Comme si leur nombre de points d'avance --à deux chiffres-- ne suffisait pas, les hommes de Jürgen Klopp ont pu compter sur la réussite qui fait les champions face à Wolverhampton (1-0) pour leur dernière sortie en 2019, aidés par une nouvelle décision polémique de l'arbitrage vidéo.

Le promu Sheffield United, même surprenant 8e, a donc une montagne face à lui à Anfield: le trio Salah-Mané-Firmino qui marche dans les pas de Henry, Bergkamp et Pirès, les Invincibles d'Arsenal en 2004.

Avec une série de quatre défaites en cours à l'Emirates, les Gunners de 2020 doivent eux stopper l'hémorragie. Arteta n'a toujours pas gagné en deux matches à la tête des Londoniens et pour entamer l'année hérite de Manchester United, pas le meilleur adversaire pour tenir ses bonnes résolutions.

D'autant que les fêtes réussissent à Anthony Martial, l'attaquant français, qui a empilé trois buts depuis Noël.

Mais s'il ne veut pas dire adieu à la Ligue des champions avec déjà 11 points de retard sur Chelsea (4e), Arsenal doit retrouver le chemin de la victoire. Ce ne serait que la 2e en 13 matches de championnat...

Test pour Ancelotti à City

Les Blues, qui se sont relancés à l'Emirates (2-1), peuvent eux en profiter pour augmenter leur avance sur MU, actuellement de 4 points.

Peuvent-ils même se rapprocher de City (3e), six longueurs devant ? Les hommes de Pep Guardiola reçoivent une équipe d'Everton revitalisée par l'arrivée de Carlo Ancelotti.

Le "Mister" aux trois C1 compte deux succès en autant de rencontres à la tête des Toffees. Mais cette fois, l'obstacle est d'un autre niveau que Burnley et Newcastle.

"Contre City, c'est un test fantastique pour voir où nous en sommes", a assuré l'ex-entraîneur de Naples. "C'est une équipe vraiment forte mais nous pouvons avoir la confiance et faire de notre mieux", a sou:igné Ancelotti.

Premier test aussi pour David Moyes, rappelé sur le banc de West Ham (17e, 19 pts): l'Ecossais réussira-t-il à sauver les Hammers de la descente comme en 2017-2018 quand il les avait hissés de la zone de la relégation jusqu'à la 13e place ?

Pour le successeur malheureux de Sir Alex Ferguson à Manchester United, la mission maintien commence par la réception d'un concurrent direct, Bournemouth, qui ne devance les Londoniens que d'une place et d'un point.

Comme si leur nombre de points d'avance --à deux chiffres-- ne suffisait pas, les hommes de Jürgen Klopp ont pu compter sur la réussite qui fait les champions face à Wolverhampton (1-0) pour leur dernière sortie en 2019, aidés par une nouvelle décision polémique de l'arbitrage vidéo.Le promu Sheffield United, même surprenant 8e, a donc une montagne face à lui à Anfield: le trio Salah-Mané-Firmino qui marche dans les pas de Henry, Bergkamp et Pirès, les Invincibles d'Arsenal en 2004.Avec une série de quatre défaites en cours à l'Emirates, les Gunners de 2020 doivent eux stopper l'hémorragie. Arteta n'a toujours pas gagné en deux matches à la tête des Londoniens et pour entamer l'année hérite de Manchester United, pas le meilleur adversaire pour tenir ses bonnes résolutions.D'autant que les fêtes réussissent à Anthony Martial, l'attaquant français, qui a empilé trois buts depuis Noël.Mais s'il ne veut pas dire adieu à la Ligue des champions avec déjà 11 points de retard sur Chelsea (4e), Arsenal doit retrouver le chemin de la victoire. Ce ne serait que la 2e en 13 matches de championnat...Test pour Ancelotti à CityLes Blues, qui se sont relancés à l'Emirates (2-1), peuvent eux en profiter pour augmenter leur avance sur MU, actuellement de 4 points.Peuvent-ils même se rapprocher de City (3e), six longueurs devant ? Les hommes de Pep Guardiola reçoivent une équipe d'Everton revitalisée par l'arrivée de Carlo Ancelotti.Le "Mister" aux trois C1 compte deux succès en autant de rencontres à la tête des Toffees. Mais cette fois, l'obstacle est d'un autre niveau que Burnley et Newcastle."Contre City, c'est un test fantastique pour voir où nous en sommes", a assuré l'ex-entraîneur de Naples. "C'est une équipe vraiment forte mais nous pouvons avoir la confiance et faire de notre mieux", a sou:igné Ancelotti.Premier test aussi pour David Moyes, rappelé sur le banc de West Ham (17e, 19 pts): l'Ecossais réussira-t-il à sauver les Hammers de la descente comme en 2017-2018 quand il les avait hissés de la zone de la relégation jusqu'à la 13e place ?Pour le successeur malheureux de Sir Alex Ferguson à Manchester United, la mission maintien commence par la réception d'un concurrent direct, Bournemouth, qui ne devance les Londoniens que d'une place et d'un point.