Du nouveau chez les néerlandais En terminant première de son groupe avec 28 points sur 30 on croyait que l'équipe des Pays-Bas avait trouvé un semblant de stabilité, il n'en est rien. Preuve en est avec les quatre nouveaux venus dans la sélection de Van Gaal pour le duel face à la France. En effet, l'ancien entraîneur du Bayern a décidé de sélectionner Jean-Paul Boëtius (Feyenoord), Quincy Promes (FC Twente), Davy Klaasen (Ajax) et Karim Rekik (PSV). Avant le match de ce soir on comptait déjà 49 joueurs utilisés en 18 rencontres. Pas un modèle de stabilité donc.

La sélection proposée par Van Gaal est un mix entre la jeunesse et l'expérience mais on se pose tout de même la question des qualités de cette nouvelle génération néerlandaise. Selon de nombreux observateurs elle serait loin d'atteindre le niveau de l'équipe qui avait réussi à se hisser en finale de la Coupe du Monde 2010. Cette équipe a aussi la particularité de rassembler énormément de joueurs issus du championnat batave (13/23) alors qu'à une époque presque tous les joueurs de la sélection oranje jouaient à l'étranger. Les Pays-Bas, qui seront opposés au Chili, à l'Australie et surtout à l'Espagne, doivent impérativement trouver un équilibre sous peine de voir se reproduire le scénario catastrophique de l'Euro 2012. Ce matin, le sélectionneur a d'ailleurs déclaré : ''On va utiliser cette occasion pour tester d'autres joueurs, ce ne sera pas l'équipe type'' Il a aussi déclaré que si Van Persie et Robben ne jouaient pas ce ne serait pas grave. À noter qu'en 17 matchs, la seule équipe à avoir infligé une défaite à cette équipe est la Belgique (4-2 en amical le 16 août 2012).

Composition probable :
Gardien : Cillessen
Défense : Van der Wiel, Janmaat, Indi et Blind
Milieu : Strootman, Klaasen, Sneijder
Attaque: Promes, Huntelaar et Boëtius

Un renouveau chez les français ? Le jour du 19 novembre 2013 risque bien de devenir un nouveau 12 juillet 1998 dans l'imaginaire français. En effet, ce jour-là la France gagne 3-0 face à l'Ukraine et se qualifie pour la Coupe du Monde en remontant un 2-0 infligé à l'aller par les ukrainiens. Depuis, on a l'impression qu'un renouveau flotte au-dessus des bleus. Mais gare au réveil. En effet, cette victoire ne peut masquer les carences énormes constatées lors des autres matchs, que ce soit en qualification ou en amical. Entre une défense qui prend l'eau et une attaque aussi muette que les films de Charlie Chaplin, seul l'entrejeu français apportait une certaine satisfaction et une certitude que l'on ne trouvait pas dans les autres secteurs. Au lendemain de l'exploit des qualifications, les questions restent nombreuses. Varane et Sakho seront-ils en forme ? Benzema est-il enfin parti en bleu ? Qui pour occuper le flanc droit ? Patrice Evra a-t-il encore le niveau ?
Pas impartial dans l'affaire depuis que l'ancien capitaine français l'a inondé d'insultes, Pierre Menès a tout de même tenté de répondre à cette question : "Déjà qu'on devait se bouffer du Evra quand il était bon avec Manchester United... Mais je ne sais pas si quelqu'un a vu ses performances récemment, non ? Pfff. En fait, je crois que j'aimerais voir n'importe qui d'autre à son poste actuellement".
Voilà qui ne va pas arranger la relation entre les deux hommes.

Du côté de l'attaque toute la France attend avec impatience la première sélection de Griezmann. L'attaquant de la Real Sociedad est perçu comme le messie et il devrait débuter la rencontre. Il est vrai que ses prestations cette année laissent augurer de grandes choses pour ce jeune de 22 ans.

Composition probable :
Gardien : Lloris
Défense : Debuchy, Varane, Sakho, Evra
Milieu : Cabaye, Pogba, Matuidi
Attaque : Griezmann, Benzema, Valbuena

Par ailleurs, Eurosport explique parfaitement les enjeux de ce match pour l'équipe de France dans la vidéo ci-dessous.

Et dire que Deschamps pensait tenir la formule magique... sur WAT.tv sélectionnée dans Sport

Du nouveau chez les néerlandais En terminant première de son groupe avec 28 points sur 30 on croyait que l'équipe des Pays-Bas avait trouvé un semblant de stabilité, il n'en est rien. Preuve en est avec les quatre nouveaux venus dans la sélection de Van Gaal pour le duel face à la France. En effet, l'ancien entraîneur du Bayern a décidé de sélectionner Jean-Paul Boëtius (Feyenoord), Quincy Promes (FC Twente), Davy Klaasen (Ajax) et Karim Rekik (PSV). Avant le match de ce soir on comptait déjà 49 joueurs utilisés en 18 rencontres. Pas un modèle de stabilité donc. La sélection proposée par Van Gaal est un mix entre la jeunesse et l'expérience mais on se pose tout de même la question des qualités de cette nouvelle génération néerlandaise. Selon de nombreux observateurs elle serait loin d'atteindre le niveau de l'équipe qui avait réussi à se hisser en finale de la Coupe du Monde 2010. Cette équipe a aussi la particularité de rassembler énormément de joueurs issus du championnat batave (13/23) alors qu'à une époque presque tous les joueurs de la sélection oranje jouaient à l'étranger. Les Pays-Bas, qui seront opposés au Chili, à l'Australie et surtout à l'Espagne, doivent impérativement trouver un équilibre sous peine de voir se reproduire le scénario catastrophique de l'Euro 2012. Ce matin, le sélectionneur a d'ailleurs déclaré : ''On va utiliser cette occasion pour tester d'autres joueurs, ce ne sera pas l'équipe type'' Il a aussi déclaré que si Van Persie et Robben ne jouaient pas ce ne serait pas grave. À noter qu'en 17 matchs, la seule équipe à avoir infligé une défaite à cette équipe est la Belgique (4-2 en amical le 16 août 2012). Composition probable : Gardien : Cillessen Défense : Van der Wiel, Janmaat, Indi et Blind Milieu : Strootman, Klaasen, Sneijder Attaque: Promes, Huntelaar et Boëtius Un renouveau chez les français ? Le jour du 19 novembre 2013 risque bien de devenir un nouveau 12 juillet 1998 dans l'imaginaire français. En effet, ce jour-là la France gagne 3-0 face à l'Ukraine et se qualifie pour la Coupe du Monde en remontant un 2-0 infligé à l'aller par les ukrainiens. Depuis, on a l'impression qu'un renouveau flotte au-dessus des bleus. Mais gare au réveil. En effet, cette victoire ne peut masquer les carences énormes constatées lors des autres matchs, que ce soit en qualification ou en amical. Entre une défense qui prend l'eau et une attaque aussi muette que les films de Charlie Chaplin, seul l'entrejeu français apportait une certaine satisfaction et une certitude que l'on ne trouvait pas dans les autres secteurs. Au lendemain de l'exploit des qualifications, les questions restent nombreuses. Varane et Sakho seront-ils en forme ? Benzema est-il enfin parti en bleu ? Qui pour occuper le flanc droit ? Patrice Evra a-t-il encore le niveau ? Pas impartial dans l'affaire depuis que l'ancien capitaine français l'a inondé d'insultes, Pierre Menès a tout de même tenté de répondre à cette question : "Déjà qu'on devait se bouffer du Evra quand il était bon avec Manchester United... Mais je ne sais pas si quelqu'un a vu ses performances récemment, non ? Pfff. En fait, je crois que j'aimerais voir n'importe qui d'autre à son poste actuellement". Voilà qui ne va pas arranger la relation entre les deux hommes. Du côté de l'attaque toute la France attend avec impatience la première sélection de Griezmann. L'attaquant de la Real Sociedad est perçu comme le messie et il devrait débuter la rencontre. Il est vrai que ses prestations cette année laissent augurer de grandes choses pour ce jeune de 22 ans. Composition probable : Gardien : Lloris Défense : Debuchy, Varane, Sakho, Evra Milieu : Cabaye, Pogba, Matuidi Attaque : Griezmann, Benzema, Valbuena Par ailleurs, Eurosport explique parfaitement les enjeux de ce match pour l'équipe de France dans la vidéo ci-dessous.Et dire que Deschamps pensait tenir la formule magique... sur WAT.tv sélectionnée dans Sport