"Nous devons l'aborder comme en Ecosse (où les Belges s'étaient imposés 0-2, ndlr)", a-t-il confié ce mardi après l'entraînement. "Nous devons être très concentrés et avoir une bonne organisation. Nous devons aussi jouer pour gagner et surtout pas 'essayer de ne pas perdre'", a ajouté l'ancien joueur de l'Ajax. "Devoir se priver de Vincent Kompany sur blessure est de nouveau très regrettable mais pas une catastrophe. Nous avons désormais tous assez d'expérience pour faire face."

"Je ne panique pas encore"

L'Anversois n'a toujours pas joué la moindre minute depuis son arrivée à l'Atletico Madrid. Il ne s'inquiète pas. "Pour l'instant, je ne panique pas encore, bien que ce ne soit évidemment pas agréable. Ma chance viendra encore. Si on travaille dur, ce sera sûrement le cas."

L'Atletico brille actuellement avec un bilan de 8 victoires sur 8 en championnat et deux succès en Ligue des Champions. "L'équipe connaît en effet la meilleure période de son histoire, donc il est difficile d'intégrer l'équipe. Pourtant, j'ai l'impression que je suis tout près. Le travail physique à l'entraînement est en tout cas très dur, donc je n'ai pas de retard sur le plan physique."

"Nous devons l'aborder comme en Ecosse (où les Belges s'étaient imposés 0-2, ndlr)", a-t-il confié ce mardi après l'entraînement. "Nous devons être très concentrés et avoir une bonne organisation. Nous devons aussi jouer pour gagner et surtout pas 'essayer de ne pas perdre'", a ajouté l'ancien joueur de l'Ajax. "Devoir se priver de Vincent Kompany sur blessure est de nouveau très regrettable mais pas une catastrophe. Nous avons désormais tous assez d'expérience pour faire face." "Je ne panique pas encore" L'Anversois n'a toujours pas joué la moindre minute depuis son arrivée à l'Atletico Madrid. Il ne s'inquiète pas. "Pour l'instant, je ne panique pas encore, bien que ce ne soit évidemment pas agréable. Ma chance viendra encore. Si on travaille dur, ce sera sûrement le cas." L'Atletico brille actuellement avec un bilan de 8 victoires sur 8 en championnat et deux succès en Ligue des Champions. "L'équipe connaît en effet la meilleure période de son histoire, donc il est difficile d'intégrer l'équipe. Pourtant, j'ai l'impression que je suis tout près. Le travail physique à l'entraînement est en tout cas très dur, donc je n'ai pas de retard sur le plan physique."