Mardi, la Belgique est entrée dans le tournoi. Avec une victoire difficile mais au final méritée. Et comme toujours après un match (défaite ou victoire), c'est l'heure du débriefing à Mogi das Cruzes où les Diables sont rentrés directement après leur match.

Marc Wilmots nous a offert un numéro d'équilibriste en conférence de presse d'après-match en faisant croire que ses choix de départ l'avaient satisfait. Pourtant, on peut en douter. Il avait mis Moussa Dembélé et Nacer Chadli pour avoir la possession de balle (mission accomplie) mais également s'infiltrer et dominer les Algériens. Le rythme fut bien trop lent pour cela lors du premier acte et le seul à s'infiltrer fut Axel Witsel. De plus, Kevin De Bruyne qui joue dans l'axe depuis six mois à Wolfsburg et qui a fait toute la préparation à cette position, a semblé perdu à droite et tant lui qu'Eden Hazard ont retrouvé de l'élan en deuxième mi-temps, une fois De Bruyne replacé.

Dembélé et Chadli n'ont donc pas marqué des points, au contraire de leurs remplaçants, Marouane Fellaini et Dries Mertens. Si le débat reste éternel sur Mertens (peut-il être aussi tranchant comme titulaire que comme joker ?), il semble difficile de se passer de Fellaini, qui offre d'autres solutions à cette équipe, notamment au point vue physique, trafic aérien et surtout présence dans le rectangle.

Mais la débat ne porte pas que sur la ligne médiane. Romelu Lukaku, transparent face à deux colosses, est-il l'homme de la situation ? Il ne faut évidemment pas oublier sa forme flamboyante en préparation mais il a beaucoup trop décroché (il n'a pas touché un ballon, ni donc fait un tir dans la surface de réparation !) et n'a jamais été dangereux, au contraire de Divock Origi, plus remuant et moins brouillon. Mais peut-on confier l'attaque à ce si jeune attaquant ?

Enfin, se pose la question du deuxième défenseur central : Van Buyten (qui n'a pas réalisé une grosse prestation) est-il le titulaire pour tout le tournoi ou Thomas Vermaelen va-t-il se voir offrir une nouvelle chance ? Autant de questions qui trouveront réponse au fil de la semaine.

Mardi, la Belgique est entrée dans le tournoi. Avec une victoire difficile mais au final méritée. Et comme toujours après un match (défaite ou victoire), c'est l'heure du débriefing à Mogi das Cruzes où les Diables sont rentrés directement après leur match. Marc Wilmots nous a offert un numéro d'équilibriste en conférence de presse d'après-match en faisant croire que ses choix de départ l'avaient satisfait. Pourtant, on peut en douter. Il avait mis Moussa Dembélé et Nacer Chadli pour avoir la possession de balle (mission accomplie) mais également s'infiltrer et dominer les Algériens. Le rythme fut bien trop lent pour cela lors du premier acte et le seul à s'infiltrer fut Axel Witsel. De plus, Kevin De Bruyne qui joue dans l'axe depuis six mois à Wolfsburg et qui a fait toute la préparation à cette position, a semblé perdu à droite et tant lui qu'Eden Hazard ont retrouvé de l'élan en deuxième mi-temps, une fois De Bruyne replacé. Dembélé et Chadli n'ont donc pas marqué des points, au contraire de leurs remplaçants, Marouane Fellaini et Dries Mertens. Si le débat reste éternel sur Mertens (peut-il être aussi tranchant comme titulaire que comme joker ?), il semble difficile de se passer de Fellaini, qui offre d'autres solutions à cette équipe, notamment au point vue physique, trafic aérien et surtout présence dans le rectangle. Mais la débat ne porte pas que sur la ligne médiane. Romelu Lukaku, transparent face à deux colosses, est-il l'homme de la situation ? Il ne faut évidemment pas oublier sa forme flamboyante en préparation mais il a beaucoup trop décroché (il n'a pas touché un ballon, ni donc fait un tir dans la surface de réparation !) et n'a jamais été dangereux, au contraire de Divock Origi, plus remuant et moins brouillon. Mais peut-on confier l'attaque à ce si jeune attaquant ? Enfin, se pose la question du deuxième défenseur central : Van Buyten (qui n'a pas réalisé une grosse prestation) est-il le titulaire pour tout le tournoi ou Thomas Vermaelen va-t-il se voir offrir une nouvelle chance ? Autant de questions qui trouveront réponse au fil de la semaine.