En revenant sur le clash opposant Thibaut Courtois et Marc Wilmots après l'élimination. On a eu la confirmation que ça avait bien chauffé entre les deux fortes têtes et que le gardien ne s'était pas privé de mettre le doigt sur les errances tactiques du coach. Il aurait fallu l'intervention de Vincent Kompany, qui n'était pourtant pas dans le noyau, pour désamorcer la bombe.

Aujourd'hui, Thibaut Courtois regarde devant, vers l'EURO de cet été. Interrogé par Jan Mulder, il s'est exprimé sur les chances belges. On retient ceci: "Mon adversaire préféré en finale? Peu importe, si on va en finale, on la gagnera."

En revenant sur le clash opposant Thibaut Courtois et Marc Wilmots après l'élimination. On a eu la confirmation que ça avait bien chauffé entre les deux fortes têtes et que le gardien ne s'était pas privé de mettre le doigt sur les errances tactiques du coach. Il aurait fallu l'intervention de Vincent Kompany, qui n'était pourtant pas dans le noyau, pour désamorcer la bombe. Aujourd'hui, Thibaut Courtois regarde devant, vers l'EURO de cet été. Interrogé par Jan Mulder, il s'est exprimé sur les chances belges. On retient ceci: "Mon adversaire préféré en finale? Peu importe, si on va en finale, on la gagnera."