"Ibra", qui s'était blessé au tendon d'Achille gauche lors du premier match de la saison 2019, a fêté son premier anniversaire dans le Championnat nord-américain de football (MLS) avec la manière.

Douze mois jour pour jour après son premier match sous le maillot du Galaxy durant lequel il avait marqué deux buts, dont une incroyable demi-volée de 45 m, le colosse suédois, 37 ans, a récidivé.

Il a d'abord vu sa reprise acrobatique dos au but percuter le montant droit du gardien de Portland (10e min)

L'ancien buteur du PSG a ensuite ouvert le score à la 33e minute en se faisant justice lui-même sur penalty, après avoir été bousculé par un défenseur de Portland.

C'est encore lui qui a redonné l'avantage à son équipe après l'égalisation de Portland (44e, 1-1).

Peu après l'heure de jeu (65e), il s'est engouffré dans la surface de réparation adverse malgré trois joueurs et a été renversé par le gardien des Timbers.

Alors qu'il avait pris à contrepied Jeff Attinella sur son premier penalty, il l'a cette fois mystifié avec une panenka, frappe en rupture, parfaite.

Il a bien failli ajouter un 3e but à la dernière minute du temps réglementaire, mais sa reprise a manqué de peu le cadre.

"J'aurais dû marquer trois buts, c'est ce que j'avais promis à mon fils", a-t-il expliqué.

A propos de sa panenka, il a retrouvé ses accents "zlatanesques": "Il faut prendre parfois des risques pour réussir, c'est juste un match de football", a-t-il rappelé.

Le Galaxy, qui avait manqué en 2018 sa qualification pour les play-offs lors de la dernière journée de la saison régulière, a grimpé à la 5e place (9 pts) de la conférence Ouest après cette troisième victoire à domicile.

"On est encore au début de la saison, il faut continuer à travailler et à gagner", a espéré Ibrahimovic.