Lors de la conférence de presse qu'a tenu Roberto Martínez pour annoncer la liste des 32 joueurs repris pour les matches de la Ligue des Nations, l'entraîneur espagnol a sifflé un refrain déjà connu au sujet d'Eden Hazard : "Il se sent bien, il a encore une semaine intensive de préparation pour la finale de la Champions League. Tout ce qu'il pourra jouer est un bonus, pour lui et pour nous."

Le milieu offensif se sent donc de nouveau "bien". Reste à savoir s'il pourra poursuivre sur la lancée de sa montée à Cadix. Il avait remplacé Rodrygo à la 65e minute et avait montré quelques belles choses en réussissant notamment trois dribbles sur les quatre tentés et en remportant sept duels. L'opération qu'il a subie à la fin du mois de mars pour retirer la plaque de titane qui se trouvait dans sa cheville droite pourrait l'avoir libéré à la fois physiquement et mentalement. Cette plaque ne lui permettait pas apparemment pas de s'entraîner et de jouer au football sans ressentir de douleur. Maintenant, Hazard est soulagé de ne plus avoir ce problème qui trotte dans un coin de sa tête. Au club, on parle en interne d'un "changement" dans l'attitude du Brainois.

On s'attend alors à ce qu'il reçoive plus de minutes de jeu lors du dernier match de Liga contre le Real Betis. Et qui sait ? Peut-être qu'il pourrait s'inviter en acteur, probablement de second rôle, à l'occasion de la finale de Ligue des champions contre Liverpool.

Plus de rotations la saison prochaine

Malgré ce qui a pu être dit, Carlo Ancelotti serait encore convaincu que le Belge de 31 ans, qui est encore sous contrat pour deux saisons avec la Casa Blanca, peut encore jouer un rôle important à l'avenir. A l'heure actuelle, dans la hiérarchie, il a dû laisser passer devant lui Vinícius, Rodrygo et même Marco Asensio. Et tout cela, alors que les rumeurs d'une signature de Kylian Mbappé se font de plus en plus insistantes.

Le match contre Cadix est-il le premier d'une impensable résurrection d'Eden Hazard au Real Madrid ?, iStock
Le match contre Cadix est-il le premier d'une impensable résurrection d'Eden Hazard au Real Madrid ? © iStock

L'entraîneur italien, qui n'a pas spécialement accordé de repos à ses joueurs les plus importants cette saison, prévoit d'effectuer davantage de rotations lors du prochain exercice. "Avec un noyau plus complet, vous pouvez plus vous le permettre. Gagner sa place de titulaire dans une grande équipe n'est facile pour personne. Et je continue de croire que ce qui compte, ce n'est pas la quantité de minutes de jeu que vous avez, mais la qualité que vous apportez lorsque vous montez sur la pelouse. L'exemple qui illustre cela est Rodrygo, qui a fait la différence ces dernières semaines malgré moins de minutes de jeu que d'autres."On se souvient en effet du but important du Brésilien contre Chelsea et surtout de son doublé décisif dans les dernières minutes de la manche retour de demi-finale contre Manchester City

La visite de Florentino Perez à l'hôpital

Malgré son faible rendement par rapport à son coût de plus de 100 millions d'euros, le Real Madrid n'est donc pas enclin à se débarrasser d'Eden Hazard cet été. Un prêt à Arsenal ou au Borussia Dortmund, comme il a été suggéré ici et là dans les médias espagnols, ne semble plus vraiment d'actualité.

Florentino Pérez est persuadé également que Hazard, une fois qu'il sera physiquement à 100%, sera encore le change maker qui fera la différence pour son équipe. Il était d'ailleurs surprenant, au vu des rumeurs négatives qui circulaient au sujet du Brainois, que le président merengue se rende à l'hôpital le 29 mars pour prendre des nouvelles de son joueur opéré. Par ce geste symbolique, il a voulu donner un coup de pouce mental à notre compatriote. Un traitement spécial de la part Pérez, qui ne convient pas à tous les joueurs.

Mais les interrogations au sujet d' Hazard restent cependant toujours les mêmes que depuis quelques mois maintenant. Retrouvera-t-il un jour le niveau qu'il avait à Chelsea ? Au Real, on veut croire que c'est possible. On compte également sur la gestion d'Ancelotti et le sens de la préparation physique d'Antonio Pintus pour faire retrouver la meilleure version du capitaine des Diables rouges.

Assez de temps perdu

L'attitude du Belge n'est certainement pas (la plus) critiquable. Contrairement à Gareth Bale, il a participé aux festivités après le titre de champion d'Espagne. Hazard apparait très motivé pour rattraper le temps perdu. S'il est épargné par les blessures et qu'il peut avoir une bonne préparation en vue de la saison prochaine, tout pourrait être possible (mais nous l'avons déjà écrit avant sans que cela ne se produise).

C'est pourquoi les matchs de Ligue des Nations qui se dérouleront au début du mois de juin peuvent lui donner le coup de pouce nécessaire. Avec les Diables Rouges, il devrait avoir du temps de jeu et relancer lentement son diesel. Avec Luka Modric (36 ans) et Karim Benzema (34 ans), il a aussi l'exemple de deux trentenaires au Real qui réalisent une grande saison. Pourquoi Hazard ne pourrait-il pas faire de même ? Et si les Diables rouges en profitent en décembre prochain, on ne dira pas non.

Lors de la conférence de presse qu'a tenu Roberto Martínez pour annoncer la liste des 32 joueurs repris pour les matches de la Ligue des Nations, l'entraîneur espagnol a sifflé un refrain déjà connu au sujet d'Eden Hazard : "Il se sent bien, il a encore une semaine intensive de préparation pour la finale de la Champions League. Tout ce qu'il pourra jouer est un bonus, pour lui et pour nous."Le milieu offensif se sent donc de nouveau "bien". Reste à savoir s'il pourra poursuivre sur la lancée de sa montée à Cadix. Il avait remplacé Rodrygo à la 65e minute et avait montré quelques belles choses en réussissant notamment trois dribbles sur les quatre tentés et en remportant sept duels. L'opération qu'il a subie à la fin du mois de mars pour retirer la plaque de titane qui se trouvait dans sa cheville droite pourrait l'avoir libéré à la fois physiquement et mentalement. Cette plaque ne lui permettait pas apparemment pas de s'entraîner et de jouer au football sans ressentir de douleur. Maintenant, Hazard est soulagé de ne plus avoir ce problème qui trotte dans un coin de sa tête. Au club, on parle en interne d'un "changement" dans l'attitude du Brainois.On s'attend alors à ce qu'il reçoive plus de minutes de jeu lors du dernier match de Liga contre le Real Betis. Et qui sait ? Peut-être qu'il pourrait s'inviter en acteur, probablement de second rôle, à l'occasion de la finale de Ligue des champions contre Liverpool.Malgré ce qui a pu être dit, Carlo Ancelotti serait encore convaincu que le Belge de 31 ans, qui est encore sous contrat pour deux saisons avec la Casa Blanca, peut encore jouer un rôle important à l'avenir. A l'heure actuelle, dans la hiérarchie, il a dû laisser passer devant lui Vinícius, Rodrygo et même Marco Asensio. Et tout cela, alors que les rumeurs d'une signature de Kylian Mbappé se font de plus en plus insistantes. L'entraîneur italien, qui n'a pas spécialement accordé de repos à ses joueurs les plus importants cette saison, prévoit d'effectuer davantage de rotations lors du prochain exercice. "Avec un noyau plus complet, vous pouvez plus vous le permettre. Gagner sa place de titulaire dans une grande équipe n'est facile pour personne. Et je continue de croire que ce qui compte, ce n'est pas la quantité de minutes de jeu que vous avez, mais la qualité que vous apportez lorsque vous montez sur la pelouse. L'exemple qui illustre cela est Rodrygo, qui a fait la différence ces dernières semaines malgré moins de minutes de jeu que d'autres."On se souvient en effet du but important du Brésilien contre Chelsea et surtout de son doublé décisif dans les dernières minutes de la manche retour de demi-finale contre Manchester CityMalgré son faible rendement par rapport à son coût de plus de 100 millions d'euros, le Real Madrid n'est donc pas enclin à se débarrasser d'Eden Hazard cet été. Un prêt à Arsenal ou au Borussia Dortmund, comme il a été suggéré ici et là dans les médias espagnols, ne semble plus vraiment d'actualité.Florentino Pérez est persuadé également que Hazard, une fois qu'il sera physiquement à 100%, sera encore le change maker qui fera la différence pour son équipe. Il était d'ailleurs surprenant, au vu des rumeurs négatives qui circulaient au sujet du Brainois, que le président merengue se rende à l'hôpital le 29 mars pour prendre des nouvelles de son joueur opéré. Par ce geste symbolique, il a voulu donner un coup de pouce mental à notre compatriote. Un traitement spécial de la part Pérez, qui ne convient pas à tous les joueurs.Mais les interrogations au sujet d' Hazard restent cependant toujours les mêmes que depuis quelques mois maintenant. Retrouvera-t-il un jour le niveau qu'il avait à Chelsea ? Au Real, on veut croire que c'est possible. On compte également sur la gestion d'Ancelotti et le sens de la préparation physique d'Antonio Pintus pour faire retrouver la meilleure version du capitaine des Diables rouges.Assez de temps perduL'attitude du Belge n'est certainement pas (la plus) critiquable. Contrairement à Gareth Bale, il a participé aux festivités après le titre de champion d'Espagne. Hazard apparait très motivé pour rattraper le temps perdu. S'il est épargné par les blessures et qu'il peut avoir une bonne préparation en vue de la saison prochaine, tout pourrait être possible (mais nous l'avons déjà écrit avant sans que cela ne se produise).C'est pourquoi les matchs de Ligue des Nations qui se dérouleront au début du mois de juin peuvent lui donner le coup de pouce nécessaire. Avec les Diables Rouges, il devrait avoir du temps de jeu et relancer lentement son diesel. Avec Luka Modric (36 ans) et Karim Benzema (34 ans), il a aussi l'exemple de deux trentenaires au Real qui réalisent une grande saison. Pourquoi Hazard ne pourrait-il pas faire de même ? Et si les Diables rouges en profitent en décembre prochain, on ne dira pas non.