Le sélectionneur fédéral Marc Wilmots a dévoilé ce jeudi sa liste de 25 joueurs sélectionnés pour la rencontre amicale du mercredi 12 novembre au Stade Roi Baudouin (20h45) contre l'Islande, et le match du Groupe B des qualifications de l'Euro-2016 de football du dimanche 16 novembre, au même endroit (18h00) contre le Pays de Galles.

Wilmots a décidé de permettre à l'Anderlechtois Dennis Praet de faire son entrée dans le groupe des Diables et à Christian Benteke d'effectuer son retour après sa blessure au talon d'Achille, début avril, lors d'un entraînement avec son club d'Aston Villa. Ce dernier entamera avec certitude le match contre l'Islande, a précisé Wilmots.

Le défenseur Jason Denayer du Celtic de Glasgow, qui avait été repris dans le groupe pour la première fois de sa carrière le mois dernier à l'occasion des matches de qualification contre Andorre (6-0) et la Bosnie-Herzégovine (1-1), est à nouveau sélectionné et Anthony Vanden Borre (Anderlecht) est de retour de blessure.

Par rapport à ces deux dernières rencontres, Wilmots a décidé de se passer des services de Jelle Van Damme (Standard), alors que Steven Defour (Anderlecht) est blessé depuis le week-end dernier.

Les 25 joueurs de la sélection et le staff technique se sont donnés rendez-vous lundi prochain à Neerpede, pour leur premier entraînement collectif, à partir de 16h00.

Mises au point

Le sélectionneur fédéral a profité de la conférence de presse pour effectuer une double mise au point à propos de deux récentes affaires auxquelles il a été intimement mêlé et qui ont fait grand bruit: son "divorce" avec Lieven Maesschalck qui ne fait plus partie du staff médical des Diables Rouges, et les révélations de Kevin De Bruyne dans sa biographie.

"Comme dans tous les divorces, les deux parties se sont engagées à ne rien révéler sur le fond de la mésentente", a-t-il ainsi expliqué. "On s'est parlé franchement en adultes responsables le 24 octobre, avant d'arriver à la conclusion que vous connaissez. Je peux vous assurer que dans l'intérêt collectif de l'équipe nationale, le seul qui compte à mes yeux, c'était vraiment la meilleure décision. D'autant qu'elle ne m'empêchera pas de continuer à envoyer mes joueurs en revalidation chez Lieven Maesschalck. Ce dernier n'est cependant pas la personne la plus importante sur le plan médical dans ma carrière comme j'ai pu le lire un peu partout. Ce rôle a en effet été rempli par Geert Declercq, toujours à la tête de notre staff de huit personnes avec Kris Van Crombrugge", a conclu Wilmots à ce sujet.

Le sélectionneur a par ailleurs reconnu qu'il a bien demandé à Kevin De Bruyne s'il devait renvoyer Thibaut Courtois ("coupable" d'avoir courtisé sa petite amie Caroline, ndlr), de l'équipe nationale. "La question était destinée à mesurer à quel point Kevin était affecté au plan émotionnel, avant deux matches cruciaux face à la Serbie (2-1) et en Ecosse (0-2)", a-t-il expliqué. "Mais il a lui-même éteint l'incendie en répondant par la négative. Si cela n'avait pas été le cas, on aurait discuté et je serais finalement parvenu à le convaincre que ce n'était pas opportun d'en arriver à cette extrémité. Mais chapeau à Kevin, même s'il a depuis commis l'erreur de relater cette histoire privée dans sa biographie..."

La sélection:

Gardiens (3): Thibaut Courtois (Chelsea/Ang), Simon Mignolet (Liverpool/Ang), Jean-François Gillet (Torino/Ita).

Défenseurs (8): Toby Alderweireld (Southampton/Ang), Laurent Ciman (Standard), Anthony Vanden Borre (Anderlecht), Jason Denayer (Celtic Glasgow/Eco), Vincent Kompany (Manchester City/Ang), Nicolas Lombaerts (Zenit Saint-Petersbourg/Rus), Sébastien Pocognoli (West Bromwich Albion/Ang), Jan Vertonghen (Tottenham Hotspur/Ang).

Milieux de terrain (7): Nacer Chadli (Tottenham Hotspur/Ang), Kevin De Bruyne (Wolfsburg/All), Moussa Dembélé (Tottenham Hotspur/Ang), Dennis Praet (Anderlecht), Marouane Fellaini (Manchester United/Ang), Radja Nainggolan (AS Rome/Ita), Axel Witsel (Zenit Saint-Petersbourg/Rus).

Attaquants (7): Christian Benteke (Aston Villa/Ang), Yannick Ferreira-Carrasco (AS Monaco/Fra), Eden Hazard (Chelsea/Ang), Adnan Januzaj (Manchester United/Ang), Romelu Lukaku (Everton/Ang), Dries Mertens (Naples/Ita), Divock Origi (Lille/Fra).

Le sélectionneur fédéral Marc Wilmots a dévoilé ce jeudi sa liste de 25 joueurs sélectionnés pour la rencontre amicale du mercredi 12 novembre au Stade Roi Baudouin (20h45) contre l'Islande, et le match du Groupe B des qualifications de l'Euro-2016 de football du dimanche 16 novembre, au même endroit (18h00) contre le Pays de Galles.Wilmots a décidé de permettre à l'Anderlechtois Dennis Praet de faire son entrée dans le groupe des Diables et à Christian Benteke d'effectuer son retour après sa blessure au talon d'Achille, début avril, lors d'un entraînement avec son club d'Aston Villa. Ce dernier entamera avec certitude le match contre l'Islande, a précisé Wilmots.Le défenseur Jason Denayer du Celtic de Glasgow, qui avait été repris dans le groupe pour la première fois de sa carrière le mois dernier à l'occasion des matches de qualification contre Andorre (6-0) et la Bosnie-Herzégovine (1-1), est à nouveau sélectionné et Anthony Vanden Borre (Anderlecht) est de retour de blessure.Par rapport à ces deux dernières rencontres, Wilmots a décidé de se passer des services de Jelle Van Damme (Standard), alors que Steven Defour (Anderlecht) est blessé depuis le week-end dernier.Les 25 joueurs de la sélection et le staff technique se sont donnés rendez-vous lundi prochain à Neerpede, pour leur premier entraînement collectif, à partir de 16h00.Le sélectionneur fédéral a profité de la conférence de presse pour effectuer une double mise au point à propos de deux récentes affaires auxquelles il a été intimement mêlé et qui ont fait grand bruit: son "divorce" avec Lieven Maesschalck qui ne fait plus partie du staff médical des Diables Rouges, et les révélations de Kevin De Bruyne dans sa biographie."Comme dans tous les divorces, les deux parties se sont engagées à ne rien révéler sur le fond de la mésentente", a-t-il ainsi expliqué. "On s'est parlé franchement en adultes responsables le 24 octobre, avant d'arriver à la conclusion que vous connaissez. Je peux vous assurer que dans l'intérêt collectif de l'équipe nationale, le seul qui compte à mes yeux, c'était vraiment la meilleure décision. D'autant qu'elle ne m'empêchera pas de continuer à envoyer mes joueurs en revalidation chez Lieven Maesschalck. Ce dernier n'est cependant pas la personne la plus importante sur le plan médical dans ma carrière comme j'ai pu le lire un peu partout. Ce rôle a en effet été rempli par Geert Declercq, toujours à la tête de notre staff de huit personnes avec Kris Van Crombrugge", a conclu Wilmots à ce sujet.Le sélectionneur a par ailleurs reconnu qu'il a bien demandé à Kevin De Bruyne s'il devait renvoyer Thibaut Courtois ("coupable" d'avoir courtisé sa petite amie Caroline, ndlr), de l'équipe nationale. "La question était destinée à mesurer à quel point Kevin était affecté au plan émotionnel, avant deux matches cruciaux face à la Serbie (2-1) et en Ecosse (0-2)", a-t-il expliqué. "Mais il a lui-même éteint l'incendie en répondant par la négative. Si cela n'avait pas été le cas, on aurait discuté et je serais finalement parvenu à le convaincre que ce n'était pas opportun d'en arriver à cette extrémité. Mais chapeau à Kevin, même s'il a depuis commis l'erreur de relater cette histoire privée dans sa biographie..."