L'attaquant, sélectionné à cinq reprises entre 1982 et 1987, a été l'une des stars de West Bromwich Albion, pour lequel il a inscrit 112 buts en 297 matches à une époque où le foot anglais était marqué par le racisme et le hooliganisme. Avec Laurie Cunningham et Brendon Batson, également noirs, ils formaient ainsi un trio surnommé "The Three Degrees", clin d'oeil à un célèbre groupe musical de l'époque.

"Terrible nouvelle ce matin avec l'annonce du décès du pionnier Cyrille Regis", a déclaré la PFA sur Twitter.

Né français en 1958 en Guyane, Regis était arrivé à Londres à l'âge de cinq ans avec sa famille. Il avait été repéré par le président d'un petit club amateur alors qu'il jouait de simples matches amateurs entre copains le dimanche matin.

"Ces dernières années, j'ai eu la chance de le côtoyer comme ami et il n'avait plus la rage de cette époque", s'est rappelé Adrian Chiles, l'une des voix de la BBC," Ian Wright, d'une génération suivante de joueurs noirs, avait l'habitude de dire +nous étions comme Malcolm X mais Cyrille c'était Martin Luther King+. Ils ont fait tellement pour la cause des joueurs noirs".

"Un grand homme, a réagi l'ex-international Rio Ferdinand, également noir. Il a aidé à creuser les fondations pour les autres".

L'attaquant, sélectionné à cinq reprises entre 1982 et 1987, a été l'une des stars de West Bromwich Albion, pour lequel il a inscrit 112 buts en 297 matches à une époque où le foot anglais était marqué par le racisme et le hooliganisme. Avec Laurie Cunningham et Brendon Batson, également noirs, ils formaient ainsi un trio surnommé "The Three Degrees", clin d'oeil à un célèbre groupe musical de l'époque."Terrible nouvelle ce matin avec l'annonce du décès du pionnier Cyrille Regis", a déclaré la PFA sur Twitter.Né français en 1958 en Guyane, Regis était arrivé à Londres à l'âge de cinq ans avec sa famille. Il avait été repéré par le président d'un petit club amateur alors qu'il jouait de simples matches amateurs entre copains le dimanche matin."Ces dernières années, j'ai eu la chance de le côtoyer comme ami et il n'avait plus la rage de cette époque", s'est rappelé Adrian Chiles, l'une des voix de la BBC," Ian Wright, d'une génération suivante de joueurs noirs, avait l'habitude de dire +nous étions comme Malcolm X mais Cyrille c'était Martin Luther King+. Ils ont fait tellement pour la cause des joueurs noirs"."Un grand homme, a réagi l'ex-international Rio Ferdinand, également noir. Il a aidé à creuser les fondations pour les autres".