Il s'agit d'un homme de 29 ans, Smaïne T., mis en examen pour "tentative d'extorsion" et de Yamna A., une femme de 22 ans mise en examen pour "complicité de tentative d'extorsion", dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le même jour. Tous deux ont été placés sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet, a précisé la source judiciaire. Une second homme avait également été placé en garde à vue mardi et a été remis en liberté sans poursuites contre lui à ce stade.

Un litige de 50.000 €

Selon une source proche du dossier, au cours de ces auditions, les enquêteurs ont confronté les versions de Smaïne T. et de Yamna A. à celle d'une connaissance de l'international du Real Madrid, Léo D., qui avait déposé une plainte le 8 octobre. Ce dernier affirmait avoir été victime d'une tentative d'enlèvement et de séquestration survenue, selon lui, la veille. Un litige autour de 50.000 euros en liquide, versés par un sponsor et qu'il devait rapporter à la star en juillet après un voyage au Maroc, est à l'origine de cette affaire révélée par Mediapart.

Alors qu'il était chargé par Karim Benzema de convoyer les billets, Léo D. a été arrêté par les douaniers de l'aéroport de Marrakech. Il a été relâché mais la somme a été saisie. Le clan Benzema est persuadé qu'il a conservé l'argent.

Il s'agit d'un homme de 29 ans, Smaïne T., mis en examen pour "tentative d'extorsion" et de Yamna A., une femme de 22 ans mise en examen pour "complicité de tentative d'extorsion", dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le même jour. Tous deux ont été placés sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet, a précisé la source judiciaire. Une second homme avait également été placé en garde à vue mardi et a été remis en liberté sans poursuites contre lui à ce stade. Selon une source proche du dossier, au cours de ces auditions, les enquêteurs ont confronté les versions de Smaïne T. et de Yamna A. à celle d'une connaissance de l'international du Real Madrid, Léo D., qui avait déposé une plainte le 8 octobre. Ce dernier affirmait avoir été victime d'une tentative d'enlèvement et de séquestration survenue, selon lui, la veille. Un litige autour de 50.000 euros en liquide, versés par un sponsor et qu'il devait rapporter à la star en juillet après un voyage au Maroc, est à l'origine de cette affaire révélée par Mediapart.Alors qu'il était chargé par Karim Benzema de convoyer les billets, Léo D. a été arrêté par les douaniers de l'aéroport de Marrakech. Il a été relâché mais la somme a été saisie. Le clan Benzema est persuadé qu'il a conservé l'argent.