La soudaine richesse de la Belgique en buteurs a déjà fait au moins une victime de marque en la personne du "vice-Soulier d'Or" Jelle Vossen, non sélectionné pour le match amical Belgique-Slovaquie de mercredi soir (20h45) à Bruges. Marc Wilmots étant bien décidé à demeurer fidèle à l'option d'un avant-centre unique, la place est convoitée par les canonniers de la Premier League Romelu Lukaku (West Bromwich Albion) et Christian Benteke (Aston Villa). Tous les deux joueront bien sûr à tour de rôle mercredi. Mais après ?

"L'entraîneur décidera", commente Benteke, surpris de son adaptation aussi rapide en Angleterre, et qui s'attend à progresser encore. Avec déjà dix buts, il est l'arme fatale de son club dans la lutte contre la relégation. "Ici je suis en concurrence avec Romelu. Mais on s'entend bien et ce pourrait même être le cas sur le terrain à mon avis. A Villa je ne suis pas seul devant..." Wilmots est lui ravi de l'éclosion de Benteke, et de l'énorme ambition qu'il affiche.

"On préfère toujours jouer", admet de son côté Lukaku, auteur de 9 goals pour WBA. "Mais en même temps la réussite de Christian en Premier League me réjouit. Le plus important pour nous deux est de rester au meilleur niveau dans notre championnat. Mais c'est clair que je vise aussi une place de titulaire en équipe nationale. On n'en a pas parlé mais Benteke doit s'en douter. Ayant très peu joué la saison passée je suis logiquement un peu en retard", conclut Lukaku.

Axel Witsel : "ce rendez-vous tombe à point nommé"

Nicolas Lombaerts et Axel Witsel n'ont plus joué en compétition depuis le match au sommet de la 19e journée de la Premier Liga russe Zenit Saint-Pétersbourg - Anzhi Makhachkala (1-1) le 10 décembre au Stade Petrovskiy. Les deux Diables ont certes passé une bonne partie de l'hiver "soviétique" en stage avec leur équipe sous le chaud soleil de Dubaï. Mais à l'inverse du coach Marc Wilmots, qui se serait bien passé ce cette rencontre "sans intérêt", Lombaerts et Witsel ont eux besoin de ce genre de duel.

"Les trois matches amicaux disputés avec le Zenit n'ont clairement pas suffi à me maintenir en condition pour la suite de la saison", a ainsi admis l'ex-soulier d'or (2008) ce mardi après le deuxième entraînement en vue du match amical contre la Slovaquie.

"Autant dire que ce rendez-vous à Bruges tombe donc à point nommé. Mon état physique actuel me permet d'entamer cette partie, mais sans doute pas de la terminer. C'est un match qu'il faut gagner, et on ne peut donc se permettre de sous-estimer les Slovaques. Il y a quand même des joueurs comme Marek Hamsik (milieu de terrain de Naples, ndlr) et mon coéquipier Tomas Hubocan (un défenseur) dans leurs rangs", conclut Witsel.

Avec ou sans Marouane Fellaini ?

Au total, ce sont vingt-et-un des vingt-deux joueurs retenus pour le match amical de mercredi soir qui ont participé à ce second entraînement. Fellaini, souffrant d'un hématome juste au-dessus de la hanche, a travaillé à part avec Lieven Maesschalck, et est incertain. "On ne prendra bien sûr aucun risque avec Marouane", a prévenu le sélectionneur. "La décision définitive tombera mercredi..."

Marc Wilmots a dévoilé une bonne partie de ses cartes, révélant par exemple la composition du quatre arrière, où manquent les deux centraux habituels Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, capitaine et vice-capitaine. "J'alignerai Toby Alderweireld, Daniel Van Buyten, Nicolas Lombaerts et Jan Vertonghen", a annoncé le coach. Le gardien sera Jean-François Gillet, qui succède à Simon Mignolet, le dernier rempart à Bucarest le 14/11. Mais Thibaut Courtois demeure numéro un. Axel Witsel occupera son poste habituel de demi-défensif.

En attaque, on s'attend à voir Benteke entamer la partie en pointe, et céder le relais à Lukaku en cours de match, comme en Roumanie.

"Après la défaite (2-1) de Bucarest et compte tenu de son objectif de top 20 mondial, la Belgique se doit de gagner mercredi. "Oui, mais en attaquant", conlut Wilmots.

Moussa Dembélé : "prêt à faire face à la concurrence"

Moussa Dembélé estime lui que cette rencontre de préparation servira de bon baromètre dans la perspective des rencontres de qualifications pour le Mondial 2014. "Nous allons tout faire pour gagner", a expliqué le milieu offensif de Tottenham Hotspur.

Aligné tout le match en championnat d'Angleterre ce week-end, au milieu du jeu, Dembélé apprécie sa position. "Je suis en effet très content de pouvoir jouer dans l'entrejeu tant à Tottenham qu'en équipe nationale. Je peux exploiter au mieux mes qualités, ma vitesse et ma vision du jeu. Je me sens prêt à faire face à la concurrence pour une place au milieu chez les Diables Rouges. Je peux encore progresser à Tottenham. J'ai dû m'adapter au début. C'est tout de même quelque chose de jouer dans un club du top. Nos adversaires sont toujours très motivés et on a peu d'espace. Je suis souvent avec Jan Vertonghen à Londres. Nous habitons à trois minutes l'un de l'autre."

La soudaine richesse de la Belgique en buteurs a déjà fait au moins une victime de marque en la personne du "vice-Soulier d'Or" Jelle Vossen, non sélectionné pour le match amical Belgique-Slovaquie de mercredi soir (20h45) à Bruges. Marc Wilmots étant bien décidé à demeurer fidèle à l'option d'un avant-centre unique, la place est convoitée par les canonniers de la Premier League Romelu Lukaku (West Bromwich Albion) et Christian Benteke (Aston Villa). Tous les deux joueront bien sûr à tour de rôle mercredi. Mais après ? "L'entraîneur décidera", commente Benteke, surpris de son adaptation aussi rapide en Angleterre, et qui s'attend à progresser encore. Avec déjà dix buts, il est l'arme fatale de son club dans la lutte contre la relégation. "Ici je suis en concurrence avec Romelu. Mais on s'entend bien et ce pourrait même être le cas sur le terrain à mon avis. A Villa je ne suis pas seul devant..." Wilmots est lui ravi de l'éclosion de Benteke, et de l'énorme ambition qu'il affiche. "On préfère toujours jouer", admet de son côté Lukaku, auteur de 9 goals pour WBA. "Mais en même temps la réussite de Christian en Premier League me réjouit. Le plus important pour nous deux est de rester au meilleur niveau dans notre championnat. Mais c'est clair que je vise aussi une place de titulaire en équipe nationale. On n'en a pas parlé mais Benteke doit s'en douter. Ayant très peu joué la saison passée je suis logiquement un peu en retard", conclut Lukaku. Axel Witsel : "ce rendez-vous tombe à point nommé" Nicolas Lombaerts et Axel Witsel n'ont plus joué en compétition depuis le match au sommet de la 19e journée de la Premier Liga russe Zenit Saint-Pétersbourg - Anzhi Makhachkala (1-1) le 10 décembre au Stade Petrovskiy. Les deux Diables ont certes passé une bonne partie de l'hiver "soviétique" en stage avec leur équipe sous le chaud soleil de Dubaï. Mais à l'inverse du coach Marc Wilmots, qui se serait bien passé ce cette rencontre "sans intérêt", Lombaerts et Witsel ont eux besoin de ce genre de duel. "Les trois matches amicaux disputés avec le Zenit n'ont clairement pas suffi à me maintenir en condition pour la suite de la saison", a ainsi admis l'ex-soulier d'or (2008) ce mardi après le deuxième entraînement en vue du match amical contre la Slovaquie. "Autant dire que ce rendez-vous à Bruges tombe donc à point nommé. Mon état physique actuel me permet d'entamer cette partie, mais sans doute pas de la terminer. C'est un match qu'il faut gagner, et on ne peut donc se permettre de sous-estimer les Slovaques. Il y a quand même des joueurs comme Marek Hamsik (milieu de terrain de Naples, ndlr) et mon coéquipier Tomas Hubocan (un défenseur) dans leurs rangs", conclut Witsel. Avec ou sans Marouane Fellaini ? Au total, ce sont vingt-et-un des vingt-deux joueurs retenus pour le match amical de mercredi soir qui ont participé à ce second entraînement. Fellaini, souffrant d'un hématome juste au-dessus de la hanche, a travaillé à part avec Lieven Maesschalck, et est incertain. "On ne prendra bien sûr aucun risque avec Marouane", a prévenu le sélectionneur. "La décision définitive tombera mercredi..." Marc Wilmots a dévoilé une bonne partie de ses cartes, révélant par exemple la composition du quatre arrière, où manquent les deux centraux habituels Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, capitaine et vice-capitaine. "J'alignerai Toby Alderweireld, Daniel Van Buyten, Nicolas Lombaerts et Jan Vertonghen", a annoncé le coach. Le gardien sera Jean-François Gillet, qui succède à Simon Mignolet, le dernier rempart à Bucarest le 14/11. Mais Thibaut Courtois demeure numéro un. Axel Witsel occupera son poste habituel de demi-défensif. En attaque, on s'attend à voir Benteke entamer la partie en pointe, et céder le relais à Lukaku en cours de match, comme en Roumanie. "Après la défaite (2-1) de Bucarest et compte tenu de son objectif de top 20 mondial, la Belgique se doit de gagner mercredi. "Oui, mais en attaquant", conlut Wilmots. Moussa Dembélé : "prêt à faire face à la concurrence" Moussa Dembélé estime lui que cette rencontre de préparation servira de bon baromètre dans la perspective des rencontres de qualifications pour le Mondial 2014. "Nous allons tout faire pour gagner", a expliqué le milieu offensif de Tottenham Hotspur. Aligné tout le match en championnat d'Angleterre ce week-end, au milieu du jeu, Dembélé apprécie sa position. "Je suis en effet très content de pouvoir jouer dans l'entrejeu tant à Tottenham qu'en équipe nationale. Je peux exploiter au mieux mes qualités, ma vitesse et ma vision du jeu. Je me sens prêt à faire face à la concurrence pour une place au milieu chez les Diables Rouges. Je peux encore progresser à Tottenham. J'ai dû m'adapter au début. C'est tout de même quelque chose de jouer dans un club du top. Nos adversaires sont toujours très motivés et on a peu d'espace. Je suis souvent avec Jan Vertonghen à Londres. Nous habitons à trois minutes l'un de l'autre."