Oscar (Shanghai Port)

Le Brésilien avait quitté Chelsea en 2017 pour rejoindre le plus gros club de Shanghai. Montant du transfert: 60 millions d'euros, un record en Asie, qui, quatre ans plus tard, tient toujours.

Le milieu offensif, âgé de 29 ans, a fini la saison 2020 meilleur passeur du championnat. Bien intégré à Shanghai, il a même évoqué l'idée de jouer pour la Chine, mais les règles de la Fifa interdisent pour l'instant à l'ex-international brésilien de représenter un autre pays.

Marko Arnautovic (Shanghai Port)

Autre grand nom venu de la Premier League, le remuant Autrichien, qui fête lundi ses 32 ans, devrait jouer cette saison un rôle de premier plan après le départ de l'attaquant brésilien Hulk pour l'Atlético Mineiro.

Il avait rejoint Shanghai Port (ex-Shanghai SIPG) en provenance de West Ham en juillet 2019 pour 28 millions d'euros. Depuis, le natif de Vienne inscrit environ un but tous les deux matches.

Arnautovic a admis avoir un temps sous-estimé le championnat chinois: "Je ne m'entraînais pas, je ne prenais pas soin de mon corps, je mangeais, je buvais des boissons gazeuses", expliquait-il.

Marouane Fellaini (Shandong Taishan)

Lui aussi passé par le Championnat d'Angleterre (Everton, Manchester United), le Belge a rejoint la Chine en février 2019. Désormais âgé de 33 ans, il joue principalement au milieu de terrain, mais représente avec son jeu de tête une menace constante pour les défenses adverses.

La saison dernière, il avait inscrit un incroyable triplé (de la tête) en à peine huit minutes contre le Dalian Pro de l'entraîneur espagnol Rafael Benitez.

Paulinho (Guangzhou FC)

L'international brésilien et ex-milieu du Barça est probablement l'un des joueurs étrangers qui a le mieux réussi en Chine, avec notamment trois titres de champion et une Ligue des champions asiatique.

Mais le footballeur de 32 ans manquera le début de la saison. Bloqué au Brésil en raison des restrictions de voyage liées à l'épidémie de Covid-19, il ne sait pas encore quand il pourra revenir fouler les pelouses chinoises.

Cédric Bakambu (Beijing Guoan)

L'attaquant congolais de 30 ans était sur les tablettes du FC Barcelone dans les derniers instants du mercato hivernal il y a un an, mais le transfert ne s'était finalement pas fait.

Loin de ruminer cette déception, l'ancien de Sochaux et de Villarreal a fini meilleur buteur de la Super League en 2020 (14 buts).

Mais son séjour dans le club pékinois n'est pas forcément un long fleuve tranquille: testé positif au coronavirus le mois dernier, il n'a pas toujours réussi à convaincre les exigeants supporters locaux.

Oscar (Shanghai Port)Le Brésilien avait quitté Chelsea en 2017 pour rejoindre le plus gros club de Shanghai. Montant du transfert: 60 millions d'euros, un record en Asie, qui, quatre ans plus tard, tient toujours.Le milieu offensif, âgé de 29 ans, a fini la saison 2020 meilleur passeur du championnat. Bien intégré à Shanghai, il a même évoqué l'idée de jouer pour la Chine, mais les règles de la Fifa interdisent pour l'instant à l'ex-international brésilien de représenter un autre pays. Marko Arnautovic (Shanghai Port)Autre grand nom venu de la Premier League, le remuant Autrichien, qui fête lundi ses 32 ans, devrait jouer cette saison un rôle de premier plan après le départ de l'attaquant brésilien Hulk pour l'Atlético Mineiro.Il avait rejoint Shanghai Port (ex-Shanghai SIPG) en provenance de West Ham en juillet 2019 pour 28 millions d'euros. Depuis, le natif de Vienne inscrit environ un but tous les deux matches.Arnautovic a admis avoir un temps sous-estimé le championnat chinois: "Je ne m'entraînais pas, je ne prenais pas soin de mon corps, je mangeais, je buvais des boissons gazeuses", expliquait-il.Marouane Fellaini (Shandong Taishan)Lui aussi passé par le Championnat d'Angleterre (Everton, Manchester United), le Belge a rejoint la Chine en février 2019. Désormais âgé de 33 ans, il joue principalement au milieu de terrain, mais représente avec son jeu de tête une menace constante pour les défenses adverses.La saison dernière, il avait inscrit un incroyable triplé (de la tête) en à peine huit minutes contre le Dalian Pro de l'entraîneur espagnol Rafael Benitez.Paulinho (Guangzhou FC)L'international brésilien et ex-milieu du Barça est probablement l'un des joueurs étrangers qui a le mieux réussi en Chine, avec notamment trois titres de champion et une Ligue des champions asiatique.Mais le footballeur de 32 ans manquera le début de la saison. Bloqué au Brésil en raison des restrictions de voyage liées à l'épidémie de Covid-19, il ne sait pas encore quand il pourra revenir fouler les pelouses chinoises.Cédric Bakambu (Beijing Guoan)L'attaquant congolais de 30 ans était sur les tablettes du FC Barcelone dans les derniers instants du mercato hivernal il y a un an, mais le transfert ne s'était finalement pas fait.Loin de ruminer cette déception, l'ancien de Sochaux et de Villarreal a fini meilleur buteur de la Super League en 2020 (14 buts).Mais son séjour dans le club pékinois n'est pas forcément un long fleuve tranquille: testé positif au coronavirus le mois dernier, il n'a pas toujours réussi à convaincre les exigeants supporters locaux.