Vous vous souvenez de Marc-André Kruska? Non? Ce n'est pas grave car le médian allemand, maintenant âgé de 31 ans, n'a disputé que quinze matches pour le Club Bruges durant la saison 2008-2009. La Venise du Nord avait transféré ce joueur axial en janvier, pour 750.000 euros. Il était arrivé du Borussia Dortmund en même temps que Vadis Odjidja débarquait de Hambourg. Sept mois plus tard, l'ancien international espoir avait rejoint Energie Cottbus, en deuxième Bundesliga, pour 350.000 euros. Kruska n'a jamais répondu aux attentes.

Dès ce jeudi, Kruska va quand même vivre une belle aventure, puisque son nouvel employeur a réussi une primeur. Le minuscule F91 Dudelange a en effet écrit une page d'histoire en éliminant le Legia Varsovie puis le CFR Cluj (Roumanie), devenant le premier club grand-ducal à se qualifier pour la phase de poules d'une coupe d'Europe.

Il va recevoir l'AC Milan, l'Olympiacos et le Betis. Il est entraîné par l'Allemand Dino Toppmöller (37 ans, fils de Klaus, qui a conduit le Bayer Leverkusen en finale de CL en 2002). Le petit stade Jos Nosbaum, d'une capacité de 2.558 places sera trop petit pour recevoir Lucas Biglia (ex-Anderlecht) et Gonzalo Higuain. Dudelange ne compte que 19.734 habitants mais il aligne son propre Ibrahimovic. Pas Zlatan mais Sanel. Malheureusement, l'avant bosnien de trente ans n'a pas été placé sur la liste des joueurs rendue à l'UEFA et ne peut donc livrer aucun duel de prestige.

L'expérimenté défenseur serbe Milan Bisevac (35 ans) espère que le club, champion du Luxembourg à 14 reprises - seule la Jeunesse Esch fait mieux avec 28 titres - ne sombrera pas. Le capitaine Jonathan Joubert (38 ans) se refuse également à penser en termes de David et Goliath. Pourtant, notre voisin a de tristes antécédents : en 1995, l'Avenir Beggen, un autre club luxembourgeois, a essuyé deux lourds revers 6-0 et 0-7 en coupe d'Europe contre le RC Lens de Titi Camara.

Par Frédéric Vanheule