Curtis Jones a grandi dans le sud de Liverpool et a toujours été un grand supporter des Reds. Arrivé au club à l'âge de six ans, il est passé par toutes les classes d'âge avec succès. En U18, le milieu de terrain a même croisé le chemin de Steven Gerrard, qui entraînait à l'époque les jeunes du club de la Mersey. Ce n'est pas pour rien qu'il a troqué son numéro 48 contre le numéro 17 (également porté par Stevie G à ses débuts) lors de sa récente prolongation de contrat.
...

Curtis Jones a grandi dans le sud de Liverpool et a toujours été un grand supporter des Reds. Arrivé au club à l'âge de six ans, il est passé par toutes les classes d'âge avec succès. En U18, le milieu de terrain a même croisé le chemin de Steven Gerrard, qui entraînait à l'époque les jeunes du club de la Mersey. Ce n'est pas pour rien qu'il a troqué son numéro 48 contre le numéro 17 (également porté par Stevie G à ses débuts) lors de sa récente prolongation de contrat. Jones, qui a signé son premier contrat pro en janvier 2018, a été prolongé l'été passé et est désormais lié au club jusqu'en 2025. Le prodige de 19 ans a réalisé ses débuts avec l'équipe A en janvier 2019 lors d'un match de FA Cup. Presque un an plus tard, le 5 février 2020, il devenait le plus jeune capitaine de l'histoire des Reds en portant le brassard contre Shrewsbury en FA Cup (victoire 1-0). Liverpool alignait alors sa plus jeune équipe de l'histoire avec une moyenne d'âge de 19 ans et 102 jours. Jürgen Klopp s'est récemment exprimé à propos de Jones : "C'est un talent exceptionnel et nous allons nous amuser avec lui à l'avenir, j'en suis sûr." Le 5 janvier 2020, le joueur formé au club s'est transformé en héros lorsqu'il a inscrit le seul but de la rencontre face à Everton, l'éternel rival, en FA Cup. Sa frappe enroulée des vingt mètres est partie se loger droit dans la lucarne de Jordan Pickford. Ce dernier confiait après le match : "C'est un joueur incroyable et très confiant, il a fait de grands pas en avant. Qu'il marque ce genre de but, ça ne me surprend pas."Jones a expliqué au Liverpool Echo que c'étaient ces longues heures passées à jouer au football dans les rues de la ville qui lui avaient permis de forger sa technique : "Il n'y avait jamais d'équipe, c'était chacun pour soi. Il n'y avait pas de passe à qui que ce soit, c'est donc là que j'ai développé mes compétences. Tu devais t'assurer que tu pouvais faire des choses avec le ballon, je devais dribbler et tirer si je voulais gagner. C'est le style avec lequel j'ai grandi, et que j'ai toujours aujourd'hui." L'international espoir confiait également aimer étudier son propre jeu et celui de joueurs évoluant au même poste que lui pour améliorer sa position et ses déplacements sur le terrain.Mais il avouait surtout son admiration pour les légendes de la NBA : "J'aime écouter ce que disent des joueurs, tels que LeBron James, Michael Jordan, Kobe Bryant, ce genre de personnes qui ont eu un impact sur le monde du sport, à propos de la confiance et de leur façon de se préparer. Comme par exemple le fait d'arriver en premier au fitness et être le dernier à le quitter, ou le fait de toujours se donner un peu plus que les autres."Le jeune joueur compte en effet s'inscrire dans la durée à Anfield : "J'ai toujours rêvé de venir ici, et d'y passer toute ma carrière. Je suis ici pour marquer l'histoire du club et essayer d'y devenir une légende, je veux que les fans se souviennent de moi."Il aura peut-être une chance de disputer quelques minutes lors du choc de cette neuvième journée de Premier League, opposant Liverpool au leader de Leicester, à Anfield. Klopp devra se passer de Virgil van Dijk, Joe Gomez, Alex Oxlade-Chamberlain, Trent Alexander-Arnold et Andrew Robertson, tous blessés, mais également de Mohamed Salah, testé positif au coronavirus. En cas de victoire, Curtis Jones et les siens repasseraient en tête du championnat. Leandro Thibaut (St.)