Kevin De Bruyne n'était pas présent à Athènes cette semaine, où City, grâce à sa victoire à l'Olympiacos (0-1, avec Bernardo Silva dans le rôle de chef d'orchestre), s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Champions League.

La première place du groupe n'est pas encore acquise, la décision pourrait tomber mardi, à Porto. KDB sera très probablement dans l'avion cette fois : terminer en tête du groupe peut s'avérer déterminant pour le tirage au sort et la suite de la compétition.

De Bruyne n'était pas blessé, a confirmé Pep Guardiola après la rencontre d'Athènes. Tout comme Kyle Walker, qui a également été autorisé à rester à la maison, le Diable a déjà beaucoup joué cet automne, notamment suite aux blessures de certains partenaires. Guardiola a donc laissé les deux hommes à Manchester, où ils ont pu faire le plein d'énergie.

En décembre, le programme sera à nouveau chargé et ça commence même déjà ce samedi avec la réception de Burnley, en Premier League. Toujours sans public. Arsenal-Rapid Vienne de jeudi prochain en Europa League sera la première rencontre avec retour du public pour un club de l'élite anglaise.

Le week-end d'après, les Citizens se déplacent à West Ham et les fans anglais pourront à nouveau assister à certaines rencontres : celles des équipes basées à Londres, dans le Sud et à Liverpool. La plupart des autres villes ne présentent pas encore des chiffres suffisament bons en termes de coronavirus pour pouvoir vendre des tickets. Manchester fait partie de cette deuxième catégorie.

Pour De Bruyne, une dernière récompense individuelle décernée en décembre pourrait venir couronner son excellent parcours de l'an dernier. Il a déjà été élu meilleur playmaker de Premier League, Joueur de l'année selon les fans, Joueur de l'année selon les joueurs et meilleur milieu de terrain de la saison d'après l'UEFA.

Il pourrait cette fois être sacré Joueur de l'année FIFA. La concurrence est toutefois solide : Thiago Alcantara, Cristiano Ronaldo, Robert Lewandowski, Sadio Mané, Kylian Mbappé, Lionel Messi, Neymar, Sergio Ramos, Mohamed Salah et Virgil van Dijk sont les autres nommés.

Le 11 décembre, la FIFA en sortira une shortlist de trois noms et le 17 décembre, on connaîtra le nom du vainqueur.

Compteur-but bloqué

KDB n'a pu éviter la défaite des siens le week-end dernier contre Tottenham., PRESSASSOCIATION
KDB n'a pu éviter la défaite des siens le week-end dernier contre Tottenham. © PRESSASSOCIATION

Cette saison, ça marche moins fort pour Manchester City, qui n'occupe que la 13e place après huit rencontres (la plupart des autres formations en ont disputées neuf). Les Citizens ne l'ont encore emporté que trois fois en championnat et, après s'être déjà incliné à domicile face à Leicester City, ils ont à nouveau perdu chez eux contre Tottenham le week-end dernier. Les Spurs leur ont laissé la possession, mais se sont montrés bien plus efficaces.

City trouve difficilement le chemin des filets : à peine dix buts inscrits en Premier League. Une lacune encore apparue mercredi à l'Olympiacos : 60% de possession de balle, 22 tirs au but et seulement un goal marqué. Il semblerait qu'il faille attendre le retour en pleine forme de Sergio Agüero. Et ça s'éternise.

La question que se posent donc de plus en plus souvent les observateurs anglais est : cette équipe, qui ne parvient plus à exercer une pression aussi intense que les années précédentes, est-elle en fin de cycle ? Guardiola vient d'être prolongé, et - après une "saison de transition" et trois années durant lesquelles une défaite était exceptionnelle - semble devoir constituer une nouvelle équipe, qui a surtout besoin de sang frais à l'avant.

Bien sûr, l'éventuelle arrivée de Lionel Messi reste un sujet, mais les noms d'Erling Haaland et de Kylian Mbappé sont également de plus en plus souvent liés à l'équipe mancunienne. Agüero, l'ex-mari de Giannina, la fille de Diego Maradona, a 32 ans et n'a encore disputé que deux rencontres cette saison.

Pendant cinq années consécutives, il a inscrit plus de vingt buts par saison en Premier League. Mais depuis fin janvier, il n'y arrive plus, marquant seulement deux fois en Coupe. La mauvaise passe de City est liée à cela, car Gabriel Jesus n'a pas pu combler le poste vacant, en partie à cause de blessures.

Kevin De Bruyne n'était pas présent à Athènes cette semaine, où City, grâce à sa victoire à l'Olympiacos (0-1, avec Bernardo Silva dans le rôle de chef d'orchestre), s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Champions League. La première place du groupe n'est pas encore acquise, la décision pourrait tomber mardi, à Porto. KDB sera très probablement dans l'avion cette fois : terminer en tête du groupe peut s'avérer déterminant pour le tirage au sort et la suite de la compétition. De Bruyne n'était pas blessé, a confirmé Pep Guardiola après la rencontre d'Athènes. Tout comme Kyle Walker, qui a également été autorisé à rester à la maison, le Diable a déjà beaucoup joué cet automne, notamment suite aux blessures de certains partenaires. Guardiola a donc laissé les deux hommes à Manchester, où ils ont pu faire le plein d'énergie.En décembre, le programme sera à nouveau chargé et ça commence même déjà ce samedi avec la réception de Burnley, en Premier League. Toujours sans public. Arsenal-Rapid Vienne de jeudi prochain en Europa League sera la première rencontre avec retour du public pour un club de l'élite anglaise. Le week-end d'après, les Citizens se déplacent à West Ham et les fans anglais pourront à nouveau assister à certaines rencontres : celles des équipes basées à Londres, dans le Sud et à Liverpool. La plupart des autres villes ne présentent pas encore des chiffres suffisament bons en termes de coronavirus pour pouvoir vendre des tickets. Manchester fait partie de cette deuxième catégorie.Pour De Bruyne, une dernière récompense individuelle décernée en décembre pourrait venir couronner son excellent parcours de l'an dernier. Il a déjà été élu meilleur playmaker de Premier League, Joueur de l'année selon les fans, Joueur de l'année selon les joueurs et meilleur milieu de terrain de la saison d'après l'UEFA.Il pourrait cette fois être sacré Joueur de l'année FIFA. La concurrence est toutefois solide : Thiago Alcantara, Cristiano Ronaldo, Robert Lewandowski, Sadio Mané, Kylian Mbappé, Lionel Messi, Neymar, Sergio Ramos, Mohamed Salah et Virgil van Dijk sont les autres nommés. Le 11 décembre, la FIFA en sortira une shortlist de trois noms et le 17 décembre, on connaîtra le nom du vainqueur.Cette saison, ça marche moins fort pour Manchester City, qui n'occupe que la 13e place après huit rencontres (la plupart des autres formations en ont disputées neuf). Les Citizens ne l'ont encore emporté que trois fois en championnat et, après s'être déjà incliné à domicile face à Leicester City, ils ont à nouveau perdu chez eux contre Tottenham le week-end dernier. Les Spurs leur ont laissé la possession, mais se sont montrés bien plus efficaces. City trouve difficilement le chemin des filets : à peine dix buts inscrits en Premier League. Une lacune encore apparue mercredi à l'Olympiacos : 60% de possession de balle, 22 tirs au but et seulement un goal marqué. Il semblerait qu'il faille attendre le retour en pleine forme de Sergio Agüero. Et ça s'éternise. La question que se posent donc de plus en plus souvent les observateurs anglais est : cette équipe, qui ne parvient plus à exercer une pression aussi intense que les années précédentes, est-elle en fin de cycle ? Guardiola vient d'être prolongé, et - après une "saison de transition" et trois années durant lesquelles une défaite était exceptionnelle - semble devoir constituer une nouvelle équipe, qui a surtout besoin de sang frais à l'avant.Bien sûr, l'éventuelle arrivée de Lionel Messi reste un sujet, mais les noms d'Erling Haaland et de Kylian Mbappé sont également de plus en plus souvent liés à l'équipe mancunienne. Agüero, l'ex-mari de Giannina, la fille de Diego Maradona, a 32 ans et n'a encore disputé que deux rencontres cette saison. Pendant cinq années consécutives, il a inscrit plus de vingt buts par saison en Premier League. Mais depuis fin janvier, il n'y arrive plus, marquant seulement deux fois en Coupe. La mauvaise passe de City est liée à cela, car Gabriel Jesus n'a pas pu combler le poste vacant, en partie à cause de blessures.