Malaga est prévenu : il a intérêt à tenir à l'oeil Robert Lewandowski (24 ans) en quarts de finale de la Ligue des Champions. L'avant-centre polonais n'est peut-être pas le plus grand talent du groupe énergiquement dirigé par Jürgen Klopp - on pense plutôt à Mario Götze - mais l'international (53 capes) est une garantie de buts. En huit joutes européennes cette saison, Lewandowski a inscrit cinq goals et délivré deux assists.

Hans-Joachim Watzke s'attend à ce que Lewandowski honore son contrat jusqu'à son terme, en 2014. Le directeur général du Borussia Dortmund a déclaré à Sport1: " Il a annoncé à notre directeur technique, Michael Zorc, qu'il ne souhaitait pas prolonger son contrat mais cela ne signifie qu'une chose : qu'il n'a pas l'intention de nous quitter prématurément. Nous n'avons pas besoin de son indemnité de transfert éventuelle. Cette saison, la Ligue des Champions nous a déjà rapporté 40 millions. C'est nettement plus que ce que son départ nous rapporterait. Nous n'envisagerons son transfert que si un club est prêt à payer le tarif plein. " On avance une somme de 30 millions.

Ce n'est sans doute qu'un écran de fumée car depuis des mois, l'attaquant, transféré de Lech Poznan pour 4,5 millions en juin 2010, est cité à Manchester United et le Bayern s'intéresse également à lui, apparemment à la demande de son futur entraîneur, Pep Guardiola.

Officiellement, un club ne peut approcher un joueur sans l'accord de son employeur que six mois avant le terme de son contrat. C'est sans doute pour cette raison que le Bayern, qui possède déjà plusieurs attaquants de valeur, avec Mario Mandzukic, Mario Gomez et Claudio Pizarro, ne se manifeste pas.

Le quotidien Bild a cependant arraché un commentaire à Robert Lewandowski: " Il faut comprendre que le Bayern est un club énorme. Je ne puis vraiment rien exclure. "

Par Frédéric Vanheule

Malaga est prévenu : il a intérêt à tenir à l'oeil Robert Lewandowski (24 ans) en quarts de finale de la Ligue des Champions. L'avant-centre polonais n'est peut-être pas le plus grand talent du groupe énergiquement dirigé par Jürgen Klopp - on pense plutôt à Mario Götze - mais l'international (53 capes) est une garantie de buts. En huit joutes européennes cette saison, Lewandowski a inscrit cinq goals et délivré deux assists.Hans-Joachim Watzke s'attend à ce que Lewandowski honore son contrat jusqu'à son terme, en 2014. Le directeur général du Borussia Dortmund a déclaré à Sport1: " Il a annoncé à notre directeur technique, Michael Zorc, qu'il ne souhaitait pas prolonger son contrat mais cela ne signifie qu'une chose : qu'il n'a pas l'intention de nous quitter prématurément. Nous n'avons pas besoin de son indemnité de transfert éventuelle. Cette saison, la Ligue des Champions nous a déjà rapporté 40 millions. C'est nettement plus que ce que son départ nous rapporterait. Nous n'envisagerons son transfert que si un club est prêt à payer le tarif plein. " On avance une somme de 30 millions.Ce n'est sans doute qu'un écran de fumée car depuis des mois, l'attaquant, transféré de Lech Poznan pour 4,5 millions en juin 2010, est cité à Manchester United et le Bayern s'intéresse également à lui, apparemment à la demande de son futur entraîneur, Pep Guardiola. Officiellement, un club ne peut approcher un joueur sans l'accord de son employeur que six mois avant le terme de son contrat. C'est sans doute pour cette raison que le Bayern, qui possède déjà plusieurs attaquants de valeur, avec Mario Mandzukic, Mario Gomez et Claudio Pizarro, ne se manifeste pas. Le quotidien Bild a cependant arraché un commentaire à Robert Lewandowski: " Il faut comprendre que le Bayern est un club énorme. Je ne puis vraiment rien exclure. "Par Frédéric Vanheule