Là où ils ont rejoint l'Allemagne, les Pays-Bas, la France, l'Argentine, l'Italie, la Hongrie et l'Uruguay dans le cercle très restreint de ceux qui ont fait tomber le géant brésilien lors d'une Coupe du Monde. Et, pour se distinguer de tous ceux-là, les Belges sont les seuls à avoir accompli l'exploit et à ne jamais avoir joué une finale mondiale. Une exception qui laisse à la campagne russe un goût d'inachevé. Celui d'une opportunité qui pourrait ne jamais se représenter.
...