La semaine dernière, Zinédine Zidane lui-même n'avait pas l'air trop optimiste à propos d'Eden Hazard, à l'approche du match de Ligue des champions contre le Shakhtar Donetsk : "La seule chose que je peux dire, c'est que sa blessure est un peu plus grave que ce à quoi nous nous attendions.'' À ce moment-là, personne n'avait encore aperçu le Belge sur le terrain d'entraînement de Valdebebas.
...

La semaine dernière, Zinédine Zidane lui-même n'avait pas l'air trop optimiste à propos d'Eden Hazard, à l'approche du match de Ligue des champions contre le Shakhtar Donetsk : "La seule chose que je peux dire, c'est que sa blessure est un peu plus grave que ce à quoi nous nous attendions.'' À ce moment-là, personne n'avait encore aperçu le Belge sur le terrain d'entraînement de Valdebebas.Mais ces derniers jours, tout s'est accéléré "miraculeusement", comme le décrivent aujourd'hui les médias espagnols. Dimanche dernier, on apprenait soudainement qu'Hazard avait bouclé une séance complète d'entraînement collectif. Et puis, cerise sur le gâteau: son nom figurait carrément dans la liste des joueurs retenus pour le déplacement européen au Borussia Mönchengladbach. En dehors du club, personne ne l'avait vu venir. Les prévisions les plus optimistes parlaient plutôt d'un retour vers la mi-novembre.Après la victoire 1-3 dans le Clásico, Zidane a littéralement sorti un lapin blanc de son chapeau devant un public complètement abasourdi. Il s'agit de savoir si Eden Hazard en sera déjà contre les Allemands. Lors de la conférence de presse précédant le match (lire par ici), le coach français n'a pas dévoilé ses cartes: "On va voir comment on va utiliser Eden. Mais le fait de l'avoir avec nous est une bonne nouvelle pour nous." Hazard sait que s'il est en forme, le flanc gauche lui est réservé. Vinícius Junior s'est avéré être un excellent remplaçant ces dernières semaines, tout comme la saison dernière, mais il devra céder sa place lorsque le maestro belge sera complètement de retour.Dans l'axe, Karim Benzema est incontournable, d'autant plus que sa doublure, Luka Jovic, se troue dès qu'il obtient une rare opportunité de se montrer. À droite, Vinícius, Rodrygo, Lucas Vázquez et Marco Asensio constituent autant d'options, mais c'est un secret de Polichinelle que la préférence de Zidane va à ce dernier. Zizou rêve d'une ligne de front Hazard-Benzema-Asensio, que beaucoup espère également voir bientôt sur le terrain. Peut-être déjà ce soir (mardi), contre le Borussia Mönchengladbach?