"Le moment est arrivé. J'ai vraiment l'intention de le faire et c'est mon objectif", a déclaré le Slovène en réagissant aux propos d'Angela Merkel. La chancelière allemande avait affiché sa perplexité par rapport aux sommes dépensées par les clubs européens cet été et avait invité la FIFA et l'UEFA à intervenir afin de rétablir une situation acceptable.

Ceferin a donc évoqué mercredi quelques mesures possibles comme l'instauration d'un plafond salarial ou de normes fiscales plus fortes. Les règles en matière de prêts devraient également être plus contraignantes.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, invité de l'UEFA lors de ce meeting, a lui aussi promis qu'il commencerait rapidement à plancher sur de nouvelles règles en matière de transferts. "Il est temps de préparer et de s'occuper de l'avenir tous ensemble", a déclaré le Infantino.

"Le moment est arrivé. J'ai vraiment l'intention de le faire et c'est mon objectif", a déclaré le Slovène en réagissant aux propos d'Angela Merkel. La chancelière allemande avait affiché sa perplexité par rapport aux sommes dépensées par les clubs européens cet été et avait invité la FIFA et l'UEFA à intervenir afin de rétablir une situation acceptable. Ceferin a donc évoqué mercredi quelques mesures possibles comme l'instauration d'un plafond salarial ou de normes fiscales plus fortes. Les règles en matière de prêts devraient également être plus contraignantes. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, invité de l'UEFA lors de ce meeting, a lui aussi promis qu'il commencerait rapidement à plancher sur de nouvelles règles en matière de transferts. "Il est temps de préparer et de s'occuper de l'avenir tous ensemble", a déclaré le Infantino.