Y aura-t-il un cri, des larmes? Il y a de fortes chances pour que, fin août, au Grimaldi Forum de Monaco, un certain Cristiano Ronaldo fasse à nouveau le show quand l'UEFA dévoilera le nom du Footballeur européen de l'Année.
...

Y aura-t-il un cri, des larmes? Il y a de fortes chances pour que, fin août, au Grimaldi Forum de Monaco, un certain Cristiano Ronaldo fasse à nouveau le show quand l'UEFA dévoilera le nom du Footballeur européen de l'Année.Le référendum est né d'une initiative de France Football en 1956. L'Anglais Stanley Matthews, de Blackpool, en a été le premier lauréat. L'UEFA a repris l'organisation du trophée en 2011, en collaboration avec ESM, les European Sports Media, qui regroupe de nombreux magazines nationaux et dont Sport/Foot Magazine est membre. Depuis, le jury est composé de 55 journalistes issus des 55 pays affiliés à l'UEFA. C'est notre magazine qui vote pour la Belgique. L'élection se déroule en deux tours. Le premier vient d'être terminé: on a nominé dix joueurs. Le 5 août, la liste sera réduite à trois candidats. L'un d'entre eux sera élu Footballeur européen de l'Année.Le trophée est revenu à huit reprises au championnat allemand. Franck Ribéry (Bayern) en a été le dernier lauréat en 2013. Pour trouver trace du précédent vainqueur de Bundesliga, il faut remonter à 1996 et à Matthias Sammer (Borussia Dortmund). Depuis quelques années, le championnat espagnol domine et ce n'est pas différent cette année: sept des dix joueurs retenus se produisent en Primera Division. 37 joueurs ont obtenu des voix au premier tour. Parmi eux, trois Diables Rouges: Eden Hazard, déjà présent parmi les dix premiers l'an dernier, Toby Alderweireld et Kevin De Bruyne.Pepe est une surprise dans cette liste. Un défenseur s'imposerait-il à nouveau, dix ans après Fabio Cannavaro? Il est plus probable qu'un de ses coéquipiers du Real ramène le trophée à la maison. Le Real a gagné la Ligue des Champions et a terminé le championnat en deuxième position, après un rush impressionnant. Cristiano Ronaldo, déjà vainqueur en 2008 et en 2014, est le principal favori. Avec un troisième trophée, il égalerait Lionel Messi, Johan Cruijff, Michel Platini et Marco van Basten. La saison passée, CR7 a marqué 35 buts et délivré onze assists en championnat, 16 buts et quatre assists en Ligue des Champions. En plus, il a gagné l'EURO avec le Portugal. Même s'il s'est blessé en finale, sa contribution à la victoire n'a pas été mince: il a marqué trois buts et délivré autant de passes décisives.La Joueuse européenne de l'Année est également élue. Les trois dernières lauréates - Nadine Angerer (2013), Nadine Kessler (2014) et Célia Sasic (2015) - sont allemandes mais ont mis un terme à leur carrière depuis.La présence de Lyon, vainqueur de la Ligue des Champions féminine contre Wolfsburg, est écrasante dans la liste des dix. Huit candidates portaient le maillot du club français la saison passée. L'attaquante norvégienne Ada Hegerberg, meilleur réalisatrice de la Ligue des Champions avec treize buts, sort nettement du lot. Les deux autres joueuses de la liste ont joué en Allemagne.Il faut adresser une mention à Tessa Wullaert, la seule joueuse belge à avoir recueilli des voix.