...

A Monaco, Clement arrive dans un monde différent de celui qu'il a connu en Venise du Nord. Alors que le FC Bruges dominait déjà le marché belge avec des transferts de 10 millions d'euros, c'est encore une autre histoire avec les Monégasques. Désormais, Clement sera confronté à un groupe de joueurs expérimentés comprenant des superstars en devenir et des joueurs ayant coûté plus de 20 millions d'euros en moyenne.Parmi les noms ronflants, l'on retrouve Wissam Ben Yedder. Le Français de 31 ans est le capitaine de l'équipe et a joué le plus grand nombre de matchs cette saison. En 30 parties, il a déjà inscrit 15 buts et délivré quatre passes décisives, ce qui fait de lui le meilleur buteur de l'équipe, malgré un statut de titulaire pas toujours indiscutable sous son précendent entraîneur Niko Kovac.Ben Yedder est arrivé du FC Séville lors de l'été 2019 en échange de 40 millions d'euros en 2019. C'est en Andalousie qu'il a fait sa grande percée sur le tard et a pu s'inviter au sein de l'équipe nationale française. Il a déjà porté le maillot des Bleus à 16 reprises, mais était absent du groupe des 23 lors de la Coupe du monde 2018. Il s'est toutefois rattrapé en remportant la Ligue des Nations au début du mois d'octobre de l'année écoulée.En pointe de l'attaque, le capitaine doit faire face à la concurrence d'un nom moins connu, mais pas du côté de l'Allemagne. Kevin Volland est un redoutable concurrent même si les deux hommes ont finalement souvent évolué de concert. L'Allemand de 29 ans, qui a fait les beaux jours du Bayer Leverkusen, a également connu la meilleure saison de sa carrière avec 16 buts inscrits en Ligue 1. On attendait donc de lui qu'il devienne l'attaquant incontesté, mais avec seulement cinq buts dans le championnat français jusqu'à présent, il n'a pas pu tenir ce rôle.DE LA VITESSE SUR LES FLANCSDerrière les deux attaquants, Philippe Clement retrouvera un joueur qu'il connaît particulièrement bien: Krépin Diatta. LeSénégalais avait troqué sa vareuse du Club Brugeois en janvier 2021 pour celle de l'ASM en échange de près de 17 millions d'euros. Mais son adaptation s'avère finalement plus compliquée que prévue. En une année entière, il a disputé 29 matchs et marqué 2 buts. Entre autres, une infection au coronavirus à laquelle s'est ajoutée, depuis novembre, une déchirure des ligaments croisés, l'ont tenu éloigné des terrains pendant un certain temps.Sur les flancs, on retrouve un autre transfert coûteux en la personne du Portugais Gelson Martins. À l'Atlético de Madrid, il était considéré comme une grande promesse, mais n'a pas su répondre aux attentes élevées des Colchoneros. Il a donc été vendu en 2019 pour 30 millions d'euros à Monaco, où il est presque toujours dans le onze de base en compagnue du jeune Français Sofiane Diop. Ce dernier avait été autorisé à se chercher un nouveau club lors de l'été 2020, mais il a été relancé par Kovac. Au cours de la saison dernière, Diop a été la révélation monégasque et est actuellement suivi par les grands clubs européens.Mais l'homme que tout le monde surveille attentivement à l'AS Monaco est Aurélien Tchouaméni. Considéré comme un super talent absolu, il a été acheté à Bordeaux pour 18 millions d'euros voici deux ans. Depuis lors, le Français de 20 ans joue comme un adulte au stade Louis II. Sous Niko Kovac, Tchouaméni était le leader incontesté au milieu de terrain. Il est souvent comparé à Paul Pogba pour son flair, sa puissance dans les duels et la qualité de ses passes, et à N'Golo Kanté parce qu'il est un véritable aspirateur. Personne ne peut égaler les chiffres de Tchouaméni en matière de récupération de balle.Après avoir fait ses débuts en équipe nationale française et remporté la Ligue des Nations, il n'est pas surprenant que tous les cadors européens soient essaient d'obtenir ses faveurs.Et à cause de son éclosion, un autre joueur considéré comme vedette doit se contenter d'une place sur le banc. Et pas n'importe lequel... Cesc Fabrègas a remporté 17 trophées au cours de sa carrière, dont une Coupe du monde et deux titres européens avec l'Espagne. Cela fait du milieu de terrain de 34 ans le joueur le plus célèbre du noyau monégasque. Mais il souffre d'une blessure aux ischio-jambiers depuis fin septembre et semble avoir perdu sa place dans le onze de départ au profit des jeunes.DES CHANCES POUR LE SEUL BELGE DU NOYAU ?En défense, l'on retrouve un autre champion du monde. Djibril Sidibé était l'un des membres du noyau français lors du titre mondial en 2018 et est également le seul survivant de la génération qui a remporté le titre de champion de France avec Monaco lors de la saison 2016-17 et atteint les demi-finales de la Ligue des champions (éliminé par la Juventus).Derrière tous ces talents et ces stars, un Belge a également sa place dans le noyau dur de Monaco. Eliot Matazo , 19 ans, continue de faire son trou dans l'équipe A cette saison. Le milieu de terrain, qui a quitté Anderlecht à 16 ans pour une aventure sur la Côte d'Azur, a déjà été titulaire à cinq reprises en Ligue 1 cette saison. Mais il est surtout considéré comme un joueur d'avenir. Un de ceux que Philippe Clement devra faire progresser en vue qu'ils deviennent des véritables pièces maîtresses dans les années à venir.L'entraîneur belge retrouvera également certains joueurs passé par le Cercle Bruges, dont Jean Marcelin et Strahinja Pavlovic. Les deux jeunes sont restés au Stade Louis II cette saison et ont déjà reçu quelques opportunités de jouer.Clement sait ce qu'il lui reste à faire : garder les stars heureuses, permettre aux grands talents de prendre de la valeur marchande et donner à d'autres jeunes joueurs des chances de grandir en équipe première. Ce ne sera pas une tâche facile.