Jouer en Croatie n'est jamais facile. L'ambiance y est survoltée. Même si le stade n'est pas annoncé comble pour ce vendredi soir, Walter Baseggio confirme que l'ambiance risque bien d'être au rendez-vous. "C'est vraiment une ambiance très particulière. Je me souviens bien de ce stade. Les 4 tribunes ne sont pas pareilles, cela donne une impression bizarre. En plus, l'ambiance y est vraiment très chaude. Quand on a joué là-bas, les Croates ont directement mis la pression."

S'il est difficile de comparer différentes générations de joueurs, Walter Baseggio se souvient très bien de l'équipe croate. "Ils sortaient d'une troisième place au mondial et avaient des joueurs vraiment très forts. Je pense qu'ils sont sans doute un peu moins bons maintenant. Ils ont un moins bon rendement depuis 2-3 ans, mais ils gardent toujours cette mentalité de battants propre aux Croates."

En tant qu'ancien professionnel, l'ex chouchou du Parc Astrid se souvient également de ce qu'il se passe dans la tête des joueurs dans le couloir avant un match de cette importance. "Il faut trouver la concentration. Mais l'envie de jouer est là. Dans un match pareil, la motivation est d'office présente. C'est un match au sommet. C'est vraiment le genre de rencontres pour lesquels tu te surpasses."

Le match de ce soir

De nombreuses incertitudes planent autour du onze de base. Les joueurs qui n'ont pas de temps de jeu en club doivent-ils jouer ? Pour Baseggio, la réponse est évidente. "S'ils sont dans le noyau, c'est qu'ils sont aptes. On peut faire confiance aux 4 ou 5 joueurs qui ont moins de temps de jeu. La saison vient de commencer. Dans quelques mois cela sera peut-être problématique. Mais pas pour le moment ", estime le joueur qui ne se risque pas à pronostiquer une équipe. "Marc voit les joueurs à l'entrainement durant la semaine. Il sait qui est en forme, et qui ne l'est pas. Lukaku remplacera certainement Benteke. Et pour la défense, ils ont prouvé qu'ils savaient s'en sortir sans Vincent."

Walter Baseggio a donc bon espoir de voir les Diables prendre ce fameux point. "Cela sera un match très difficile pour notre équipe. On espère tous un nul au minimum. Moi je pense que cela va finir sur le score de 1-1. En tout cas, c'est possible de prendre des points là-bas."

Pour terminer, l'ancien Diable y va de son petit conseil à ses successeurs. "Surtout, faites attention dans le premier quart d'heure !"

Jouer en Croatie n'est jamais facile. L'ambiance y est survoltée. Même si le stade n'est pas annoncé comble pour ce vendredi soir, Walter Baseggio confirme que l'ambiance risque bien d'être au rendez-vous. "C'est vraiment une ambiance très particulière. Je me souviens bien de ce stade. Les 4 tribunes ne sont pas pareilles, cela donne une impression bizarre. En plus, l'ambiance y est vraiment très chaude. Quand on a joué là-bas, les Croates ont directement mis la pression." S'il est difficile de comparer différentes générations de joueurs, Walter Baseggio se souvient très bien de l'équipe croate. "Ils sortaient d'une troisième place au mondial et avaient des joueurs vraiment très forts. Je pense qu'ils sont sans doute un peu moins bons maintenant. Ils ont un moins bon rendement depuis 2-3 ans, mais ils gardent toujours cette mentalité de battants propre aux Croates." En tant qu'ancien professionnel, l'ex chouchou du Parc Astrid se souvient également de ce qu'il se passe dans la tête des joueurs dans le couloir avant un match de cette importance. "Il faut trouver la concentration. Mais l'envie de jouer est là. Dans un match pareil, la motivation est d'office présente. C'est un match au sommet. C'est vraiment le genre de rencontres pour lesquels tu te surpasses."Le match de ce soirDe nombreuses incertitudes planent autour du onze de base. Les joueurs qui n'ont pas de temps de jeu en club doivent-ils jouer ? Pour Baseggio, la réponse est évidente. "S'ils sont dans le noyau, c'est qu'ils sont aptes. On peut faire confiance aux 4 ou 5 joueurs qui ont moins de temps de jeu. La saison vient de commencer. Dans quelques mois cela sera peut-être problématique. Mais pas pour le moment ", estime le joueur qui ne se risque pas à pronostiquer une équipe. "Marc voit les joueurs à l'entrainement durant la semaine. Il sait qui est en forme, et qui ne l'est pas. Lukaku remplacera certainement Benteke. Et pour la défense, ils ont prouvé qu'ils savaient s'en sortir sans Vincent." Walter Baseggio a donc bon espoir de voir les Diables prendre ce fameux point. "Cela sera un match très difficile pour notre équipe. On espère tous un nul au minimum. Moi je pense que cela va finir sur le score de 1-1. En tout cas, c'est possible de prendre des points là-bas." Pour terminer, l'ancien Diable y va de son petit conseil à ses successeurs. "Surtout, faites attention dans le premier quart d'heure !"