Du jamais-vu: 30.000 supporters turcs ont envahi le Stade de France (en images)

Une véritable marée rouge. Hier soir, des milliers de supporters turcs ont mis le feu dans le Stade de France. Un match face aux Bleus aux grands enjeux sportifs, mais qui s'est surtout déroulé dans un contexte de tension géo-politique palpable. Aucun incident majeur n'a toutefois été déploré.

© iStock

La ligne orageuse qui s'est dangereusement rapprochée du Stade de France, en soirée, était aussi menaçante que les supporters turcs étaient intimidants, avec leurs cris et sifflets assourdissants, lancés des quatre coins du stade.

Mais le match, classé à risque par l'Etat, s'est déroulé sans grand accroc, du moins en tribune.

Alors que l'ambiance était bon enfant au coup d'envoi, avec la Marseillaise applaudie notamment par les Turcs, la tension est cependant montée d'un cran en toute fin de match, après le déploiement d'une banderole: "Arrêtez de massacrer les Kurdes". Les stadiers sont intervenus rapidement.

La rencontre s'est tenue en pleine crise diplomatique entre Ankara et les capitales européennes, dont Paris, au moment où l'armée turque mène une opération militaire dans le nord de la Syrie contre les forces kurdes.

Les joueurs turcs ont célébré leur but égalisateur d'un salut militaire polémique, comme vendredi contre l'Albanie, une image non montrée en direct à la télévision.

Malgré le contexte "lourd, pesant", "il n'y a pas eu de débordement à ma connaissance, c'est le plus important", a relevé pour sa part Deschamps.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.

France-Turquie © iStock

.