"Nous miserons sur nos points forts, comme toujours. Mais il faut bien sûr tenir compte de l'adversaire pour choisir la bonne tactique et utiliser les meilleurs joueurs à leur meilleure place", a expliqué le sélectionneur national. La Macédoine, 73e au classement FIFA, s'est forgée une solide réputation à domicile en s'imposant 1-0 face à la Serbie en qualifications et 3 à 0 face au Danemark en préparation.

Lors de la troisième journée du groupe A, celui des Belges, la Croatie a en outre été rapidement menée 1-0 avant de renverser la vapeur en seconde période (1-2). "La Macédoine est une bonne équipe, avec un bon coach et qui a réussi quelques bons résultats. Contre le Danemark, elle a vraiment bien joué, mais grâce à notre scouting, nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles".

"Ce sera un peu la guerre à Skopje", s'attend encore Marc Wilmots, "mais nous jouons chaque match pour le gagner, on veut prendre des points et on verra après où cela nous met. Le chemin vers le Mondial est encore long. Si nous perdons contre la Macédoine, nous ne serions pas du tout éliminés. Si nous gagnons, nous ne serions pas encore qualifiés non plus."

Une grosse incertitude et des retours face à la Macédoine

Parmi les 25 joueurs convoqués par Marc Wilmots pour les deux matches de qualif contre la Macédoine figure Vincent Kompany. "Ses chances de jouer sont de 50-50", a estimé ce jeudi le sélectionneur des Diables. Par ailleurs, Pocognoli, Chadli et Vossen sont de retour dans le groupe.

Celui-ci comprend deux éléments de plus que d'habitude. Kompany et Chadli qui ont été blessés un certain temps, viennent en effet à peine de reprendre l'entraînement.

La dernière rencontre disputée par Vincent Kompany remonte en effet au 26 janvier, avec Manchester City en Coupe d'Angleterre face à Stoke City. "Nous faisons tout avec son club pour qu'il soit de retour le plus vite possible, mais nous ne prendrons certainement aucun risque", a ajouté Marc Wilmots. "Nacer Chadli, également touché au mollet, et pas encore au point avec Twente, est aussi incertain. C'est pourquoi j'ai choisi de convoquer 25 joueurs."

La sélection inclut également Sébastien Pocognoli et Jelle Vossen, qui ne faisaient pas partie du groupe lors du match amical contre la Slovaquie (2-1) le mois passé à Bruges. Contrairement à Thomas Buffel, Radja Nainggolan et Jelle Van Damme, absents cette fois.

Pocognoli effectue son retour en sélection après sa dernière apparition sous le maillot des Diables début septembre. "Il s'est bien adapté à Hannovre et a progressé sur le plan défensif. En outre, j'ai cinq joueurs de mon noyau sous la menace d'une suspension en cas de carte jaune (Witsel, Chadli, Benteke, Vertonghen et Dembélé). Raison aussi de la présence de Jelle Vossen. Si Benteke écope d'une carte, j'ai Jelle sous la main."

La situation de Thomas Vermaelen, difficile, à Arsenal pour le moment n'inquiète par Marc Wilmots. "Sa crise de forme ne m'intéresse pas. Jouer en club ou en équipe nationale, ce sont deux choses différentes. Le plus important est qu'il soit bien et je compte sur lui."

La Belgique est en tête du groupe avec 10 points sur 12, comme la Croatie. Soit six de plus que la Macédoine de Cedomir Javevski (ex-joueur et ex-coach du FC Brugeois).

La sélection de Marc Wilmots :

Gardiens : Thibaut Courtois (Atletico Madrid/Esp), Jean-François Gillet (Torino/Ita), Simon Mignolet (Sunderland/Ang)

Défenseurs : Toby Alderweireld (Ajax/P-B), Laurent Ciman (Standard), Guillaume Gillet (Anderlecht), Vincent Kompany (Manchester City/Ang), Nicolas Lombaerts (Zenit Saint-Petersbourg/Rus), Sébastien Pocognoli (Hanovre 96/All), Daniel Van Buyten (Bayern Munich/All), Thomas Vermaelen (Arsenal/Ang), Jan Vertonghen (Tottenham/Ang)

Milieux de terrain : Nacer Chadli (FC Twente/P-B), Steven Defour (Porto/Por), Moussa Dembélé (Tottenham/Ang), Marouane Fellaini (Everton/Ang), Timmy Simons (Nuremberg/All), Axel Witsel (Zenit Saint-Pétersbourg/Rus)

Attaquants : Christian Benteke (Aston Villa/Ang), Kevin De Bruyne (Werder Brême/All), Eden Hazard (Chelsea/Ang), Romelu Lukaku (West Bromwich/Ang), Dries Mertens (PSV Eindhoven/P-B), Kevin Mirallas (Everton/Ang), Jelle Vossen (Racing Genk)

"Nous miserons sur nos points forts, comme toujours. Mais il faut bien sûr tenir compte de l'adversaire pour choisir la bonne tactique et utiliser les meilleurs joueurs à leur meilleure place", a expliqué le sélectionneur national. La Macédoine, 73e au classement FIFA, s'est forgée une solide réputation à domicile en s'imposant 1-0 face à la Serbie en qualifications et 3 à 0 face au Danemark en préparation. Lors de la troisième journée du groupe A, celui des Belges, la Croatie a en outre été rapidement menée 1-0 avant de renverser la vapeur en seconde période (1-2). "La Macédoine est une bonne équipe, avec un bon coach et qui a réussi quelques bons résultats. Contre le Danemark, elle a vraiment bien joué, mais grâce à notre scouting, nous connaissons leurs points forts et leurs points faibles". "Ce sera un peu la guerre à Skopje", s'attend encore Marc Wilmots, "mais nous jouons chaque match pour le gagner, on veut prendre des points et on verra après où cela nous met. Le chemin vers le Mondial est encore long. Si nous perdons contre la Macédoine, nous ne serions pas du tout éliminés. Si nous gagnons, nous ne serions pas encore qualifiés non plus."Une grosse incertitude et des retours face à la MacédoineParmi les 25 joueurs convoqués par Marc Wilmots pour les deux matches de qualif contre la Macédoine figure Vincent Kompany. "Ses chances de jouer sont de 50-50", a estimé ce jeudi le sélectionneur des Diables. Par ailleurs, Pocognoli, Chadli et Vossen sont de retour dans le groupe.Celui-ci comprend deux éléments de plus que d'habitude. Kompany et Chadli qui ont été blessés un certain temps, viennent en effet à peine de reprendre l'entraînement. La dernière rencontre disputée par Vincent Kompany remonte en effet au 26 janvier, avec Manchester City en Coupe d'Angleterre face à Stoke City. "Nous faisons tout avec son club pour qu'il soit de retour le plus vite possible, mais nous ne prendrons certainement aucun risque", a ajouté Marc Wilmots. "Nacer Chadli, également touché au mollet, et pas encore au point avec Twente, est aussi incertain. C'est pourquoi j'ai choisi de convoquer 25 joueurs." La sélection inclut également Sébastien Pocognoli et Jelle Vossen, qui ne faisaient pas partie du groupe lors du match amical contre la Slovaquie (2-1) le mois passé à Bruges. Contrairement à Thomas Buffel, Radja Nainggolan et Jelle Van Damme, absents cette fois. Pocognoli effectue son retour en sélection après sa dernière apparition sous le maillot des Diables début septembre. "Il s'est bien adapté à Hannovre et a progressé sur le plan défensif. En outre, j'ai cinq joueurs de mon noyau sous la menace d'une suspension en cas de carte jaune (Witsel, Chadli, Benteke, Vertonghen et Dembélé). Raison aussi de la présence de Jelle Vossen. Si Benteke écope d'une carte, j'ai Jelle sous la main." La situation de Thomas Vermaelen, difficile, à Arsenal pour le moment n'inquiète par Marc Wilmots. "Sa crise de forme ne m'intéresse pas. Jouer en club ou en équipe nationale, ce sont deux choses différentes. Le plus important est qu'il soit bien et je compte sur lui." La Belgique est en tête du groupe avec 10 points sur 12, comme la Croatie. Soit six de plus que la Macédoine de Cedomir Javevski (ex-joueur et ex-coach du FC Brugeois).