Hazard : "Marquer et faire marquer, c'est ça mon boulot "

"J'ai fait mon job", a lâché Eden Hazard à l'issue de la victoire des Diables Rouges sur la Macédoine 1 à 0, sur un unique but du joueur de Chelsea. "Marquer et faire marquer, c'est ça mon boulot. Si tu joues bien et qu'en plus tu marques, cela donne beaucoup de confiance. C'était une partie difficile face aux Macédoniens. C'est super évidement que mon but offre les trois points. Nous ne devons pas regarder ce que fait la Croatie. Nous savons déjà que ce sera un duel entre nous deux. Nous devons juste gagner tous nos matches."

Wilmots : "1 à 0, cela me suffit "

Pour Marc Wilmots l'essentiel a été accompli. "1 à 0, cela me suffit. Nous n'avons pas eu beaucoup d'espace en première mi-temps, on a tenté quelques tirs de loin. Mirallas est monté à la pause et nous a apporté plus de vitesse et de profondeur. Chadli nous a bien aidé aussi et Eden a commencé à jouer à ce moment-là", a résumé le sélectionneur national.

Eden Hazard a été décisif en inscrivant le seul but du match. "Il a corrigé son jeu défensif et a beaucoup travaillé. Nous sommes en équipe nationale et à ce niveau, chaque erreur se paye cash. Il apporte tellement offensivement. Il prend du plaisir et c'est ce qu'il a besoin pour qu'on puisse tirer le maximum de lui."

"Nacer Chadli a fait une très bonne rentrée. Nous avons pu profiter de sa vitesse, de son jeu de tête, de sa puissance... le match a changé avec sa montée au jeu. Je ne pouvais pas l'aligner d'entrée car il était resté six semaines sans jouer."

A propos de la Croatie qui s'est imposée face au Pays de Galles, Wilmots de conclure : "Si tu comptes les buts qu'ils ont marqué dans les dernières minutes, ils auraient neuf points en moins. C'est une équipe qui ne lâche rien."

Janevski : "Nous aurions dû marquer"

Le sélectionneur macédonien, Cedomir Janevski estimait pour sa part que son équipe aurait dû marquer au stade Roi Baudouin. "Ce fut une rencontre difficile comme prévu. Pour nous, comme pour les Belges d'ailleurs. Nous savions que nous devions rester bien organisés et ne pas laisser d'espace. C'est ce qu'on a fait", a déclaré l'ancien entraîneur du Club de Bruges.

"Je trouve seulement dommage que nous n'avons pas été très dangereux en première mi-temps. Et sur les rares possibilités que nous avons eues, nous nous sommes montrés trop imprécis. Après la pause, les Belges ont mis plus de pression. Ils se sont montrés plus fort, mais l'on ne doit jamais encaisser ce but. C'est une faute de notre flanc droit. C'était un cadeau."

"Après le 1 à 0, ce fut notre meilleure période dans la rencontre avec quelques bonnes chances de but. Nous aurions dû marquer, mais cela n'a pas marché. Je dois féliciter mes joueurs, ils ont fait de leur mieux".

La Macédoine, qui doit recevoir l'Ecosse le 10 septembre, occupe la 5e et avant-dernière place du groupe. "Je n'ai aucune idée de qui va gagner le groupe", a encore ajouté Janevski. "Les Croates ont peut-être plus d'expérience et doivent jouer à la maison contre la Belgique. Ce sera très serré."

Kompany : "Nous savions que cela serait difficile"

Par ailleurs, la Belgique voyait le retour mardi soir de Vincent Kompany, pour la première fois depuis le 26 janvier. "L'essentiel est là, je crois qu'il n'y a que le public qui pensait que cela allait être facile. Nous savions que cela serait difficile. On a parlé beaucoup des conditions de jeu en Macédoine. Ici, on a vu que tout le monde a fait le maximum pour jouer sur une bonne pelouse, mais c'était difficile face à une équipe de Macédoine très bien organisée en défense. On a su ce créer des occasions."

"On ne s'attendait pas à un faux pas de la Croatie aujourd'hui. Nous avons l'ambition de gagner tous nos matches. L'essentiel a été fait et on est capable de gagner les matches qui nous restent," a encore estimé Vincent Kompany.

Witsel : "On a su patienter"

"On savait avant le match que le stade serait 'full'. On veut toujours faire le maximum sur le terrain quand on a un public comme cela", a de son côté commenté Axel Witsel. La Belgique a dû attendre un long moment avant de pouvoir prendre les commandes. "On joue de plus en plus face à des équipes où tous les joueurs sont regroupés derrière. On a su bien patienter. C'est avec de telles victoires qu'on arrivera à se qualifier. On verra bien ce qui se passera lors des prochaines rencontres."

Chadli : "On les a bien fatigués"

Monté à la 56e minute, Nacer Chadli a fait une entrée remarquée. "Je suis content, j'ai fait une bonne rentrée. J'étais content de la confiance que m'a accordée l'entraîneur. On a mis du temps à marquer, mais on les a bien fatigués aussi. On a su faire quelques pénétrations dans leur rectangle et on a fini par marquer."

Hazard : "Marquer et faire marquer, c'est ça mon boulot " "J'ai fait mon job", a lâché Eden Hazard à l'issue de la victoire des Diables Rouges sur la Macédoine 1 à 0, sur un unique but du joueur de Chelsea. "Marquer et faire marquer, c'est ça mon boulot. Si tu joues bien et qu'en plus tu marques, cela donne beaucoup de confiance. C'était une partie difficile face aux Macédoniens. C'est super évidement que mon but offre les trois points. Nous ne devons pas regarder ce que fait la Croatie. Nous savons déjà que ce sera un duel entre nous deux. Nous devons juste gagner tous nos matches." Wilmots : "1 à 0, cela me suffit " Pour Marc Wilmots l'essentiel a été accompli. "1 à 0, cela me suffit. Nous n'avons pas eu beaucoup d'espace en première mi-temps, on a tenté quelques tirs de loin. Mirallas est monté à la pause et nous a apporté plus de vitesse et de profondeur. Chadli nous a bien aidé aussi et Eden a commencé à jouer à ce moment-là", a résumé le sélectionneur national. Eden Hazard a été décisif en inscrivant le seul but du match. "Il a corrigé son jeu défensif et a beaucoup travaillé. Nous sommes en équipe nationale et à ce niveau, chaque erreur se paye cash. Il apporte tellement offensivement. Il prend du plaisir et c'est ce qu'il a besoin pour qu'on puisse tirer le maximum de lui." "Nacer Chadli a fait une très bonne rentrée. Nous avons pu profiter de sa vitesse, de son jeu de tête, de sa puissance... le match a changé avec sa montée au jeu. Je ne pouvais pas l'aligner d'entrée car il était resté six semaines sans jouer." A propos de la Croatie qui s'est imposée face au Pays de Galles, Wilmots de conclure : "Si tu comptes les buts qu'ils ont marqué dans les dernières minutes, ils auraient neuf points en moins. C'est une équipe qui ne lâche rien." Janevski : "Nous aurions dû marquer" Le sélectionneur macédonien, Cedomir Janevski estimait pour sa part que son équipe aurait dû marquer au stade Roi Baudouin. "Ce fut une rencontre difficile comme prévu. Pour nous, comme pour les Belges d'ailleurs. Nous savions que nous devions rester bien organisés et ne pas laisser d'espace. C'est ce qu'on a fait", a déclaré l'ancien entraîneur du Club de Bruges. "Je trouve seulement dommage que nous n'avons pas été très dangereux en première mi-temps. Et sur les rares possibilités que nous avons eues, nous nous sommes montrés trop imprécis. Après la pause, les Belges ont mis plus de pression. Ils se sont montrés plus fort, mais l'on ne doit jamais encaisser ce but. C'est une faute de notre flanc droit. C'était un cadeau." "Après le 1 à 0, ce fut notre meilleure période dans la rencontre avec quelques bonnes chances de but. Nous aurions dû marquer, mais cela n'a pas marché. Je dois féliciter mes joueurs, ils ont fait de leur mieux". La Macédoine, qui doit recevoir l'Ecosse le 10 septembre, occupe la 5e et avant-dernière place du groupe. "Je n'ai aucune idée de qui va gagner le groupe", a encore ajouté Janevski. "Les Croates ont peut-être plus d'expérience et doivent jouer à la maison contre la Belgique. Ce sera très serré." Kompany : "Nous savions que cela serait difficile" Par ailleurs, la Belgique voyait le retour mardi soir de Vincent Kompany, pour la première fois depuis le 26 janvier. "L'essentiel est là, je crois qu'il n'y a que le public qui pensait que cela allait être facile. Nous savions que cela serait difficile. On a parlé beaucoup des conditions de jeu en Macédoine. Ici, on a vu que tout le monde a fait le maximum pour jouer sur une bonne pelouse, mais c'était difficile face à une équipe de Macédoine très bien organisée en défense. On a su ce créer des occasions." "On ne s'attendait pas à un faux pas de la Croatie aujourd'hui. Nous avons l'ambition de gagner tous nos matches. L'essentiel a été fait et on est capable de gagner les matches qui nous restent," a encore estimé Vincent Kompany. Witsel : "On a su patienter" "On savait avant le match que le stade serait 'full'. On veut toujours faire le maximum sur le terrain quand on a un public comme cela", a de son côté commenté Axel Witsel. La Belgique a dû attendre un long moment avant de pouvoir prendre les commandes. "On joue de plus en plus face à des équipes où tous les joueurs sont regroupés derrière. On a su bien patienter. C'est avec de telles victoires qu'on arrivera à se qualifier. On verra bien ce qui se passera lors des prochaines rencontres." Chadli : "On les a bien fatigués" Monté à la 56e minute, Nacer Chadli a fait une entrée remarquée. "Je suis content, j'ai fait une bonne rentrée. J'étais content de la confiance que m'a accordée l'entraîneur. On a mis du temps à marquer, mais on les a bien fatigués aussi. On a su faire quelques pénétrations dans leur rectangle et on a fini par marquer."