Bedoya occupait le poste depuis 2006. Il est membre du comité exécutif de la FIFA et vice-président de la confédération sud-américaine (COMNEBOL).

Les médias locaux présument que cette démission pourrait être liée au scandale de corruption au sein de la FIFA où sont impliqués plusieurs administrateurs de la Confédération sud-américaine, dont deux de ses anciens présidents, le Paraguayen Nicolas Leoz et l'Uruguayen Eugenio Figueredo.

Le nom de Luis Bedoya ne figure toutefois pas sur la liste des quatorze personnes arrêtées à la demande du Département de la justice américain.

Cette démission est en tout cas surprenante, trois jours avant le match de la 3e journée des éliminatoires sud-américaines du Mondial-2018 de l'équipe nationale au Chili.

Bedoya occupait le poste depuis 2006. Il est membre du comité exécutif de la FIFA et vice-président de la confédération sud-américaine (COMNEBOL). Les médias locaux présument que cette démission pourrait être liée au scandale de corruption au sein de la FIFA où sont impliqués plusieurs administrateurs de la Confédération sud-américaine, dont deux de ses anciens présidents, le Paraguayen Nicolas Leoz et l'Uruguayen Eugenio Figueredo. Le nom de Luis Bedoya ne figure toutefois pas sur la liste des quatorze personnes arrêtées à la demande du Département de la justice américain. Cette démission est en tout cas surprenante, trois jours avant le match de la 3e journée des éliminatoires sud-américaines du Mondial-2018 de l'équipe nationale au Chili.