Selon De Bruyne, aucun Belge n'était au-dessus du lot. "Nous avons très bien joué en équipe, cela reste notre point fort. Personnellement, je suis très heureux de ce titre d'Homme du Match, mais je ne suis pas au Mondial pour gagner de tels trophées. Je suis ici pour disputer un chouette tournoi et aller aussi loin que possible avec l'équipe."

Comme le reste de l'équipe, De Bruyne a connu une première période difficile contre les 'Fennecs'. "J'ai déjà mieux joué, mais la manière dont tu peux te manifester sur le terrain dépend aussi de l'adversaire. Comme joueur offensif, tu as besoin d'espace, surtout sur les flancs, et ce n'était absolument pas le cas en première mi-temps. J'ai reçu peu de ballons. Après la pause, il y avait plus d'espace. Contre un tel adversaire, il faut être patient."

"Pourtant je n'ai jamais eu l'impression que nous ne pourrions pas gagner ce match. Ils ont passé 70% du temps à courir derrière le ballon, tu es automatiquement fatigué à la fin."

Les trois points de mardi vont libérer les Diables selon le médian de Wolfsburg. "C'est plus chouette de rentrer avec les trois points en poche. Notre prochain adversaire, la Russie, jouera autrement que l'Algérie. Demain, nous passerons à la théorie, nous avons encore du temps pour préparer le duel."

Fellaini: "Le même joueur qu'à Manchester United" Marouane Fellaini avait lui sonné la révolte des Diables d'un coup de tête rageur, mardi, contre l'Algérie. Il était monté après une heure de jeu et avait remis les deux équipes à égalité dix minutes plus tard.

Le médian a connu une première saison difficile à Manchester United. Souvent sur le banc, il n'a jamais atteint un haut niveau. Mardi, il a été excellent. "Pourtant, je suis le même joueur qu'à United", a déclaré le Diable Rouge mercredi après l'entraînement. "Je ne considère absolument pas ce but comme une revanche. J'ai marqué pour l'équipe, pour ma famille et pour la Belgique. Je me sentais soulagé et libéré, mon but m'a rendu heureux, c'est tout."

Après son entrée en matière réussie contre l'Algérie, les chances de Fellaini d'être titularisé dimanche contre la Russie ont augmenté. "Le coach décide. Partout où il me met, je fais de mon mieux. Il a bien entendu vu mon match d'hier."

La Russie a été accrochée par la Corée du Sud (1-1), mardi, et n'a pas d'autre choix que de gagner contre les Diables Rouges pour conserver ses chances de qualification. "Ce sera un match très difficile. Axel (ndlr: Witsel, qui joue en Russie) a dit qu'ils possèdent beaucoup de bons joueurs. Si nous voulons nous qualifier, nous devrons gagner", a-t-il ajouté.

Fellaini a été, avec Courtois, l'unique joueur qui a joué mardi et effectué l'entraînement collectif mercredi. "C'était une décision du coach, je fais ce que le coach demande."

Mertens: "Une sensation indescriptible" "Mon but m'a procuré une sensation indescriptible", a quant à lui déclaré Dries Mertens. L'ailier de Naples avait offert la victoire aux Belges contre l'Algérie à dix minutes de la fin. "Je suis super content d'avoir marqué en Coupe du monde, mais je suis encore plus content des trois points", a-t-il confié.

"Après la victoire, l'ambiance est restée excellente dans l'équipe, et c'est aussi important pour pouvoir continuer à grandir dans ce tournoi. Quand j'ai marqué, je ne savais plus où j'étais", poursuit-il. "Je n'ai pas beaucoup dormi, l'adrénaline était encore présente dans mon corps, mais j'ai bien récupéré depuis."

Mertens est monté au jeu à la pause et, en tant que remplaçant, a fait basculer le match. "Bien sûr, tu espères toujours modifier le cours du jeu en tant que remplaçant et je préfère naturellement être dans le onze de base. Mais si nous gagnons tout le temps, c'est aussi bien. D'ailleurs, je pense que j'ai toujours bien joué quand j'ai été titularisé durant la campagne de qualification."

Selon le buteur décisif, le groupe ne s'est pas attardé trop longtemps sur les trois points engrangés contre l'Algérie. Dimanche, une victoire contre les Russes ouvrirait déjà les portes du deuxième tour aux Belges. "Nous n'avons pas fêté et sommes passés à autre chose: la Russie arrive très vite et si nous gagnons dimanche, nous aurons déjà assuré notre ticket pour le deuxième tour."

Selon De Bruyne, aucun Belge n'était au-dessus du lot. "Nous avons très bien joué en équipe, cela reste notre point fort. Personnellement, je suis très heureux de ce titre d'Homme du Match, mais je ne suis pas au Mondial pour gagner de tels trophées. Je suis ici pour disputer un chouette tournoi et aller aussi loin que possible avec l'équipe." Comme le reste de l'équipe, De Bruyne a connu une première période difficile contre les 'Fennecs'. "J'ai déjà mieux joué, mais la manière dont tu peux te manifester sur le terrain dépend aussi de l'adversaire. Comme joueur offensif, tu as besoin d'espace, surtout sur les flancs, et ce n'était absolument pas le cas en première mi-temps. J'ai reçu peu de ballons. Après la pause, il y avait plus d'espace. Contre un tel adversaire, il faut être patient." "Pourtant je n'ai jamais eu l'impression que nous ne pourrions pas gagner ce match. Ils ont passé 70% du temps à courir derrière le ballon, tu es automatiquement fatigué à la fin." Les trois points de mardi vont libérer les Diables selon le médian de Wolfsburg. "C'est plus chouette de rentrer avec les trois points en poche. Notre prochain adversaire, la Russie, jouera autrement que l'Algérie. Demain, nous passerons à la théorie, nous avons encore du temps pour préparer le duel." Fellaini: "Le même joueur qu'à Manchester United" Marouane Fellaini avait lui sonné la révolte des Diables d'un coup de tête rageur, mardi, contre l'Algérie. Il était monté après une heure de jeu et avait remis les deux équipes à égalité dix minutes plus tard. Le médian a connu une première saison difficile à Manchester United. Souvent sur le banc, il n'a jamais atteint un haut niveau. Mardi, il a été excellent. "Pourtant, je suis le même joueur qu'à United", a déclaré le Diable Rouge mercredi après l'entraînement. "Je ne considère absolument pas ce but comme une revanche. J'ai marqué pour l'équipe, pour ma famille et pour la Belgique. Je me sentais soulagé et libéré, mon but m'a rendu heureux, c'est tout." Après son entrée en matière réussie contre l'Algérie, les chances de Fellaini d'être titularisé dimanche contre la Russie ont augmenté. "Le coach décide. Partout où il me met, je fais de mon mieux. Il a bien entendu vu mon match d'hier." La Russie a été accrochée par la Corée du Sud (1-1), mardi, et n'a pas d'autre choix que de gagner contre les Diables Rouges pour conserver ses chances de qualification. "Ce sera un match très difficile. Axel (ndlr: Witsel, qui joue en Russie) a dit qu'ils possèdent beaucoup de bons joueurs. Si nous voulons nous qualifier, nous devrons gagner", a-t-il ajouté. Fellaini a été, avec Courtois, l'unique joueur qui a joué mardi et effectué l'entraînement collectif mercredi. "C'était une décision du coach, je fais ce que le coach demande." Mertens: "Une sensation indescriptible" "Mon but m'a procuré une sensation indescriptible", a quant à lui déclaré Dries Mertens. L'ailier de Naples avait offert la victoire aux Belges contre l'Algérie à dix minutes de la fin. "Je suis super content d'avoir marqué en Coupe du monde, mais je suis encore plus content des trois points", a-t-il confié. "Après la victoire, l'ambiance est restée excellente dans l'équipe, et c'est aussi important pour pouvoir continuer à grandir dans ce tournoi. Quand j'ai marqué, je ne savais plus où j'étais", poursuit-il. "Je n'ai pas beaucoup dormi, l'adrénaline était encore présente dans mon corps, mais j'ai bien récupéré depuis." Mertens est monté au jeu à la pause et, en tant que remplaçant, a fait basculer le match. "Bien sûr, tu espères toujours modifier le cours du jeu en tant que remplaçant et je préfère naturellement être dans le onze de base. Mais si nous gagnons tout le temps, c'est aussi bien. D'ailleurs, je pense que j'ai toujours bien joué quand j'ai été titularisé durant la campagne de qualification." Selon le buteur décisif, le groupe ne s'est pas attardé trop longtemps sur les trois points engrangés contre l'Algérie. Dimanche, une victoire contre les Russes ouvrirait déjà les portes du deuxième tour aux Belges. "Nous n'avons pas fêté et sommes passés à autre chose: la Russie arrive très vite et si nous gagnons dimanche, nous aurons déjà assuré notre ticket pour le deuxième tour."