processus d'un mouvement de bras timide, ou murmure un petit mot en direction du joueur ciblé, mais sans en faire beaucoup plus.Pendant ce temps, le président Florentino Pérez continue de prêcher pour le calme, mais lui aussi est préoccupé. Notamment parce que le Real fait face à deux déplacement périlleux : au FC Barcelone samedi et au Borussia Mönchengladbach mardi. Une doublette suivie d'un match à domicile "a piori" facile contre Huesca.Zidane croit fermement à la rotation, mais lorsque les joueurs qui reçoivent des opportunités de grâce au turnover (on pense à Luka Jovic, Eder Militão et Rodrygo, qui coûtent 200 millions d'euros à eux trois) eux-mêmes se plantent, cela devient difficile. En attendant, les noms de Mauricio Pochettino et Raúl González Blanco apparaissent déjà dans les médias espagnols comme de possibles remplaçants du double Z. Une réponse sur le terrain est impérative et, en ce sens, un Eden Hazard en forme aurait été bien utile.Mais la situation entourant le Belge devient de plus en plus mystérieuse. Pour une blessure musculaire, comme celle dont souffre Hazard depuis le 29 septembre, la procédure habituelle est la suivante : deux semaines au salle de fitness et sur la table de massage, suivies de deux semaines de sur le terrain, à un rythme cool, après quoi le joueur peut reprendre l'entraînement avec le groupe et reprendre doucement le rythme.En attendant, voilà près de quatre semaines qu'il est touché et la communication officielle du Real Madrid ne bouge pas d'un iota : "Hazard travaille en interne sur sa rééducation.'' Au cours de la conférence de presse précédant le match contre le Shakhtar, Zidane a affirmé que son numéro 7 était déjà de retour sur le terrain, mais que "sa blessure était un peu plus grave que ce à quoi nous nous attendions". "J'ai toute confiance dans les personnes qui travaillent avec lui à son retour. J'espère que nous reverrons Eden bientôt, que ça sera directement pour le reste de la saison", a également déclaré le Marseillais. Les médias espagnols suggèrent désormais que le retour du Diable rouge n'est prévu qu'après la trêve internationale à la mi-novembre. Il semble donc que Roberto Martínez ne pourra pas compter sur son capitaine contre la Suisse (le 11 novembre, en amical), l'Angleterre (le 15 novembre, en Ligue des Nations) et le Danemark (le 18 novembre, toujours dans le cadre de la Ligue des Nations).