Dries Mertens est, avec Axel Witsel et Nicolas Lombaerts (Zenit Saint-Petersbourg), Anthony Vanden Borre (Anderlecht) et Laurent Ciman (Standard), un des cinq Diables à avoir rejoint le groupe jeudi soir et entamé la préparation au Mondial 2014 vendredi matin sur la pelouse de la Cristal Arena de Genk. "Tout le monde est très motivé et conscient que ce ne sont pas des vacances", a déclaré Dries Mertens après l'entraînement de vendredi. "Nous sommes ici pour travailler".

Le feu follet napolitain ne fait pas de pronostic sur le parcours des Diables au Brésil. "Le plus important sera de gagner le premier match", a dit Mertens. "Ce qui m'importe personnellement, c'est de gagner des matchs. Si je joue, je me donne à 100 % et si je suis sur le banc, je suis sur le banc... Ce n'est pas cela le plus important. Ce qui compte, c'est de tous avoir le même objectif. Pas seulement ceux qui jouent, mais tout le groupe. C'était le cas pendant les qualifications, avec le résultat que l'on connaît. Sans cet état d'esprit, cela ne marchera pas".

Dries Mertens a terminé la saison en boulet de canon avec Naples, 3e du championnat d'Italie derrière la Juventus et l'AS Rome. "Je n'ai pas beaucoup joué en début de saison, mais je suis maintenant en forme. J'ai eu une bonne saison. La Juve a bouclé le championnat avec 102 points, il n'y avait rien à faire. L'AS Rome a aussi fait une saison incroyable. Nous avons gagné la Coupe d'Italie, c'était important de remporter un prix. Notre saison a été bonne mais nous devrons être plus forts la saison prochaine".

Si Mertens est le seul des 24 Diables engagés dans le Calcio, l'équipe belge n'est pas inconnue dans la Botte. "On a beaucoup de respect pour les Diables en Italie, où on dit que nous avons une très bonne équipe", selon Mertens.

Les Diables Rouges s'entraîneront encore samedi et dimanche à Genk, où ils affronteront le Grand Duché de Luxembourg lundi soir. La préparation au Mondial se poursuivra ensuite par un stage en Suède.

Lombaerts: "Je suis maintenant concentré sur la Coupe du monde"

Comme Axel Witsel, Nicolas Lombaerts est passé à deux doigts du titre de champion de Russie la semaine dernière. Le Zenit a terminé 2e du championnat, à 1 point du CSKA Moscou, qui a conservé son titre lors de la dernière journée de compétition. "C'est une des plus grandes déceptions de ma carrière, mais c'est oublié. Je suis maintenant concentré sur la Coupe du monde".

Les deux Diables de Saint-Pétersbourg ont bénéficié de quelques jours de congé avant de retrouver la bande de Marc Wilmots. "Cette semaine de repos a fait du bien, c'est assez pour se rafraîchir physiquement et mentalement. Je suis resté tranquillement en Belgique et j'ai surtout vu ma famille et mes amis. Je me suis bien senti à l'entraînement ce matin. J'étais assez frais, même si je n'ai pas touché un ballon pendant une semaine".

"Il y a de l'engagement à l'entraînement, mais c'est normal", a poursuivi Nicolas Lombaerts. "Tout le monde veut jouer, les duels sont un peu plus durs, mais c'est ça le foot. C'était aussi le cas en qualifications ou au Zenit. Evidemment que je veux jouer. Je ne causerai pas de problèmes si je ne joue pas, mais je vais tout faire pour jouer, que ce soit dans l'axe ou même au back gauche. Pas de souci si l'entraîneur me place sur le flanc, je ferai de mon mieux".

Les Diables Rouges s'entraîneront encore samedi et dimanche à Genk, où ils affronteront le Grand-Duché de Luxembourg lundi soir. La préparation au Mondial se poursuivra ensuite par un stage en Suède.

Dries Mertens est, avec Axel Witsel et Nicolas Lombaerts (Zenit Saint-Petersbourg), Anthony Vanden Borre (Anderlecht) et Laurent Ciman (Standard), un des cinq Diables à avoir rejoint le groupe jeudi soir et entamé la préparation au Mondial 2014 vendredi matin sur la pelouse de la Cristal Arena de Genk. "Tout le monde est très motivé et conscient que ce ne sont pas des vacances", a déclaré Dries Mertens après l'entraînement de vendredi. "Nous sommes ici pour travailler". Le feu follet napolitain ne fait pas de pronostic sur le parcours des Diables au Brésil. "Le plus important sera de gagner le premier match", a dit Mertens. "Ce qui m'importe personnellement, c'est de gagner des matchs. Si je joue, je me donne à 100 % et si je suis sur le banc, je suis sur le banc... Ce n'est pas cela le plus important. Ce qui compte, c'est de tous avoir le même objectif. Pas seulement ceux qui jouent, mais tout le groupe. C'était le cas pendant les qualifications, avec le résultat que l'on connaît. Sans cet état d'esprit, cela ne marchera pas". Dries Mertens a terminé la saison en boulet de canon avec Naples, 3e du championnat d'Italie derrière la Juventus et l'AS Rome. "Je n'ai pas beaucoup joué en début de saison, mais je suis maintenant en forme. J'ai eu une bonne saison. La Juve a bouclé le championnat avec 102 points, il n'y avait rien à faire. L'AS Rome a aussi fait une saison incroyable. Nous avons gagné la Coupe d'Italie, c'était important de remporter un prix. Notre saison a été bonne mais nous devrons être plus forts la saison prochaine". Si Mertens est le seul des 24 Diables engagés dans le Calcio, l'équipe belge n'est pas inconnue dans la Botte. "On a beaucoup de respect pour les Diables en Italie, où on dit que nous avons une très bonne équipe", selon Mertens. Les Diables Rouges s'entraîneront encore samedi et dimanche à Genk, où ils affronteront le Grand Duché de Luxembourg lundi soir. La préparation au Mondial se poursuivra ensuite par un stage en Suède. Lombaerts: "Je suis maintenant concentré sur la Coupe du monde" Comme Axel Witsel, Nicolas Lombaerts est passé à deux doigts du titre de champion de Russie la semaine dernière. Le Zenit a terminé 2e du championnat, à 1 point du CSKA Moscou, qui a conservé son titre lors de la dernière journée de compétition. "C'est une des plus grandes déceptions de ma carrière, mais c'est oublié. Je suis maintenant concentré sur la Coupe du monde". Les deux Diables de Saint-Pétersbourg ont bénéficié de quelques jours de congé avant de retrouver la bande de Marc Wilmots. "Cette semaine de repos a fait du bien, c'est assez pour se rafraîchir physiquement et mentalement. Je suis resté tranquillement en Belgique et j'ai surtout vu ma famille et mes amis. Je me suis bien senti à l'entraînement ce matin. J'étais assez frais, même si je n'ai pas touché un ballon pendant une semaine". "Il y a de l'engagement à l'entraînement, mais c'est normal", a poursuivi Nicolas Lombaerts. "Tout le monde veut jouer, les duels sont un peu plus durs, mais c'est ça le foot. C'était aussi le cas en qualifications ou au Zenit. Evidemment que je veux jouer. Je ne causerai pas de problèmes si je ne joue pas, mais je vais tout faire pour jouer, que ce soit dans l'axe ou même au back gauche. Pas de souci si l'entraîneur me place sur le flanc, je ferai de mon mieux". Les Diables Rouges s'entraîneront encore samedi et dimanche à Genk, où ils affronteront le Grand-Duché de Luxembourg lundi soir. La préparation au Mondial se poursuivra ensuite par un stage en Suède.